STOP !
à l'ennui à deux,
à la routine, aux disputes
et aux frustrations

CLIQUEZ sur les titres pour lire les
réponses à des situations vécues [5].

CLIQUEZ aussi sur le SONDAGE :
votre opinion m'intéresse !

Sentiments "incertains"
Faire son deuil d'une relation
Entre filles...
C'est de sa faute !
Peur d'être abandonnée
Je me culpabilise tant !
Son rêve? Se sentir désiré
Il s'est entièrement fermé
L'aimer sans le désirer ?
Amour + éloignement = problème
Après un an, plus d'envie
La jalousie, quel fléau...
Interpréter le Coran ? Danger !!
Alors pourquoi rester ensemble ?
Délaissée
Frigidité ?
Frigidité ??
Bien chastes fiançailles...
Intrusion constante de la belle-famille
Cultures différentes
Quitter mon ami infidèle
Mon mari et sa sœur
Chasser la déprime? Facile.
Un silence troublant
Il est bloqué
Un bébé-pansement pour l'attacher ?
Jamais plus de 3 mois
Apprécier s'apprend
"Ça" ne l'intéresse plus
Indifférence
Déprimée, elle veut rompre
Attentes sans écho
Respect de l'espace
Lui « obéir » ??
Cesser de bouder !
Fiancé (déjà) infidèle

• • D'autres réponses récentes ?

Ce livre amusant vous
intéressera et vous
aidera :

                        problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

Envoyez vos commentaires
D'autres articles ?
Quelques mots sur l'auteur ?












Kindle paper-white, LA liseuse qu'il vous faut, surtout en 3G !




Votre pub ici !



révision et correction de manuscrit







problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple





































problèmes_de_couple,coaching_pour_couples_en difficulté



























































































problèmes_de_couple,coaching_pour_couples_en difficulté







































problèmes_de_couples,coaching_pour_couples_en_difficulté

problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple
Site web coaching 1 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 articles contact eng esp problèmes de couple
problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

« 100 moyens sûrs d'aider votre couple »
"La rigueur de l'analyse, le choc des idées,
la force des
solutions..."
T. Stanton (Today's News)


Vous rêvez d'un vie harmonieuse, sereine... et votre couple traverse quelques turbulences ?

Rassurez-vous, c'est la norme ! Des centaines d'emails me parviennent de couples vivant cette situation. Un grand nombre d'entre eux a surmonté des épreuves similaires aux vôtres, en choisissant d'appliquer des solutions simples, à la portée de chacun. Comme par exemple, celles réunies dans le programme présenté sur ce site, sous forme de livre électronique.

Vous lirez plus bas des réponses personnelles aux mails reçus de lecteurs et lectrices, désemparés par leurs problèmes de couple. Ces situations vécues dans la vie réelle se répètent, identiques, sous toutes les latitudes et dans toutes les cultures. Elles nous interpellent au plan humain, nous font réfléchir et porter un regard différent sur nos propres soucis. Ces situations illustrent de façon concrète les différentes rubriques du plan d'infor-action décrit sur le site, "100 moyens sûrs d'aider votre couple".
Ces emails sont rigoureusement authentiques. Seuls les prénoms sont changés. [Ivan Greindl]
Nouveau : Le Best-of.


De nombreuses publications internationales et même le Wall Street Journal (!!) se font l'écho des effets bienfaisants de la "bibliothérapie": c'est maintenant attesté par plusieurs études scientifiques de premier plan, la lecture de livres de développement personnel apporte en effet une grande aide dans le traitement de difficultés psychologiques comme la dépression.
N'en doutez pas, face au désarroi causé par un douloureux problème de couple, prendre connaissance d'informations simples, logiques et concrètes peut vous apporter l'aide pratique dont vous avez besoin.
Quand vous aurez parcouru ci-dessous quelques évocations de situations réellement vécues, j'aimerais vous recommander de vous rendre sur mon site Web pour prendre connaissance du livre-programme :

« 100 moyens sûrs d'aider votre couple ».


« UN mot nous libère des chagrins et fardeaux
de la vie : l'amour.
»
(Sophocle -496/-406 A.C.)

SONDAGE :

Afin de vous aider, vous en particulier, n'hésitez pas,
décrivez en quelques mots le premier souci qui vous préoccupe dans votre couple (ennui - indifférence - lassitude - susceptibilité - manque de tendresse - jalousie - intimité sans passion - absence de confiance - infidélité...) et la frustration qu'il vous cause.
- Sans solution à ce problème, quelles seraient les conséquences négatives d'ici 1 à 5 ans, pour vous et vos proches ?
- Quel obstacle vous empêche de résoudre ce problème ? Que ressentez-vous devant cette impossibilité ?
- Selon vous, à quoi ressemblerait la solution idéale ? Quelles conséquences positives assurerait-elle ?
- Quelle question directe aimeriez-vous me poser, – à moi ou à un autre spécialiste ?

Soyez rassurés : des solutions existent pour améliorer votre situation.
(Merci d'indiquer vos réponses au bas de cette page, à la rubrique commentaires)

SOMMAIRE


• Vos questions ou commentaires
Mes réponses

Problème: « Mon homme ne sait plus où il en est au niveau de ses sentiments et veut me quitter. On a deux enfants ensemble. » Maddy (Belgique)

Quand un homme exprime poliment qu'il "ne sait plus où il en est", c'est bien souvent qu'il a quelqu'un d'autre en tête… A vous donc, de le reconquérir par quelques changements mineurs dans vos attitudes envers lui tout au long de la journée: encore plus de sourires, davantage de mots gentils, de preuves de tendresse, d'attentions - et une totale absence de reproches. Ceux-ci sont toujours inutiles.
Le mieux est de lui expliquer votre ressenti, avec le plus de calme et d'objectivité possibles, en évitant les mot "TU" et en parlant uniquement de ce que vous éprouvez: comment alors pourrait-il sentir jugement, reproche ou critique ?
Prouvez-lui plutôt (si c'est le cas) combien vous-même et vos enfants vous tenez à lui et à votre relation de couple. Organisez des activités à deux qui lui plaisent et l'intéressent. Déployez toutes vos armes de séduction, charmez-le par l'intérêt de votre conversation et surtout - arme magique - débrouillez-vous pour le faire rire !
L'étape suivante, vous la devinez certainement: il vous faut impérativement renouer le dialogue, ranimer les conversations entre vous. Une façon agréable et facile d'y parvenir est de prévoir chaque jour un quart d'heure où vous ne serez pas du tout dérangés. Vous partagez alors votre boisson favorite, assis l'un près de l'autre et vous vous parlez comme des amis, sans vous interrompre l'un l'autre mais en vous écoutant avec attention et considération.
Si ses sentiments vacillent, il y a une raison: il avait des attentes et il ne vous les a pas exprimées - ou vous n'avez pu y répondre. Ceci peut se rencontrer dans n'importe quel domaine de votre vie de couple, pas seulement dans l'intimité.
Des attentes non rencontrées, une communication diminuée, une disponibilité insuffisante de l'un ou l'autre des partenaires, un manque de solidarité qui éveille chez l'autre des frustrations et des haussements de ton, - voilà le genre de faits qui rendent vulnérables aux tentations.
MAIS tout n'est pas perdu, loin de là !
Mon livre vous aidera à regarder la situation sous un autre angle, dans une nouvelle perspective et à agir dans les bonnes directions.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je fréquente un homme depuis 6 mois. Tout se passe bien, sauf qu'il a peur de s'engager: il a eu une rupture douloureuse, il y a un an. Il a des sentiments pour moi, sans être amoureux. J'en souffre énormément. Il a un manque de confiance. Que puis-je faire pour le rassurer et surtout le garder ? Il a 39 ans - et des enfants. » Marguerite (Genève, Suisse)

La situation semble claire: il n'a pas encore fait "son deuil" de sa dernière relation et, s'il n'en a pas la garde complète, les enfants lui manquent cruellement.
Trois mots-clés paraissent appropriés, pour créer ce climat de confiance qui vous manque: communication, tendresse et (beaucoup de) patience. Quelques idées ?
• Parlez-lui chaque jour, sans reproches ;
• Expliquez-lui gentiment ce que vous ressentez ;
• Souriez-lui souvent ;
• valorisez-le ;
• faites-le rire ;
• activez vigoureusement votre imagination pour trouver des activités à faire ensemble, qui vous plairaient à tous les deux ;
• partagez le plus possible de moments à deux.
Mais surtout ne le brusquez pas, attendez votre heure: guérir d'un chagrin d'amour (surtout quand il semble injuste) prend du temps et fait très mal… Heureusement comme toutes les blessures, celle-ci se soigne - par la tendresse et les attentions. Alors, le bienheureux oubli d'autres temps finit par recouvrir les souvenirs et calmer la douleur.
Dans mon livre électronique que vous avez vu présenté sur mon site Internet, vous trouverez de très nombreuses idées pour vous aider à le séduire davantage encore, à donner graduellement à votre présence à ses côtés, un caractère de plus en plus vif de nécessité.
Cette lecture vous amusera, vous intéressera et surtout vous apportera des informations pratiques pour résoudre les difficultés concrètes que vous traversez.
Prenez patience: avec amour, persuasion et tendresse, vous atteindrez, je vous le souhaite, votre objectif.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'aime une autre fille. Avant, nous ne nous voyions qu'une à deux fois par mois, car nous vivions à distance; cela fait 5 mois que nous sommes ensemble et très amoureuses. Cependant, depuis qu'elle est venue dans la même ville que moi pour y débuter une nouvelle vie, un nouveau job, rechercher un appartement, nos relations sexuelles sont très amoindries et peu satisfaisantes en comparaison du début où c'était assez surprenant et incroyable pour nous deux... A-t-elle déménagé trop tôt ? Sommes-nous prêtes ? Nous sommes-nous voilé la face ?... » Marie-Ange (France)

Selon moi, votre amie est simplement stressée: changer complètement de vie, officialiser en quelque sorte une relation "atypique", chercher un nouveau job, s'éloigner de sa famille, - peut avoir un effet fort déstabilisant pour une jeune femme. Peut-être a-t-elle plus de mal que vous à gérer "tout ça" ?
Un brin d'indulgence et beaucoup de tendresse de votre part, quelques attentions gentilles, des mots affectueux pour la détendre et la sécuriser, voilà ce dont elle a sûrement besoin !
Dans tous les couples, des circonstances extérieures perçues comme plus ou moins traumatisantes peuvent avoir un impact sur la sensualité. Ces troubles sont passagers si le/la partenaire réagit avec empathie - en se mettant à la place de l'aimé(e) - et en lui prouvant que l'amour est plus fort que l'épreuve.
Je vous suggère d'avoir chaque jour avec elle des conversations claires et franches, dans le calme: ces dialogues vous rapprocheront parce qu'elle se sentira mieux comprise.
Demandez-lui de vous parler d'elle, de ce qu'elle ressent, de ses peurs, de ses attentes diverses; écoutez-la, demandez-lui de vous expliquer clairement comment elle voit l'avenir avec vous dans cette nouvelle ville. Et d'abord, si elle a l'impression qu'elle va se plaire dans cet environnement différent !...
C'est peut-être en effet simplement ça, qui la rend insécurisée, - comme disent les psy.
Peut-être aussi pourriez-vous toutes les deux compléter votre information sur ce que peut être et apporter une vie de couple épanouissante ? [Suivez mon regard ! ;-)]
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Trop de disputes. Elle refuse de faire l'amour et quand elle accepte, elle refuse d'embrasser sur la bouche. Moi je jouis au bout d'une minute, elle reste inassouvie et veut continuer. Mais je suis fatigué et dois attendre 5-6 h. De plus, elle est sournoise et toujours en train de m'eng... en public malgré tout ce que je fais. Je dois trop négocier pour lui faire l'amour et je ne sais jamais quand elle jouit. Elle refuse tout préliminaire ! Quand elle consent, elle reste de marbre et après mon plaisir, on en reste là. Parfois je suis à bout, j'utilise la violence et ne puis ériger. Que faire ? » Maloun (Cameroun)

"Que faire ?" J'aurais envie de vous dire: "Lisez d'abord mon bouquin !", car votre message est tellement tendu, tellement dépourvu d'indulgence et d'élan vers elle... ! Votre premier problème, Maloun, est un cruel manque d'information de tous les deux sur ce qu'est une vraie vie de couple.
En outre, quand un couple traverse des moments difficiles, la responsabilité est très rarement d'un seul côté ! Soyez objectif, honnête avec vous-même et vous le reconnaîtrez: qui est parfait ?? Il est trop facile de toujours rejeter le faute sur l'autre, qui aurait tous les torts. Ce n'est pratiquement jamais le cas.

Elle refuse de faire l'amour - O.K., mais l'avez-vous mise en condition par votre tendresse ? Par votre gentillesse ? Par votre considération pour elle, ses points de vue, ses opinions ? Par vos menues attentions ? Par des compliments sincères quand ils sont mérités ?
A vous lire, on a l'impression que vous êtes ensemble juste pour le sexe. Si vous voulez former un vrai couple, Maloun, il faut partager aussi autre chose.
Elle refuse d'embrasser sur la bouche - O.K., mais êtes-vous sûr d'avoir une… haleine fraîche et des dents saines ?? N'auriez-vous pas, par malchance, une salivation extrêmement abondante ? Certes, ce ne serait pas de votre faute, mais cela peut donner de pénibles nausées à votre partenaire.
Je jouis au bout d'une minute - O.K., mais, si "elle refuse des préliminaires" (??), lui avez-vous expliqué que si les muqueuses sont sèches (par manque d'excitation préalable), aucun homme ne peut résister guère plus d'une minute au frottement ? Qu'il faut donc bien évidemment utiliser un lubrifiant vaginal ?
Elle refuse tout préliminaire - O.K., mais avez-vous pensé que des "préliminaires", ça commence par des mots tendres, des sourires, de petits baisers dans la nuque, sur les yeux, les oreilles, les cheveux, le creux des bras, etc. ? Ça ne signifie nullement lui imposer (peut-être) d'emblée des baisers profonds ou des caresses appuyées, rapides ou sans assez de délicatesse ?
Je ne sais jamais quand elle jouit - O.K., mais êtes-vous sûr qu'elle ait du plaisir ?? Il suffit parfois de lui demander de vous murmurer au moment opportun: "Oh, oui, Amour ! Je jouis… !" Cette formule fonctionne parfaitement, je puis vous l'assurer.
J'utilise la violence - O.K., on peut comprendre que vous soyez excédé parce que vous ne voyez pas d'issue. Mais il y en a - et ce ne sera jamais par la violence que vous lui ferez changer d'attitude envers vous. Ce sera par une meilleure communication, par la persuasion, par la gentillesse, par votre solidarité, par les marques d'intérêt envers elle, envers ses sentiments, envers sa vie, par le partage d'activités et de projets avec elle, etc. Si la seule chose qui vous réunit est le sexe, vous aurez du mal à vivre une relation épanouissante et durable. Il faut partager d'autres choses, il faut devenir de vrais amis, établir entre vous une relation de confiance, la valoriser souvent, lui montrer (si c'est le cas) que vous l'aimez... Sinon, que diable faites-vous ensemble ???
Elle est sournoise et toujours en train de m'engu... en public malgré tout ce que je fais - O.K., voilà une "attente" précise de votre part, un point de son comportement que vous aimeriez fort voir changer. Facile !
Vous choisissez un moment où vous ne serez pas dérangés et vous lui parlez avec calme, en faisant tout votre possible pour éviter les reproches (inutiles) et le mot "TU" (fatal !). Vous lui expliquez que vous vous sentez blessé par ses reproches et critiques en public; que si elle consentait à faire quelque effort pour modifier cela, en échange, vous seriez prêt à l'écouter et en particulier à écouter ses attentes à elle et montrer votre bonne volonté en accédant à ses demandes.
Oui, vraiment, Maloun, si vous avez des sentiments pour elle, AGISSEZ ! Ouvrez les yeux, et comprenez que ce ne sont ni l'école ni vos parents qui vous ont appris comment bien gérer votre vie de couple, comment construire ensemble une vie à deux qui vous offre chaque jour des moments de bonheur. (Vous n'imaginez pas comme c'est délicieux…)
C'est exact, construire une telle relation est assez compliqué. C'est pourquoi il existe tant de livres consacrés au sujet. Certains peuvent changer votre vie, alors qu'attendez-vous pour vous INFORMER ??
Bonne chance à tous les deux.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « À chaque fois, il invente des histoires et me rend fautive. Ma personnalité est faible devant lui. J'ai toujours peur qu'il me laisse tomber. Merci de votre aide. » Samantha (Algérie)

Il est à croire que mon livre, que vous avez vu présenté sur mon site Internet, a été écrit pour vous !... Votre message démontre en deux lignes que votre relation de couple pourrait être grandement améliorée si vous pouviez tous deux bénéficier d'une meilleure information sur ce qu'est la (vraie) vie de couple.
Une relation de couple saine, ça se construit ! Un des objectifs à atteindre est que chaque jour, les deux partenaires expriment et se prouvent leur tendresse, par des gestes, des attentions, une solidarité jamais démentie, ... Un couple ne peut jamais durer, si la "vie à deux" se limite à partager le même lit et des repas devant la TV. Car il est en effet fondamental de nourrir sa relation ! Comment ? Mais c'est facile :
• en étant disponible pour l'autre;
• en s'intéressant à sa vie;
• en pratiquant diverses activités ensemble;
• en ayant des projets, des objectifs et des engagements en commun;
• en partageant des valeurs et des centres d'intérêt similaires ou identiques;
• en se montrant tous deux solidaires devant les difficultés de la vie, l'éducation des enfants, les responsabilités familiales et… les tâches ménagères; etc.
Et tout cela devient possible quand on réalise l'importance d'une bonne communication entre les époux ou partenaires : pour qu'une relation dure et soit épanouissante pour les deux, il est absolument essentiel de se parler chaque jour, de mettre "tout à plat" et de faire des échanges de concessions avant que les désaccords ne se muent en crises majeures.
Pour cela, il y lieu de comprendre qu'il faut OSER s'exprimer avec sincérité et sans crainte. Oser expliquer ses propres attentes - comme aussi ses peurs - et écouter celles de l'autre.
Dans votre cas, par exemple, cette peur de l'abandon ne doit plus vous paralyser : exprimez-la et faites face à cette éventualité, afin qu'elle ne vous détruise pas si elle se produit.
Mais tout ceci est développé dans mon livre, qui vous amusera, vous intéressera et surtout vous aidera tous les deux à vous retrouver et à regagner confiance en l'avenir, pour autant que vous vous aimiez encore.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  



Vous verrez, ce livre rafraîchissant vous fera envisager votre relation d'un œil neuf.
problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple


COMMANDEZ-LE maintenant : vous donnerez un second souffle à votre vie de couple !





problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple
Télécharger Acrobat Reader gratuit
Ce livre électronique vous révélera un large éventail de solutions logiques, simples, concrètes, faciles à appliquer au quotidien et surtout efficaces, pour 'booster' votre vie de couple, - dans tous les domaines. Revivre avec votre aimé(e) la passion, l'enthousiasme et le romantisme de vos premiers rendez-vous est aussi à votre portée.
Informez-vous, "ça ne mange pas de pain" et ça vaut le détour !
CLIQUEZ ICI
pour une information détaillée


HAUT de la PAGE

Cette lettre-ci est un peu longuette... mais comment la raccourcir ?

Problème: « (...) Je lis votre livre électronique, que j'apprécie énormément. On voit que vous avez vraiment réfléchi et vécu ce que vous décrivez. C'est pourquoi je me permets de vous écrire : je me culpabilise tellement depuis que j'ai été infidèle à ma compagne. J'étais très amoureux d'elle, vous ne pouvez pas imaginer ; on partageait tant de choses tous les deux, le même désir, les mêmes goûts, la même volonté de construire quelque chose ensemble... Mais je suis un f... sentimental, j'ai besoin de tendresse tous les jours, j'ai besoin qu'elle me dise qu'elle a envie de moi, j'ai besoin de parler avec elle, j'ai besoin qu'elle me rassure… Je l'adore, je suis tout le temps à lui faire des compliments sur son physique, ses compétences, sur ses talents artistiques ou culinaires, sur sa culture générale, bref sur toutes les qualités qui m'ont séduit. Je m'efforce aussi d'être attentif à son plaisir… Mais, bien sûr, je n'ai pas que des qualités ! Je me rends bien compte (elle me le répète tout le temps) que je ne suis pas assez disponible ; c'est vrai, mon métier n'a pas d'horaire, je stresse pour payer mes traites ; et on ne fait plus assez de trucs ensemble, comme avant les enfants. Autrement dit, je la comprends d'être frustrée mais croyez-moi, je le suis aussi. Chacun a son tempérament, je la savais assez coléreuse mais je ne pensais pas qu'on arriverait à se disputer tous les jours pour des bêtises. Comme depuis ses maternités, elle n'a plus trouvé de travail, elle compte tout le temps sur moi pour sortir de la maison, oubliant que je suis seul à rapporter des sous, à payer les remboursements, la voiture, le loyer, l'URSSAF, etc. Et elle ne comprend pas que les gestes amoureux qu'on avait avant me manquent terriblement ! Finis les bisous sans raison, les compliments imprévus, les gestes tendres, les "je t'aime"… Et depuis la naissance des enfants, faire l'amour est devenu rare. Elle ne le demande plus jamais et reste fort passive. Je l'ai même envoyée chez un docteur mais ça n'a rien changé.
Et puis BOUM ! Voilà qu'une cliente m'a tapé dans l'œil… séduisante, gentille, calme, en plus pour une fois, quelqu'un qui, comme vous le dites dans votre livre, pense à me valoriser, à me dire des choses positives, pas toujours des reproches, des "tu ne te rends pas compte", des jugements critiques, des rancœurs. Bien sûr aussi, c'est une femme tendre, qui adore faire l'amour et... le fait bien mieux. Mais maintenant, je regrette, car il y a les enfants. Qu'est-ce que je peux faire ?? C'est vrai aussi que Louise a eu quelques aventures sans lendemain de son côté mais je ne lui en ai pas voulu parce que justement, je comprenais qu'elle se sente frustrée du fait que je ne suis pas assez là. Mais moi, c'est plus fort, c'est ça qui me tracasse. Est-ce normal de ne pas pouvoir résister au manque de tendresse, de ne plus pouvoir supporter les disputes et l'absence de sexe ?? Dites-moi ce que je devrais faire parce qu'évidemment elle a compris et elle a vraiment la haine... Merci d'avance pour votre réponse. »
Arnaud (37-Loches, France)

Vous vivez une épreuve assez habituelle. C'est même pour aider à surmonter ce genre de situations que j'ai eu l'idée d'écrire mon bouquin. C'est aussi pourquoi la première rubrique aborde le problème des partenaires susceptibles et des moyens techniques d'arrondir les angles pour espacer les disputes.
Il est vrai que depuis Freud et Jean Rostand, on sait que la physiologie hormonale des femmes influe probablement plus sur leur comportement quotidien que la testostérone chez les hommes; c'est leur nature et elles n'y peuvent pas grand-chose.
Donc, il nous faut bien "faire avec" ! Comment ? Oh, ce n'est pas très compliqué: il suffit d'apprendre à se parler tous les jours, à exprimer ses sentiments et ses attentes, à écouter l'autre, à partager des activités ensemble et à se mettre chacun à la place de l'autre pour mieux comprendre ses réactions; à réaliser aussi que la vie de couple peut être harmonieuse et équilibrée si chacun s'efforce d'y mettre un peu du sien sans toujours accuser l'autre, le/la rendre responsable de tout ce qui ne va pas.
Dans votre cas, il semblerait judicieux de:
1. réussir à mieux organiser le partage entre votre métier et vos obligations familiales. Ceci peut se faire en fixant des rendez-vous à votre partenaire;
2. lui DIRE votre "ressenti", lui faire comprendre combien vous avez de la peine qu'elle ne vous demande plus jamais de rapports intimes, qu'elle oublie de vous valoriser à l'occasion et qu'elle vous accable par ces disputes inutiles, par exemple.
Mais rappelez-vous, Arnaud, les reproches ne font jamais rien avancer: il est bien préférable de lui expliquer ce que vous percevez et comment, car vos impressions ne peuvent être qualifiées de critiques, de reproches ou de jugements.
Le problème de la majorité des couples jeunes est qu'au départ, personne ne nous a appris comment réagir efficacement en cas de crise dans le couple - et d'abord en se mettant à la place de l'autre pour nuancer notre réaction. Or, il est relativement rare à 20-30 ans d'avoir la maturité, l'intuition et l'expérience suffisantes pour gérer avec à-propos les conflits conjugaux.
Vos parents vous ont-ils indiqué comment faire ?? Ou vos professeurs ? Non, personne ne parle de ces choses, chacun doit faire sa propre expérience. Et c'est bien la raison pour laquelle j'ai jeté mes idées sur "papier": j'aurais certainement évité une bonne part des erreurs que j'ai commises si mon attention avait pu, à l'époque, être attirée sur ces sujets ou si j'avais trouvé, dans un livre ou ailleurs, des solutions à ces difficultés que tous les couples du monde rencontrent !
En résumé, pour répondre à votre question, il est parfaitement inutile de vous culpabiliser: vous avez eu une faiblesse, soit - cela arrive tous les jours dans des millions de couples à travers le monde. Celui-ci ne va pas s'arrêter de tourner pour autant. De plus, votre écart ne fait pas de vous un coureur débauché, il est du au fait que, soumis à de constantes tensions au sein du couple, tout être devient vulnérable aux tentations.
Vous culpabiliser est négatif: ça augmente votre stress. Vous vous sentiez négligé et avez trouvé une femme qui vous apaise, vous a redonné le goût de la vie, de l'amour, - c'est humain.
S'il existe encore un moyen de rétablir votre entente, c'est en vous mettant l'un à côté de l'autre, calmement et en vous parlant. Mettez "tout à plat", exprimez chacun vos attentes, vos souhaits; écoutez ceux de votre partenaire sans l'interrompre; établissez un plan d'action pour mieux organiser votre temps de travail; négociez un échange de concessions, afin de trouver ensemble des solutions qui lui conviennent. Ainsi se sentira-t-elle moins débordée, moins nerveuse et retrouvera son élan vers vous.
Sa jalousie exprime son insécurité ("qu'allons-nous devenir si je me retrouve seule avec les enfants ?"): la sécurité est un besoin vital pour toute mère...
Mais, en parlant calmement tous les deux, vous pourrez déterminer à quoi chacun est prêt à s'engager pour reconstruire le couple. Si votre compagne montre de la bonne volonté, est prête à tenter un effort pour réduire ses colères et ses disputes quand elle ne se sentira plus frustrée par vos absences (et votre infidélité), si elle est décidée à vous montrer davantage de signes de tendresse, à exprimer son désir, son attachement à la préservation de votre relation, - alors, j'en suis sûr, de votre côté, il vous sera facile de faire comprendre à vos clients que votre première priorité est votre famille - même si votre chiffre d'affaire en est légèrement affecté.
Je suis tout aussi certain qu'en expliquant tendrement la situation à votre nouvelle conquête, en lui décrivant votre amour de vos enfants dont vous ne voulez pas être séparé, vous pourrez en douceur muer votre relation extra-"conjugale" en tendre amitié.
Bon courage, Arnaud ! Si vous saviez à quel point je vous comprends…
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Nous sommes ensemble depuis quatre ans et avons une petite fille de 6 mois. Mais depuis déjà trois ans et demi environ, nos relations intimes se font rares... J'aime ma compagne mais j'ai 26 ans et je ne peux plus continuer comme ça, je suis au bord de la rupture car vivre sans être désiré, sans qu'on fasse attention à vous, ça fait mal. Elle a consulté un psycho-sexologue sans succès. S.O.S., svp...» Martin (Yvelines -France)

Je comprends très bien votre désarroi, votre frustration.
A-t-elle été traumatisée dans son enfance au plan sexuel ? A-t-elle un problème médical ou psychologique qui freine son désir ? Lui montrez-vous suffisamment votre tendresse, pas seulement votre envie d'elle ? Est-elle à vos yeux bien autre chose qu'une simple partenaire sexuelle ? Continuez-vous à la séduire ??
Voilà une série de questions-clés à vous poser avant de rompre.
En outre, si vous avez constaté une aggravation de la situation depuis la naissance, elle est... normale: il est utile de se rappeler qu'avoir un enfant est pour une femme un énorme bouleversement physique et psychologique. Certaines le supportent moins bien que d'autres; elles peuvent présenter des troubles hormonaux, une tendance à la dépression plus ou moins chronique, une émotivité excessive ou sont tellement absorbées par le lien fusionnel avec leur bébé qu'elles deviennent plus ou moins indifférentes à leur partenaire, - indépendamment des sentiments éprouvés pour lui.
Conséquence: crise de couple. Car il faut un solide équilibre et une grande maturité, renforcés par une information précise, pour surmonter ce type de crise. Un psy, un sexologue peuvent aider, c'est vrai. Mais à la condition d'établir un très bon contact et de se prêter à de nombreuses (et coûteuses) séances…
Ce que votre femme pourrait envisager en priorité est de consulter, en milieu hospitalier, un endocrinologue expérimenté qui lui fera un bilan hormonal complet (thyroïde, hypophyse, surrénales…). Elle a peut-être des carences à ce niveau.
Deuxième priorité, déterminer médicalement si un traitement à l'aide d'un antidépresseur léger ne serait pas indiqué.
Troisièmement, compléter tous les deux votre information sur le sujet, dans des publications et livres spécialisés (suivez mon regard...), et quatrièmement l'entourer très fort: elle a sûrement besoin de votre tendresse, de votre solidarité et de votre indulgence.
Si vous vous montrez particulièrement à la hauteur sur ces plans-là, si vous faites un effort modeste pour lui expliquer vos frustrations et lui proposer en échange une présence et une aide plus efficaces, vous pourriez améliorer plus rapidement votre sort.
Mais j'imagine que votre frustration continuelle vous met de mauvaise humeur, - ce qui nuit donc à une bonne communication entre vous. SI vous essayez de changer ce point, de l'exhorter avec gentillesse à suivre les recommandations que je vous propose plus haut, vous ouvrirez la voie vers une solution.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'étais fort contente de vos conseils, humains et si utiles, en réponse à mon premier mail. J'ai voulu les suivre afin d'améliorer ma vie de couple. Malheureusement mon mari ne m'en a pas donné l'occasion. Lors de notre dernière dispute, il y a un mois, j'étais très énervée de son comportement et j'ai eu un ton très agressif pour lui demander de nous séparer. Depuis, il ne me parle plus, ne mange plus à la maison, n'achète plus rien et dort dans une autre chambre. Ce comportement dure depuis un mois. Durant cette période, il est tombé malade ; je me suis efforcée d'être tendre avec lui : j'étais inquiète. Mais aucune réaction de sa part, il refuse tout. J'ai parlé un peu avec lui aujourd'hui ; il m'a seulement répondu qu'il resterait comme ça pour toujours ! Je ne sais comment réagir face à son attitude. Pourriez vous me conseiller ? Je suis déprimée, j'ai besoin d'aide. Merci beaucoup. » Hélène (La Réunion)

Je vous comprends: il semble un peu tard pour appliquer les techniques qui fonctionnent merveilleusement - quand on a tous les deux un minimum de bonne volonté...
Il est également tout simplement humain d'être parfois submergée d'indignation devant ce qui paraît une profonde injustice; je comprends donc aussi votre éclat, - même s'il aurait mieux valu garder votre calme. Mais vos explications donnent l'impression que votre mari est peut-être infidèle - et rancunier (êtes-vous certaine que votre jalousie est vraiment justifiée ?).
De toute manière, s'il ne veut plus vous parler, vous pourriez utilement lui écrire une brève lettre, dans laquelle:
• vous évitez tout reproche (inutile !);
• vous exprimez clairement vos différentes "attentes";
• vous n'employez absolument pas le mot "TU" mais au contraire utilisez à sa place, le mot "JE": en procédant ainsi, vous parlez seulement de ce que vous ressentez; il ne pourra donc sentir de critique ou de jugement et ne pourra contester ce que vous lui expliquerez: comment contester vos émotions ? Votre chagrin ?
S'il reste sur ses positions, ne serait-il pas raisonnable d'envisager en effet une séparation, fut-elle provisoire ? Comment pourriez- vous vous épanouir, trouver ce bonheur auquel vous avez DROIT, auprès d'un homme qui "fait ses crises" et (selon votre premier message) voit sans cesse d'autres femmes sans accepter de maintenir la transparence sur ces relations, - équivoques selon vous !
Si par contre, il était d'accord de produire un léger effort, de renoncer à ses "bouderies", de vous écouter, alors en échange, demandez-lui ce qu'il souhaiterait que vous changiez dans vos attitudes envers lui.
En effet, tout le monde a ses défauts et, dans un couple en crise, la responsabilité est bien rarement d'un seul côté...
Je vous souhaite de vous sortir rapidement de cette situation et de retrouver chaque jour des moments de paix et de bonheur.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je ne ressens aucun désir pour mon ami et ça, depuis que nous sommes ensemble (7 ans)... Nous avons un petit garçon de 3 ans. Aujourd'hui, j'ai des doutes, je me dis que cette absence complète de désir révèle que mes sentiments ne sont pas aussi forts que l'amour qu'il me donne. Lui a toujours envie de me faire l'amour, à tout moment. Le simple fait de me caresser les cheveux le rend tout fou. Je ne sais si vous pourrez comprendre ce que je ressens mais je suis dans une situation de détresse. » Fabienne (Nantes- Fr)

Au contraire de votre impression, je peux très bien comprendre ce que vous ressentez.
Mais je ne suis pas sûr que ce soit seulement une affaire de sentiments pour lui. Il y a plus que ça. En simplifiant, on peut distinguer deux sortes de femmes sans désir:
• Celles qui ne sont pas vraiment amoureuses, n'éprouvent pas assez... d'admiration pour leur partenaire ou ont un partenaire mal assorti à leurs attentes (tendresse, attentions, éducation, respect...) ;
• Celles qui ont un problème personnel, - d'ordre psychologique (blessures d'enfances, première expérience traumatisante, abus…) ou médical (déficience hormonale, infection rendant les rapports douloureux, etc.)
Pouvoir se situer par rapport à ces femmes aide le plus souvent à déterminer l'origine exacte de la difficulté vécue et ainsi à appliquer les solutions adéquates.
Y aurait-il eu dans votre passé un évènement ayant entraîné un "blocage" au niveau de ce qui se rapporte à la sexualité ? (Accouchement à complications, abus dans l'enfance, frustrations dues à de précédentes expériences, etc.)
Ou bien avez-vous "cédé" à votre ami sans être sûre de l'aimer ?
Ou encore est-il suffisamment attentif à votre plaisir, fait-il ce qu'il faut pour que vos relations intimes soient une fête et une joie sans cesse renouvelée, qui vous rapproche et vous rende heureux ??

Si aucun de ces éléments ne vous paraît en cause et que vous souhaitez remédier à cette douloureuse situation, il y aurait lieu de consulter un gynécologue expérimenté: il fera procéder à un bilan de votre métabolisme endocrinien. Une prise de sang et une analyse d'urines lui indiqueront s'il y a lieu de prévoir un traitement rééquilibrateur des concentrations sanguines en hormones, - notamment l'hormone thyroïdienne et les hormones mâles.
Il est aussi possible que vous souffriez d'une légère dépression chronique, - lassitude, routine, profession peut-être peu exaltante, soucis pécuniaires ou familiaux, trop de responsabilités (enfant, ménage…): il existe tant de raisons possibles pour qu'une femme se retrouve en "situation de détresse" ! Votre médecin peut alors envisager une prescription d'antidépresseur léger.
Ultérieurement, un(e) sexologue à l'esprit ouvert pourrait aussi vous apporter une aide mais il lui faudra au préalable un bilan médical.
Il serait bon pour vous de bien réaliser qu'une vie intime régulière et féconde vous apportera à chacun énormément de bonheur et un "second souffle" à votre relation. Actuellement, votre compagnon souffre fort de cette situation, soyez en sûre: vous êtes consciente qu'il vous aime !
Alors, si vous voulez que ça change, c'est très simple: il vous faut AGIR. Dans votre cas, les trois points sur lesquels vous focaliser sont:
• Lui parler, lui expliquer (surtout s'il mérite votre amour !), que vous aussi souffrez de ce manque de désir et qu'il peut vous aider en vous soutenant, - par exemple en vous accompagnant chez le médecin et en vous témoignant sa tendresse malgré tout.
• Faire procéder aux analyses médicales nécessaires; et enfin...
• Apporter un peu de fantaisie, de changement dans votre vie quotidienne pour combattre la routine !
Il est normal que vous traversiez une phase de doute à propos de vos sentiments pour votre compagnon. Mais quand vous aurez trouvé la vraie cause, de votre souci, vos idées seront plus claires. Il est fort probable que vous retrouviez alors dans ses bras le bien-être éprouvé au début de votre rencontre.
Gardez courage: vous POUVEZ agir - alors faites-le, cela peut changer votre vie. Mais, comme je l'écrivais il y a quelque temps à 'Maggy', une autre lectrice confrontée à ce souci, « Quand un homme jeune et normal ne trouve pas ce qu'il lui faut à la maison, il va le chercher ailleurs... »
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'étais tombé follement amoureux d'une jeune femme de mon âge (19), rencontrée sur le Net... Son physique, les échanges extraordinaires que nous avions eus, l'impression de se compléter parfaitement m'avaient totalement séduit. Seul problème, elle "devait partir 3 mois dans un coin reculé d'Angleterre, sans son PC (?)" mais m'avait promis de nous rencontrer à son retour. Je suis désespéré de ne plus avoir eu de ses nouvelles. J'ai pu contacter sa sœur qui reste vague et prétend ne pouvoir la joindre. Je suis si malheureux ! Que dois-je faire ?? » Selmane (Maroc)

Si vous avez attendu votre bel amour tout un été et qu'elle ne vous a plus donné signe de vie, je crains bien qu'il faille vous rendre à l'évidence: "loin des yeux, loin du cœur" !
Elle était probablement sincère en se disant amoureuse ! Cependant, l'éloignement a peut-être atténué ses sentiments, surtout si en plus elle a, par exemple, rencontré quelqu'un d'autre qui lui a semblé lui convenir encore mieux...
Pour former un couple solide, pour bien s'entendre, durablement, vous devez réaliser qu'il faut avoir beaucoup de choses en commun, - pas seulement l'emballement physique. Si vous partagez des goûts et des centres d'intérêt communs, des idées, des opinions, le même genre d'éducation, de culture; si vous attribuez de l'importance aux mêmes "valeurs essentielles" de la vie, si vous pouvez pratiquer ensemble des activités intéressantes ou distrayantes, - tout cela constitue une base solide pour bâtir une relation de couple durable
Si au contraire, c'est avant tout une attirance physique qui vous fait vous sentir proches, c'est un peu mince pour vous préserver de la routine, de l'ennui à deux qui guette tant de couples après quelques années, quand la passion des débuts a tiédi…
A votre âge, Selmane, vous avez encore toute la vie devant vous. Alors, ne désespérez pas: vous rencontrerez sûrement, vous aussi, une personne avec laquelle vous vivrez un bonheur intense.
En attendant, pourquoi ne pas écrire une dernière petite lettre à votre amie pour lui demander un geste de franchise, - vous expliquer la raison exacte de cette absence de nouvelles ? Vous pouvez joindre mon message si vous voulez, ainsi vous saurez si la raison que j'imagine est bien la bonne.
(Si ce n'est pas le cas, vous devez aussi savoir que des relations qui naissent en chattant sont parfois bien surprenantes: trop de personnes racontent un peu n'importe quoi et même trichent sur leur photo, leur âge, leur formation, etc., etc.)
Bon courage, Selmane: tout le monde vit des chagrins d'amour dans sa vie. Cela fait affreusement mal, mais heureusement, on finit par s'en guérir.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je suis une enseignante, mariée depuis un an. Depuis quelques mois, je n'ai plus envie de rapports sexuels et je pense que pour mon mari, c'est pareil. (En fait, je ne sais pas trop). Il se plaint, car je m'endors tôt et que je ne veille pas avec lui... » Maggy (Pays-Bas)

Votre message est… désarmant ! Je reprends vos expressions: "je pense…, en fait, je ne sais pas trop..." Pourquoi ne "savez-vous pas trop" ?? PARCE QUE VOUS NE COMMUNIQUEZ PAS !
Vous êtes jeune mariée et intelligente: vous avez poursuivi des études. Vous pouvez donc facilement réaliser que si vous voulez sauver votre relation de couple, votre mariage, il vous faut AGIR de toute urgence, changer de cap, "remettre les pendules à l'heure" !
Vous n'avez plus de désir pour lui ? Soit. Plusieurs causes peuvent expliquer ce problème: des causes médicales ou psychologiques, - de votre côté ou de son côté. Mais si vous l'avez épousé, vous pensiez tout de même l'aimer (y compris au plan intime) et vous espériez sans doute que votre couple durerait ?
Alors, Maggy, il est grand temps de vous bouger ! Comment AGIR ? En ayant tous les deux une sérieuse conversation. Chacun, calmement, sans interrompre l'autre, sans reproches inutiles, sans éclats de voix:
• exprimera ce qu'il pense de la crise que traverse votre couple,
• exprimera aussi ce qu'il attend de l'autre et enfin,
• combien votre relation lui semble importante et précieuse.
Regardez la réalité en face, Maggy: si vous n'avez plus de rapports intimes, votre mariage est condamné à brève échéance: quand un homme jeune et 'normal' ne trouve pas ce qu'il lui faut à la maison, il va le chercher ailleurs... Alors, réfléchissez au problème:
• les rapports vous font-ils mal ? Les redoutez-vous ?
Si c'est le cas, consultez un gynécologue, il vous aidera.
• Est-ce au contraire le fait que vous ne vous sentez plus aussi amoureuse parce que son comportement avec vous dans la vie de tous les jours ne vous satisfait pas ? Eh bien, parlez-en ensemble, demandez-lui pour le bien de votre mariage, de changer un peu certaines de ses attitudes. OSEZ ! Que risquez-vous ?
• Est-ce plutôt parce qu'il ne "s'occupe" pas bien de vous au lit ? Qu'il est avare de tendresse, de baisers, de caresses ? Qu'il n'est pas attentif à vous donner du plaisir ?
Eh bien, parlez-en ensemble ! Dites-lui ce que vous avez sur le cœur, ce que vous aimeriez, dites-lui vos attentes dans les différents domaines de votre vie de couple. Car si vous ne communiquez pas, la crise ne peut qu'empirer.
Vous manquez visiblement tous les deux d'information sur les divers aspects de la vie de couple. Mon livre, que vous avez vu présenté sur mon site Internet, vous aidera beaucoup tous les deux - et vous amusera !
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je suis une femme jalouse (...) » Laetitia (Italie)
Mes réponses sont entre vos lignes.

En avoir conscience et le reconnaître est déjà un bon point. Mais vous devez savoir que la jalousie injustifiée est un fléau qui détruit toujours une relation de couple. Donc, par une meilleure communication quotidienne avec votre mari, votre intérêt serait impérativement d'adopter de légers changements dans votre attitude et de construire avec lui une relation basée sur la confiance, - en se parlant tout les jours avec sincérité, en lui montrant combien vous tenez à lui et à votre couple, en vous efforçant de limiter au maximum vos réactions de colère.
"et mon mari essaie tout le temps de m'énerver."
N'est-ce pas là une interprétation un peu hâtive ? Mais si c'est vrai, n'est-ce pas un peu… normal de titiller les points sensibles ? Si vous lui répondez en montrant votre irritation, il appuiera davantage; si vous réagissez avec humour et une apparente indifférence, il se lassera de vous taquiner.
"A la maison, il parle toujours d'autres femmes de la famille ou même étrangères; dernièrement, il a montré beaucoup d'admiration envers une collègue."
Est-ce un péché à vos yeux ? Si cette femme a des qualités qui correspondent à ses attentes, c'est humain de se sentir admiratif; tant qu'il vous en parle, il ne va pas plus loin…
Par contre, si vous lui demandez ce qu'il aimerait voir changer en vous pour pouvoir être aussi admiratif à VOTRE égard, voilà une attitude qui peut se révéler très positive.
Comprenez-le: toutes les femmes que votre mari connaît ne sont pas forcément des "complices" ! Ce sont des… connaissances.
"Il a voulu l'inviter chez nous à la maison avec son mari !"
Et qu'y avait-il de choquant à cela ? En plus, avec son mari ?? Plutôt que montrer votre indignation, il est préférable dans ces cas de lui expliquer avec calme vos réserves - en trouvant des arguments solides.
"Lorsque j'ai refusé, il était très énervé et il m'a insultée."
Certes, les insultes étaient en trop et il était inutile de s'énerver, mais je vous devine assez lucide pour comprendre que ce refus pouvait être très mal perçu s'il n'a rien à se reprocher. Votre jalousie continuelle doit être une vraie souffrance pour lui.
"Depuis, je suis devenue plus jalouse."
Encore plus ??
"J'attends de mon mari qu'il me rassure."
Expliquez-lui votre attente ! Mais ce ne doit pas être facile pour lui de vous rassurer, si vous lui montrez plus de colère que de tendresse...
"Il me dit seulement que je suis une femme malade."
L'extrême jalousie est en effet une maladie; comme telle, elle peut se guérir mais il peut être nécessaire de faire appel à l'aide d'un psychiatre. Ce trouble névrotique traduit un fort manque de confiance en vous, et une peur de l'abandon. Mais il vous faudrait réaliser que votre mari ne vous aime pas moins et que votre valeur humaine n'est pas diminuée, simplement par le fait qu'il se montre aimable ou qu'il admire aussi d'autres personnes.
"Parfois, il me reproche de l'avoir privé d'une simple amitié avec certaines femmes de la famille. Il parle aux enfants de sa collègue, parfois même il parle aussi d'autres femmes. Lorsque je m'énerve, il leur dit que je suis 'méchante'."
Votre intérêt immédiat est donc de modérer vos réactions émotionnelles et de vous comporter normalement avec lui, c'est à dire ne plus vous "énerver" sans motif sérieux.
"Je sens que mon mari ne m'aime plus, qu'il cherche une autre femme."
C'est en effet possible mais, à nouveau, voici probablement une interprétation erronée. Parlez-lui davantage, demandez-lui de vous rassurer, mais faites-le avec calme et gentillesse, en lui montrant que VOUS l'aimez !
"Lorsque je m'énerve beaucoup, il n'accepte pas ma réaction et ne me parle plus !"
Comment ne pas le comprendre ? Votre jalousie détruit votre vie et la sienne…
"Je ne sais plus comment me comporter avec lui."
Oh, mais c'est très facile: comme je l'explique dans mon livre (je consacre plusieurs pages à ce grave danger pour le couple), il suffit de montrer votre tendresse au lieu de votre colère; de rester calme, de lui parler avec sincérité, de garder un ton normal et d'exprimer vos attentes: qu'il soit sincère avec vous, qu'il soit honnête et vous montre combien il tient à vous. Mais comment cela peut-il être possible si vous lui criez dessus sans cesse ?
Comprenez-le, Laetitia, IL N'EST PAS UNE CHOSE QUE VOUS POSSEDEZ.
"Merci beaucoup de me donner quelques conseils."
Des « conseils » ? Eh bien, cessez de croire qu'il veut sans cesse vous tromper: si votre comportement avec lui (re)devient normal, il est très probable qu'il se calmera et sera plus attentif à ne pas vous blesser. Dans le cas contraire, il s'en ira: la jalousie est un mal destructeur pour toute la famille. Mais elle se soigne, on peut en sortir ! Bon courage.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Des idées d'un autre temps ou "du danger d'interpréter le Coran"
Aujourd'hui, chers lecteurs, je suis tombé sur des vidéos publiées par LiveLeak qui - malgré leurs termes modérés - m'ont suffoqué. J'aimerais les partager avec vous. Il s'agit d'extraits un peu "particuliers" de sermons télévisés (avec sous-titres et traduction). Dans le premier, le cheikh Galal Al-Khatib précise pour ses fidèles... comment battre sa femme "selon l'Islam".
Le second, dans la même veine, reflète l'opinion d'un imam "australien", Samir Abou Hamza sur le thème:
Un mari peut violer et battre sa femme. Pour certains, ces prêches sont édifiants et ces idées, saines...
Vous l'avez deviné, je ne partage pas ce point de vue: officialiser de telles pratiques, n'est-ce pas nier la dignité de la Femme ? N'est-ce pas rejeter toute considération pour la condition féminine, - qui serait d'être inférieure et soumise ? Comment une société ou une communauté peuvent-elle progresser en maintenant cette inégalité ? Qui peut m'apporter des arguments solides pour défendre cette thèse ??
Des informations édifiantes (en anglais) sur les droits de la femme selon le Coran se trouvent à l'URL: Explore the QUR'AN Il y est notamment expliqué pourquoi une femme violée est punie comme adultère par les tribunaux islamiques, sauf si quatre hommes témoignent qu'il s'agissait bien d'un viol.

Vous trouverez par ailleurs, des informations concernant les difficultés spécifiques au couple musulman, en cliquant sur ce lien: Problèmes de couple et Islam
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Il n'y a aucune entente, aucune harmonie entre nous; je ne ressens pas grand-chose quand on est ensemble et parfois il me... dégoûte ! » Soledad (Maroc)

Comment pourriez-vous épanouir votre personnalité au sein d'une relation de couple durable, avec un homme que vous n'aimez pas et qui parfois même vous "dégoûte" ??
S'entendre comme des amis, vivre en harmonie, Soledad, c'est bien sûr, un aspect capital pour réussir une vie commune et fonder un noyau familial qui dure. Comment l'atteindre ?
* Par une communication, franche et sincère;
* par le partage de goûts, de valeurs, de projets, de centres d'intérêt, d'activités en commun, etc.;
* par l'expression mutuelle de sentiments, comme la tendresse, le respect et une amicale solidarité.
Alors, chère Amie, restez lucide: certains couples sont si mal assortis qu'il est illusoire de penser les améliorer: il faut être DEUX à changer d'attitudes...
Mon sentiment est donc fort simple: ne vous embarrassez plus d'un homme qui peut-être vous désire physiquement mais ne vous apportera pas ce bonheur partagé que vous êtes en droit de souhaiter: il vaut parfois mieux cheminer seule quelque temps, que mal accompagnée.
« Quand vous achetez des chaussures, vous les prenez à votre pointure, - même si avec le temps, elles 'se font' à votre pied ! Avec un homme, c'est pareil : vous devez choisir la bonne pointure. »
Chère Soledad, je vous souhaite de rencontrer un homme attentif, tendre et solide, dans les bras duquel vous trouverez cette harmonie qui, vous l'avez compris, est la clé du bonheur à deux et ouvre la porte à la sérénité, - comme à la magie du plaisir, donné et reçu.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon mari n'a plus envie de moi ! » Maria-Rosa (Portugal)

C'est une difficulté dont on me parle souvent… Comme vous avez visité mon blog, vous l'avez constaté. En présence de ce problème, la réponse est toujours la même: pourquoi ne lui demandez-vous pas de vous expliquer franchement la raison de son apparent manque de désir ??
C'est en vous parlant, Maria-Rosa, que vous pourrez trouver un début de solution ! Il y a bien sûr de très nombreuses causes possibles; certaines peuvent être de votre ressort, vous pourriez y remédier s'il consentait à vous communiquer ses "attentes".
D'autres causes (par exemple des ennuis de santé, des soucis professionnels, une grande fatigue…) sont plus en rapport direct avec lui - mais, en vous parlant, en vous rassurant l'un l'autre, vous pouvez déjà faire un grand pas en avant.
Il est tellement simple, face à une crise de couple, de considérer l'autre comme un(e) ami(e) plutôt que de se faire des "cachotteries" et de se ronger dans son coin…
Expliquez-vous: c'est ainsi que vous trouverez une solution dans un sens ou dans l'autre (par exemple s'il a rencontré une autre personne), - mais au moins vous saurez à quoi vous en tenir.
Jetez aussi un coup d'œil à mon site Internet, à la page: Augmenter le désir de mon mari
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Frigidité de Madame... » Paul (Cameroun)

Comme je l'indique dans mon livre que vous avez vu présenté sur mon site Internet, en dehors de problèmes graves (excision, viol…) ou des suites d'une initiation désastreuse, la « frigidité » féminine est un... mythe. Les hommes ont une part importante de responsabilité dans l'indifférence ou le rejet qu'ils rencontrent chez leur femme: ils ne réalisent pas toujours qu'il est nécessaire de continuer à la séduire ! - chaque jour - pour qu'elle ait encore du désir après un certain temps.
Or, la séduction ne commence jamais dans la chambre...
Dans bien des cas aussi, les rapports sont douloureux et la femme n'ose pas l'avouer ou ne se soigne pas de manière adéquate. Un médecin consciencieux peut alors souvent trouver une solution.
Vous pourrez lire ci-dessous une réponse faite à une dame qui m'écrivait pour la même raison: peut-être trouverez-vous dans ces lignes matière à réflexion ?
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « « J’ai acquis votre livre pour mon fils. Il est malheureux parce que sa femme est frigide. Mais vous ne parlez pas de ce problème. Pourquoi ? » Ghislaine (Martinique)

La raison en est très simple. La vraie frigidité est un problème fort rare, qui sort du cadre de cet ouvrage. Avez-vous déjà entendu qualifiée de frigide une femme vraiment amoureuse ?? Revenons à l’introduction du livre: « ‘Ça’ se passe d’abord dans la tête ! » J’ai tendance à croire que les femmes sans désir ont plus souvent un problème d’ordre psychologique (et/ou relationnel) que physique. Ces derniers sont le plus souvent résolus par un gynécologue et / ou un spécialiste en médecine interne expérimentés. S’il existe des difficultés psychologiques majeures, p. ex., à la suite d’abus ou d’un viol, il est alors impératif de s’en remettre à la compétence d’un(e) psychiatre.
Par contre, si dans le cœur d’une femme, vaines attentes, déceptions ou ressentiment, voilent la tendresse et l’affection, comment vivrait-elle une sexualité épanouie ? Comment continuer à désirer celui dont elle était amoureuse ? Votre fils continue-t-il à séduire celle qu’il aime ? À la reconquérir sans cesse ? A parler avec elle ? À « cultiver leur jardin d’amour » ?? Si votre belle-fille lui sert à tenir la maison, s’occuper des enfants et remplir son devoir conjugal, son horizon est un peu bouché: elle a d’autres rêves, d’autres attentes. Conseillez donc à votre fils de l’interroger à ce propos, de communiquer avec elle. Quand les déceptions s’accumulent, n’est-il pas humain de se laisser aller ? De tomber dans la résignation ? De laisser son regard – et son désir – s’éteindre ? Des rapports physiques par hygiène, devoir ou habitude — ou pour faire plaisir, sont-ils grisants ? Il me semble à moi assez naturel de ne plus guère les souhaiter... L’idée centrale développée dans mon livre est de retrouver un second souffle dans sa vie de couple. On y parvient aisément en recherchant l’harmonie entre le mental et le physique – par un dialogue et des gestes répétés, quotidiens de séduction. Qui sait ? Votre fils peut peut-être changer quelque chose en lui s’il trouve sa femme "peu portée au déduit" ? Se soucie-t-il de répondre à ses attentes ? Mérite-t-il son ardeur ? De telles difficultés en effet, trouvent le plus souvent leur origine chez les deux partenaires.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'aime ma future femme, nous devons nous marier cette année et avons plein de projets. Cependant, au début, chaque fois qu'on se voyait, nous faisions l'amour et c'était merveilleux. A présent, ce n'est plus que toutes les 2-3 semaines... J'ai essayé de lui en parler, de lui expliquer ma déception, rien n'y fait. Je me sens désemparé, ne sais plus que faire... Pouvez-vous m'aider ? » Emmanuel (09-France)

Je comprends bien votre désarroi. Et en effet, il est étrange que, même en essayant de lui parler, vous n'obteniez aucun résultat. Il faudrait peut-être lui poser des questions plus précises - et vous poser certaines questions. Il y a en effet une foule de possibilités. Par exemple:
• Peut-être ces rapports intimes ne lui laissent-ils pas une impression de complète satisfaction et n'ose-t-elle pas vous le dire ?
• Peut-être pourriez-vous vous montrer plus attentif à son plaisir ?
• Peut-être aimerait-elle vous voir davantage lui faire la cour, être plus romantique, avant de lui "sauter dessus" ?
• Peut-être aussi a-t-elle reçu des recommandations de sa mère, du genre "Attention ma petite fille ! Jamais avant le mariage ! Tu te rends compte si tu étais enceinte et que les fiançailles venaient à être rompues ???"
• Peut-être enfin que ces fiançailles et les perspectives d'avenir à vos côtés ont fait surgir des doutes dans son esprit et qu'elle n'est plus aussi emballée ? A vous donc de les dissiper et de la rassurer. (Allez savoir parfois ce qui se passe dans le cœur des femmes ??)
Il vous faut donc impérativement parvenir à dialoguer avec franchise et tendresse sur ce point, lui demander avec beaucoup d'amour qu'elle vous exprime ses attentes.
Autre point, très important à mes yeux: votre message révèle un homme sincèrement amoureux et, en effet, désemparé; mais il donne aussi l'impression que votre information sur les différents aspects de la vie de couple pourrait être utilement complétée.
Autrement dit, c'est pour des personnes comme vous, qui se posent des questions et traversent des moments d'angoisse, ne sachant plus que faire, … que j'ai écrit mon bouquin, - celui que vous avez vu présenté sur mon site Internet. Le lire vous aiderait énormément tous les deux.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'ai un problème avec ma belle-famille et surtout ma belle-sœur: ils sont tout le temps collés avec nous, on ne se sent pas du tout mariés ! Je cherche des solutions pour sauver notre couple... » Amira (Algérie)

Cette question m'est fréquemment posée, - comment gérer une belle-famille envahissante, sournoise et/ou jalouse ? En particulier dans les pays de culture musulmane.
Vous y trouverez un début de réponse sur mon blog, notamment aux adresses suivantes, Belle-sœur et Belle-famille, ainsi que, bien sûr dans mon livre présenté sur mon site Internet.
Mais, Amira, il est un point important à toujours garder en mémoire: toute solution à vos problèmes de couple, commencera par un dialogue confiant, une conversation détendue avec votre mari.
Il devra en effet vous soutenir constamment pour résoudre cette difficulté, vous devrez donc former un front uni pour avoir des résultats.
L'effort à fournir par votre mari n'est pas rien: il lui faudra accepter de faire un choix, normal et délibéré, - celui de faire passer son épouse avant sa famille. Et il devra se tenir à ce choix...
Il vous appartient donc de le convaincre avec patience, douceur et tendresse que votre couple forme un nouveau noyau familial et que ses liens avec son "ancienne" famille, s'ils doivent rester serrés, solides et affectueux, doivent cependant céder le pas devant votre relation de couple.
Ensuite, il vous faudra aussi, poliment mais fermement expliquer à votre belle-famille quelles sont vos limites et que vous aimeriez qu'on les respecte, notamment en ce qui concerne la préservation de votre intimité.
(Montrez ce message à votre mari !)
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Difficulté de communication, cultures différentes; mes idées sont perturbées. » Assim (Maroc)

Il est vrai qu'il est déjà si souvent difficile de communiquer en couple, alors qu'on a la même culture, la même formation et la même éducation…
Cependant, il peut y avoir moyen de s'entendre entre personnes de cultures différentes si les rôles sont bien définis et qu'aucun des partenaires n'impose ses vues à l'autre.
Dans les pays de culture musulmane, par exemple, la coutume, la "tradition" voudrait que la femme reste le plus souvent possible chez elle et obéisse en tout à son mari, lui soit soumise.
Cette idée de soumission génère des tensions inutiles: elle n'est plus en adéquation avec les mentalités qui prédominent au 21e siècle, surtout dans les pays occidentaux. Or, via la télévision, les femmes musulmanes sont informées de la condition féminine (en principe) plus équitable et des idées "nouvelles" qui règnent ailleurs… Ceci peut être à l'origine de conflits, - à vrai dire compréhensibles.
C'est la raison pour laquelle, dans mon livre que vous avez vu présenté sur mon site Internet (édité sous forme de 'livre électronique' afin de pouvoir être constamment mis à jour), sont proposées des suggestions efficaces comme la pratique de l'empathie: en se mettant à la place de son / sa partenaire, on parvient mieux à comprendre son point de vue, à réaliser son ressenti, à montrer de l'indulgence devant ses réactions - et de ce fait assouplir sa propre position.
Ceci incite alors à se parler davantage, à exprimer ses souhaits, ses besoins, ses désirs, - ses "attentes".
Un autre exemple: pratiquer diverses activités (ou des tâches) ensemble, rapproche très fort les partenaires, alors que si le rôle de chacun est tout à fait lié à son sexe, la vie "commune" se limite en fait à deux vies sous le même toit mais séparées, sans guère de "vrai" contact.
Mais quand ce contact est (r)établi et entretenu, les partenaires découvrent enfin le bonheur paisible de vivre en harmonie !
Vous trouverez dans mon livre une série d'idées concrètes qui vous aideront à aller de l'avant dans votre relation de couple, - si vous ressentez un amour véritable pour votre partenaire !
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Comment quitter mon ami qui me trompe ?... » Dominique (St. Martin)

Quel est le problème ? Qu'y a-t-il de si compliqué à dire à quelqu'un: "Je souffre de ce que tu as fait, je n'ai plus confiance. Je ne pourrai être heureuse auprès de toi en craignant infidélité et mensonge à chacune de tes absences. C'est trop dur. J'en suis très triste mais je te quitte..." ??
OSER, est le secret, Dominique. Se parler sereinement avec franchise et sans atermoiements est la seule solution.
Bien sûr, vous aurez du chagrin. Bien sûr, il va vous manquer. Bien sûr, il tentera de vous reconquérir. Bien sûr, vous risquez de vous laisser attendrir par peur de vous retrouver seule.
Mais quelques semaines, quelques mois plus tard, ce sera "partie remise". Et vous aurez perdu tout ce temps, juste pour souffrir davantage: chacun, dans un couple, peut procéder à de menus changement d'attitude par amour pour sa moitié, pour améliorer l'entente et entretenir l'harmonie. Mais complètement changer sa nature est une tâche autrement périlleuse. Croire que vous y parviendrez est assez illusoire - et tellement rare.
Or, vous avez droit au bonheur tranquille, à l'harmonie et à la douceur de vous savoir aimée.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon mari a une relation très fusionnelle avec sa sœur, je n'ai aucune place dans sa vie. Comment dois-je faire contre ce complexe d'Œdipe qui m'empoisonne ?? » Khadija (Maroc)

1. Ce n'est pas un complexe d'Œdipe: celui-ci se rencontre lorsque l'amour d'un fils pour sa mère est tellement fusionnel que le père est perçu comme un rival.
2. Si la complicité de votre mari et de votre belle-sœur est intense au point de vous importuner, pourquoi ne pas simplement leur en parler, à chacun puis à tous les deux, - sans vous fâcher ?
Préparez ces entretiens, en notant sur un papier tout ce que vous avez sur le cœur et que vous voulez précisément leur dire.
Ainsi, vous pourrez choisir exactement vos mots pour ne pas les heurter, pour rester calme et équilibrée, tout en leur faisant comprendre votre souffrance.
Le secret est d'insister sur ce que vous ressentez, plutôt que de leur asséner des reproches inefficaces !
3. Réfléchissez aussi au problème et posez-vous ces questions avec franchise et objectivité:
• "N'y a-t-il vraiment aucune exagération dans vos impressions ?"
• "D'où précisément, vous vient ce sentiment que vous n'avez aucune place dans sa vie ?"
• Dans son esprit à lui, n'est-il pas possible que ce soit pour échapper à vos disputes qu'il se 'réfugie' auprès de sa sœur ?"
• "N'y a-t-il aucun relent de… jalousie de votre part envers votre belle-sœur ? Ou une simple antipathie entre femmes ?"
Si vous aimez encore votre mari, comprenez que, pour le "récupérer", il est essentiel d'éviter de le heurter de front par des reproches, des éclats de voix ou des pleurs… Vous y parviendrez seulement en lui opposant des arguments logiques, imparables, des faits vérifiés, des témoignages solides, - tout cela en gardant votre calme et en restant digne. Un conflit ouvert ne vous donnera jamais l'avantage !
Au contraire, si votre mari finit par reconnaître, sans discussion, que vous avez vous aussi vos qualités, certes différentes de celles de sa sœur mais tout aussi précieuses, il pourra modifier son comportement.
En particulier, si vous adoptez la saine habitude d'avoir tous les jours des conversations avec lui, si vous l'écoutez et si vous partagez avec lui des activités, des projets, un objectif, etc.
Mais, Khadija, on sent dans votre bref message une rancœur profonde, une rage mal contenue ! Pour changer cette situation, il sera bien plus efficace de contenir votre colère et d'adopter une attitude conciliante. Imitez les politiciens: négociez, échangez des concessions, exprimez chacun vos souhaits et vos attentes, DISCUTEZ !
C'est ainsi que des adultes intelligents et équilibrés aplanissent leurs problèmes. Bonne chance.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'ai lu, en annexe de votre e-book, quelques situations vécues. J'aimerais votre point de vue sur celle que je vis: comment redémarrer à 51 ans, lorsque le ciel s'effondre sur la tête ? J'ai découvert que mon mari avait une liaison. Elle a 34 ans. Le choc a été rude. Après des explications houleuses, je l'ai poussé dehors. Je suis tombée dans la dépression et j'ai entrepris une thérapie; je sors de chaque séance en larmes, émotionnellement épuisée. En fait, j'aime mon mari, mais... je n'ai jamais su le lui montrer physiquement. (...) J'ignore si mon mari voit encore cette femme, il m'assure que non; mais voilà plus de 2 ans qu'il ne me touche plus. (Cela me faisait mal mais je n'osais pas et ne savais pas comment l'en informer.) La jalousie me ronge et me détruit, la thérapie n'y change rien. J'ai donc entrepris de changer: j'ai perdu 20 kg, je fais du sport, je m'instruis, je sors...: je veux aller mieux. Je ne sais pas si je pourrai le récupérer, j'accueille donc cette épreuve comme une occasion pour moi de "grandir". Aimer son homme et ne pas pouvoir le lui prouver est une torture.(...) Maintenant, je ne sais plus quoi faire, je suis épuisée, physiquement et psychiquement. » Madeleine (78 -France)

Votre situation est certes bien pénible. Mais rassurez-vous, à 51 ans, on peut vivre encore des moments merveilleux pour bien des années encore ! A vous entendre on vous croirait vieille, avec la vie derrière vous ! En fait, Madeleine, la "vraie" vie commence bien souvent à 50 ans: autonomie, liberté, disponibilité, sensualité, découvertes du monde sont des valeurs qui prennent un autre sens, quand l'éducation et les études des enfants sont achevées.
Comme aussi la prise de conscience des 1001 possibilités qui nous restent encore à exploiter en nous….
Je comprends votre réaction indignée à la découverte de la liaison de votre mari. Que révèle-t-elle ? Ce qui cause 95 % des crises de couple: un manque de… communication ! Il avait des attentes et vous aussi - et vous ne les avez pas exprimées. D'où, dérive.
De non-dits en regrets, de frustrations en dépits, on peut devenir vulnérable à la tentation. Nous sommes tous humains et, hommes et femmes, tous aussi sensibles au fait de réaliser qu'à notre âge, on peut encore plaire à quelqu'un de plus jeune !
Cela signifie-t-il que nos sentiments "légitimes" sont effacés ? Que nenni ! (En tout cas le plus souvent). Quand vous aurez repris vos esprits et votre équilibre, que vous aurez surmonté cette douloureuse épreuve, que vos émotions reprendront un cours normal, vous n'auriez rien à perdre en invitant votre mari à déjeuner dans un restaurant que vous aimez tous les deux pour une conversation calme et sérieuse. (Les hommes sont vivement impressionnés par les femmes qui gardent leur sang-froid dans les moments difficiles.)
Vous lui demanderez alors, en toute tranquillité où il en est vraiment, quels sont ses projets d'avenir. Demandez-lui, les yeux dans les yeux la vérité, en lui faisant comprendre que vous la préférez aux mensonges continuels. En effet, vous ignorez probablement l'importance réelle à ses yeux de cet écart. Il est peut-être resté durablement amoureux - ou peut-être pas. Il s'agit peut-être d'un amour vrai et profond, équilibré, harmonieux - ou peut-être pas ! Ne l'oubliez pas: vous avez construit ensemble durant toutes ces années, une relation basée sur des fondations solides, des goûts communs, des aspirations et des valeurs semblables. Il a peut-être oublié tout cela, emporté par l'exaltation de l'amour tout neuf, - ou peut-être pas !
Bref, il semble judicieux de vraiment faire le point tous les deux, en adultes posés, qui admettent la réalité des faits mais se tournent vers l'avenir.
Tant de femmes et d'hommes, partout dans le monde, traversent des moments de désarroi au cours desquels elles ou ils peuvent avoir une faiblesse. Parfois, cet épisode n'est qu'un faux-pas et la raison peut revenir. Mais bien sûr, je ne connais pas votre situation préalable, j'ignore s'il y avait entre vous des conflits ou des rancœurs.
Ce que je sais, par contre, c'est que s'identifier à sa souffrance est une erreur. S'en détacher permet de rebondir et, le cas échéant de "refaire sa vie" en tournant la page. Oh, c'est dur, évidemment. Mais comme toute blessure, celles de l'infidélité cicatrisent elles aussi.
- Vous écrivez "je n'ai jamais su le lui montrer physiquement". Ne vous culpabilisez nullement pour cela: si vos parents ne vous ont pas donné une éducation affective et sexuelle appropriée, si votre nature est plutôt réservée, si certaines blessures d'enfance restent enfouies dans votre inconscient, c'était à votre mari, si possible, de "reprendre les choses en mains" et de vous montrer avec patience et tendresse, la voie vers une sensualité partagée et épanouissante.
Ceci n'est malheureusement pas à la porté de tous. Aussi avait-il tout à fait normalement des attentes non comblées sur ce plan, sans oser vous en faire part. Conséquence: vulnérabilité aux tentations !
Ce genre de situations arrive bien souvent - et l'inverse également, vous le savez. Si on réfléchit, si on se calme, on en relativise vite l'importance.
- Les rapports intimes vous font mal ? De grâce comprenez que la personne à consulter en ce cas n'est pas un psy mais un gynécologue ! Il suffit parfois de muqueuses fines ou trop sèches, du fait d'une légère insuffisance hormonale mâle; cela se traite. Il existe aussi des lubrifiants vaginaux très agréables d'emploi.
- Je comprends votre lassitude mais pour ma part, si je crois aux bienfaits de la psychanalyse et de diverses psychothérapies, etc., mon tempérament pragmatique me fait, comme vous, souvent trouver les résultats de leurs praticiens un peu lents ! Une communication franche, saine et quotidienne entre vous, dépourvue de sous-entendus, d'interprétations erronées et de non-dits est bien plus profitable et coûte bien moins cher.
- Vous êtes déprimée ? O.k. Pourquoi ne pas prendre un comprimé quotidien de Prozac® pendant un mois ou deux ?? Croyez-moi si vous voulez, bien souvent, ce médicament qui a sorti des MILLIONS de gens de la déprime (et du cabinet de leur psy) est plus rapide (et souvent plus efficace) que bien des séances de "déballage". Et en tout cas, tellement moins onéreux...
- Deuxième point impératif pour vous (pardonnez ma franchise): c'est épatant de faire du sport, de sortir, d'avoir maigri, etc., mais ce n'est qu'une étape. Le vrai moyen de sortir de vous-même et de votre déprime est d'arrêter d'y penser et de vous focaliser sur vos malheurs !
Découvrez à la place, combien il est plus efficace de vous ouvrir aux autres, de vous intéresser à plus malheureux que vous, d'agir pour d'autres gens, afin de vous sentir utile et appréciée. Il n'y a rien de tel pour aller mieux, je vous l'assure.
Si le seul profit que vous retirez à remuer pendant des mois de mauvais souvenirs (chez un psy à 50 € de l'heure) est d'en sortir bouleversée et en larmes, n'est-ce pas contre-productif ?
Si je puis me permettre d'être aussi direct, vous sortirez très bien de votre état actuel, si vous agissez ! Trêve de "confessions", de thérapies, d'hypnose: vous avez déjà donné et vous le constatez, ces traitements coûteux ont parfois des résultats discutables - et bien tardifs. Non, cette force dont vous avez besoin pour vous en sortir, C'EST EN VOUS que vous devez la trouver.
Notamment en améliorant vos contacts personnels avec les personnes de votre entourage qui ont besoin de vous. D'abord, en vous jetant à l'eau, avec naturel et simplicité et en améliorant par de petits efforts quotidiens votre façon de vous intéresser à eux, de communiquer avec eux.
Il vous faudrait arriver à vous changer les idées; pour ce faire, vous devrez, je le crains, parvenir à ne plus penser uniquement qu'à vous, à vos malheurs et à votre jalousie...

Faites-moi une faveur: lisez tout mon bouquin, vous y trouverez beaucoup de réconfort et d'idées constructives. Et n'hésitez pas non plus à m'écrire encore, surtout si vous n'êtes pas d'accord avec mon point de vue - qui est évidemment subjectif.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon amie ne veut ou ne peut plus communiquer ; nos relation intimes sont excessivement rares, ce qui me traumatise. Mais surtout, nous avons une petite fille de 3 ans. Je ne voudrais pas qu'elle connaisse le sort des enfants de tant de couples qui se séparent. » Jean-Pierre (France)

La situation paraît en effet complexe. Votre toute première priorité est en effet et comme toujours, de rétablir à tout prix la communication. Comment ?
Mais il existe diverses techniques pour cela, bien sûr. (C'est du reste un des axes principaux autour desquels est construit le programme exposé dans mon livre).
Ensuite, il faudrait par une analyse des causes et des effets, déterminer l'origine première de ce refus de communication: 'si tu trouves tout ce qu'il te faut à la maison, qu'irais-tu donc chercher ailleurs ??'
Il est enfin important également de vous interroger: existe-t-il encore de l'amour entre vous ? Avez-vous le sincère désir de reconstruire votre relation avec votre compagne, pour vous deux.
Pas seulement pour votre fille ! Car vous aussi avez droit, chacun, au bonheur, à l'épanouissement personnel.
Sinon, votre fille peut être plus heureuse dans un climat détendu, même si ses parents sont séparés: ce qui est perturbant, ce sont les tensions et disputes quotidiennes dont elle est 'témoin'.
La société a évolué, Jean-Pierre. La séparation des couples après un certain temps est tellement courante, universelle, que le plus souvent, les enfants se remettent de ce traumatisme. Il leur suffit de se sentir encore aimés de chacun de leurs parents et de voir ceux-ci retrouver des rapports dénués de tension ou d'agressivité.
Dans une douzaine d'années, votre petit trésor aura aussi SA vie ... et se souciera de moins en moins de la vôtre, de la qualité de votre entente. Votre bonheur futur et celui de votre compagne est donc un également un aspect déterminant du problème.
Vous voulez résoudre cette crise ? Faites provision d'informations sur le sujet en lisant des ouvrages spécialisés et focalisez vos efforts sur les petits changements à faire en vous: ils pourraient se montrer suffisants pour 'délier la langue' de votre amie.
Un dernier point, - exprimez chacun vos attentes et essayez tous deux d'y répondre. :-)
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « En couple depuis 11 mois, nous n'avons toujours pas eu de rapports sexuels complets. Au moment de conclure, l'érection de mon compagnon est bloquée. Je ne crois pas l'impressionner, ça vient vraiment de lui. J'ai besoin de conseils car ça commence à me peser et je ne veux pas lui mettre la pression, ce serait sans doute pire. » Cécile (France)

Ce problème est vraisemblablement une forme d'impuissance d'origine psychique.
Je pense qu'exercer une certaine "pression" est au contraire nécessaire: pour qu'il consente à... consulter un psychiatre.
Quelque chose dans son passé a du le traumatiser et reste sous forme de blocage dans son inconscient.
Une aide professionnelle de qualité pourra seule le tirer de là: en lui faisant reprendre conscience de cet évènement, il en sera guéri.
Pour le convaincre, je vous suggère de lui expliquer que votre bonheur à vous n'est pas seul en jeu: cette "infirmité" (probablement passagère) ne pourra sûrement que s'aggraver avec l'âge - et se reproduira avec toutes ses relations ultérieures éventuelles...
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Mon homme et moi avons une relation stable et nous communiquons très bien. Nous avons une grosse différence d'âge et je me demande si le problème ne vient pas de là: malgré une relation sexuelle épanouie et très fusionnelle, il ne peut s'empêcher de regarder des sites porno assez fréquemment et est toujours tenté "d'aller voir ailleurs", alors qu'il me dit être la femme de sa vie. Cela joue énormément sur nos projets, bébé, mariage... Je ne sais plus quoi faire pour qu'il me regarde moi. » Amelia (Portugal)

Eh bien, c'est simple: surprenez-le, soyez différente, incomparable !
Mais dans tous les cas, ne faites pas de bébé dans ces conditions !!! Vous ne semblez absolument pas imaginer les problèmes qui viendront s'ajouter si un bébé vient s'interposer entre vous...
Un bébé ne rapproche jamais des partenaires qui ont déjà des difficultés, - en particulier au plan de la fidélité. Croire le contraire est un leurre.
Si entre vous existe déjà ce problème, sachez que la situation sera bien plus compliquée et sérieuse: vous aurez... perdu votre silhouette, vous ne serez plus aussi disponible pour lui, vous serez épuisée par le bébé qui ne fera pas ses nuits pendant les 6 premiers mois (au minimum !).
Et en plus, votre envie de faire l'amour diminuera nettement pendant ce temps, surtout si vous allaitez (ce qui est capital).
Faire un bébé avec un homme peu porté à la fidélité est un risque é n o r m e ! A fortiori, s'il y a une forte différence d'âges entre vous.
A moins d'avoir une puéricultrice à demeure, une jeune accouchée (surtout la première fois) se sent souvent écrasée par la responsabilité que constitue un bébé: l'angoisse de mal faire, les heures qu'on passe à s'en occuper sans pouvoir récupérer la nuit, l'inquiétude constante à propos de sa santé, tout ça joue sur l'humeur. La "dépression de la jeune maman" est un phénomène universel et bien réel.
Sans oublier.. la silhouette, comme je le disais, ni l'inévitable bouleversement hormonal lié à la lactation.
Il faut alors beaucoup d'amour, d'équilibre, de maturité et de temps à un homme pour "être là", aux côtés de son aimée, pour l'aider, la rassurer et ... la supporter : elle est sans cesse épuisée, nerveuse, 'à bout' et pensant à tout sauf à b...
Votre homme correspond-il à ce tableau ??
Résistera-t-il la tentation d'aller voir ailleurs pour trouver une femme reposée, de bonne humeur et désireuse de faire l'amour "au top".
A vous de voir.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Je ne peux pas vivre 3 mois avec un homme... » Julie (Cambodge)

Cet aveu sincère demande une réponse objective, directe et franche: il faut alors vous poser des questions.
Du genre, - "Que dois-je changer en moi ??" Car vous êtes probablement une partie du problème.
Prenez une feuille de papier et écrivez:
* à gauche, les griefs que vous avez nourris contre vos derniers compagnons.
** à droite, les reproches qu'ils vous faisaient.
Faites le tri avec objectivité. Vous trouverez probablement que certains de ces hommes vous ont quittée pour la même raison. Avaient-ils tous entièrement tort ? Êtes-vous irréprochable ? A vous de le déterminer.
Personne ne vous juge: c'est une question de loyauté entre vous... et vous.
Vous trouverez peut-être profitable alors, d'effectuer un retour sur vous-même, une « remise en question »; d'analyser si, au fond, vous n'avez pas un peu "exagéré" ou manqué de ci ou ça, dans tel ou tel domaine.

Avec le temps, chacun s'assagit, réfléchit davantage, choisit avec plus de discernement ses partenaires...
Cela vous arrivera aussi.
Mon livre vous aiderait énormément à déceler quels petits changements d'attitude vous pourriez adopter dans votre vie quotidienne avec votre futur partenaire. Ces légers efforts vous rendraient plus heureuse et surtout plus confiante dans la vie.
Exemples: mieux communiquer, partager davantage d'activités, modérer vos réactions de mauvaise humeur, rire plus souvent ensemble, vous montrer peut-être plus tendre, plus attentive, soucieuse aussi de son bonheur à lui, l'écouter, aimer lui faire plaisir et lui expliquer ce qui vous ferait plaisir, etc., etc.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Le texte suivant n'est pas une 'réponse' mais un article que j'aimerais partager avec vous, car les idées développées s'appliquent parfaitement aux couples. En voici quelques extraits :

                « Apprécier autrui est un savoir-faire que chacun peut apprendre. »(Ch. Heller)

Nous pouvons inciter nos enfants à observer avec attention les gens autour d'eux, en s'intéressant aux multiples bienfaits qu'ils reçoivent d'eux. Si les parents commencent, dès le plus jeune âge de leurs enfants, à souligner le bien que les gens font en général et les entraînent à relever certains détails, ils apprennent à leurs enfants à se former un regard empreint de bonté.
Lorsque les enfants sont encouragés à voir le bien chez autrui, même (et surtout) chez ceux qu'ils n'aiment pas spécialement, ils deviennent des personnes plus positives, capables de trouver des mots agréables à dire sur la plupart des gens. Aussi, pour éviter de voir nos enfants se montrer négatifs et critiques, nous devons réaliser notre réelle capacité de susciter l'inverse chez eux.
1. Entraînons nos enfants à rédiger des mots de remerciement dès leur jeune âge ! Ils peuvent en écrire à leurs maîtres, à leurs moniteurs, à leurs professeurs de leçons particulières, à quiconque leur offre un cadeau (y compris les grands-parents !), à un ami de la famille qui les a emmenés au cirque, etc.
2 . Ces messages sont importants : ils leur font découvrir et leur inspirent un niveau d'appréciation plus élevé. Écrire demande en effet réfléchir plus longuement sur ce que la personne a fait pour nous : notre message ne peut s'achever au bout d'une seule ligne ; il nous faut un peu noircir la page... Aidons nos enfants à remarquer les détails.
3 . Le soir, au coucher, il s'avère très constructif de demander à nos jeunes enfants d'indiquer deux choses qu'ils ont appréciées dans la journée, – au risque d'être regardés bizarrement par nos adolescents mais mieux vaut tard que jamais ! Ensuite, à nous d'indiquer deux choses que nous avons appréciées ce jour-là, – en particulier ce qu'a dit ou fait chaque enfant. Par exemple, ranger des objets qui traînaient ou une bonne question qu'il a posée ou encore la patience avec laquelle cet enfant avait attendu quelque chose. [Cerise sur le gâteau, se sentir reconnu(e) est évidemment valorisant pour cet enfant !] Parler à nos enfants de ce que nous apprécions chez d'autres, contribue aussi à construire notre relation avec eux.
4 . Une soirée par mois, il est amusant d'organiser un "Dîner d'Appréciation" : un tour de table au cours duquel chacun rappelle un fait, un geste ou une parole qu'il a particulièrement apprécié au cours de ce mois.
5 . Notre rôle est d'être un modèle pour nos enfants ; si nous avons nous-mêmes besoin d'aide pour penser à apprécier les autres, comment nous attendre à voir nos enfants apprécier ce que nous faisons pour eux ?? Un 'truc' utile est alors de rédiger de petites notes où est consigné tout le bien que les gens font pour nous.
Nous pouvons aussi bien remercier notre facteur et les éboueurs, en disant autour de nous : " Que ferions-nous sans les éboueurs ? Comme ce serait insupportable s'ils ne venaient pas régulièrement !"
Le seul fait que quelqu'un soit payé pour son travail n'exclut pas que nous l'en remercions...
6 . Aidons aussi nos enfants à constater un élément positif chez ceux qu'ils n'aiment pas vraiment. Bien sûr, pas au moment où, tout remontés, ils nous racontent combien ils détestent tel ou tel. Mais, quand ils se sont calmés, nous pouvons leur apprendre qu'en cherchant un peu, on trouve chez chacun du positif. Le reconnaître honnêtement, afin de porter le regard qui convient sur la personne, leur apprend l'objectivité.
7 . Tant de personnes contribuent à nous rendre la vie plus facile et plus agréable. Sachons les remarquer et les apprécier et apprenons à nos enfants à le faire, en exprimant, partout où nous allons le positif que nous voyons accomplir par les gens, – les ouvriers de la voirie sur l'autoroute, grâce auxquels nos voitures roulent agréablement ; le personnel médical qui nous soigne ; le teinturier qui a enlevé une vilaine tache ; le plombier qui nous a dépannés...
8 . Bien peu de gens apprécient spontanément ce qu'on fait de bien pour eux : un apprentissage est nécessaire. Mais comment déplorer l'ingratitude de nos enfants si nous ne les avons pas initiés à adopter des comportements reconnaissants ??
[D'après Chana Heller]
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Après 10 ans, ma femme devient moins intéressée aux rapports sexuels... » Maurice (Rwanda)

Ce problème-là n'est vraiment pas difficile à résoudre... parce que la solution dépend pour moitié de vous !
En effet, si un facteur hormonal ou médical est aussi possible, après 10 ans, le facteur psychologique est le plus souvent la première cause.
Je m'explique: comme dans tous les couples, après quelques années s'installent l'habitude et la routine.
On oublie de se parler, de s'intéresser aux mêmes choses, de partager de bons moments de détente, de se montrer chacun AMOUREUX de l'autre.
On oublie surtout que séduire n'est pas un acte isolé dans le temps: il n'y a jamais rien d'acquis 'pour toujours', de garanti. La séduction est une magie qui doit s'entretenir. Surtout, il serait bon de vous rappeler tous les deux que la séduction ne commence JAMAIS dans votre chambre. Elle dépend très fort de la qualité de votre entente mutuelle et de votre communication dans la vie de tous les jours.
Quand vous êtes affectueux avec elle, que vous lui dites souvent un petit mot tendre, que vous lui apportez à l'occasion un petit cadeau ou... un bouquet de fleurs que vous avez cueilli pour elle, ALORS elle peut réaliser que vous l'aimez encore, pour elle.
C'est à dire pas simplement parce que vous avez 'besoin' de faire l'amour...
Vos attitudes bienveillantes et attentives dans la vie quotidienne sont plus importantes pour elle que le simple fait de la 'prendre' quelques minutes et puis de penser à autre chose...
Si vous veillez à vous comporter en mari attentionné, qui l'aide dans ses tâches ménagères, qui partage avec elle les décisions et les responsabilités, elle se sentira plus "respectée"; si vous pensez à lui dire des compliments sincères parce que vous la trouvez belle ou attirante, parce qu'elle vous a fait un bon plat, un beau travail ou qu'elle entretient bien votre foyer, elle se sent "valorisée". C'est très important pour une femme de se sentir appréciée, Maurice.
Ces différents points lui rendront sûrement une grande partie de son intérêt pour la sexualité. D'un autre côté, si elle souffre de petits problèmes de sécheresse vaginale ou d'infection, elle devrait consulter un médecin. Ce point peut être important aussi, car si on a mal, le désir diminue...
Dernier point: quand vous êtes au lit avec elle, prenez-la dans vos bras, dites-lui combien vous tenez à elle, faites lui des compliments, donnez-lui de longues caresses et des baisers tendres. Prenez tout votre temps avant de lui faire l'amour !
Voilà qui pourrait aussi l'exciter davantage. Donnez-moi des nouvelles quand vous aurez essayé !
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Que faire pour dissiper l'indifférence entre nous ? » Chahrazad (Tunisie)

Tiédeur progressive, désintérêt, indifférence, affectent les couples qui ne se parlent pas (ou plus) assez et qui ne partagent pas: leurs idées, leurs projets, un objectif, des activités, la même notion de ce qui est vraiment essentiel, les bons et moins bons moments,... etc.
Je suis passé par les mêmes difficultés, Carmen. Je vous comprends donc très bien. Si vous aimez encore votre partenaire et désirez revivre avec lui des moments tendres et épanouissants comme lors de vos "débuts" ensemble, le premier remède est d'apprendre tous les deux à mieux communiquer.
Il existe une série de techniques simples à mettre en œuvre pour parvenir à ce résultat; elles vous demanderont seulement un tout petit peu de bonne volonté. :-)
En effet, si vous laissez la situation se dégrader sans réagir, votre relation risque de s'effriter: l'indifférence est un poison très sournois; il ronge votre entente, parfois jusqu'à la rupture.
Faites des choses ensemble, intéressez-vous chacun davantage à l'autre. Sortez de la routine, c'est vital !
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Mon couple vit une pause: mon amie est dépressive, en arrêt de travail. Ses sentiments sont confus, elle ne sait plus si elle m'aime. Moi, je l'aime, j'ai peur qu'elle mette un terme à notre relation. J'aimerais un conseil. Merci. » Luc (Suisse)

Pour tenter de résoudre cette crise, posez-vous plusieurs questions, du genre:
1. Quel événement précis semble avoir été à l'origine de sa dépression ?
2. Est-elle soudain devenue lasse de votre vie commune parce qu'elle la trouve trop routinière ?
Ou vous reproche-t-elle certains manques d'attention à ses attentes, -- sans oser les exprimer ?
3. Auriez-vous peut-être personnellement commis une erreur ou un faux-pas qu'elle aurait du mal à vous pardonner ?
4. En a-t-elle assez de la vie de tous les jours qu'elle mène, au bureau ou à la maison ?
5. Éprouve-t-elle certains besoins (maternité ? vacances ? job plus intéressant ? vie plus amusante ? sexualité plus épanouissante...) qui ne sont pas rencontrés ?
6. Aurait-elle été, en toute innocence, sensible au charme ou à la gentillesse d'un autre ? En arrive-t-elle alors à oublier vos souvenirs communs, à perdre de son objectivité en faisant des comparaisons ?
Vous pouvez allonger cette liste de questions en l'adaptant à votre cas. Sans tomber dans la mièvrerie, de légers changements dans vos comportements quotidiens peuvent suffire pour désamorcer cette crise:
* avoir davantage de menues attentions;
* lui prouver ce que vous dites ("moi, je ne suis pas 'confus', je sais que je t'aime !");
* lui exprimer chaque jour votre tendresse;
* lui montrer vraiment l'importance que vous attachez à sa personne et à votre vie commune;
* "cultiver votre jardin d'amour";
* penser chaque jour à la valoriser, à vous intéresser à elle, à lui prouver votre affection.
* Faites-lui comprendre aussi combien vous respectez sa valeur humaine. (Vous n'imaginez pas combien les femmes sont sensibles au respect, à la considération de tous les jours, -- comme du reste au... romantisme.)

Je puis vous assurer que dans un cas comme le vôtre, vous trouverez une moisson d'idées fort utiles dans mon livre/programme, "100 moyens sûrs d'aider votre couple"; il vous suffirait de le lire tous les deux pour y voir nettement plus clair.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

« Mon problème ??? Besoins non comblés, manque de temps, d'intimité, de caresses, d'attentions; mari contrôlant, dominant, dénigrant, égoïste, accusateur !... » Cécile (Canada)
Apparemment, chère Cécile, vous en avez "gros sur le cœur"; un fort coup de blues ? Je pense qu'en parler, partager ce poids avec un quelqu'un d'attentif pourrait vous faire du bien.
Alors à votre place, je tenterais de me concentrer sur un premier point: améliorer la communication avec votre mari.
C'est le 'drame' de la majorité des couples, vous voyez: après quelques années, chacun vit dans son monde, suit ses propres préoccupations et l'on passe parfois plusieurs jours sans plus se parler vraiment, autrement que pour des phrases utilitaires.
On oublie aussi, à la longue, d'exprimer ses attentes; on néglige de s'intéresser à sa / son partenaire; de partager ses soucis, ses désirs, ses souhaits, ses rêves... Et on s'enfonce doucement, sournoisement, dans une progressive indifférence.
Contre cela, Cécile, il vous faut réagir à bon escient et dans la bonne direction.
Si votre vie de couple vous cause autant de chagrin, un(e) psychologue pourrait (peut-être) vous aider. Mais encore faut-il en trouver un(e) qui 'accroche' bien avec vous - et même, dans la mesure du possible, avec vous deux.
Cela, vous le savez (!), peut être long et ardu: le contact avec un(e) psy est parfois... surprenant. Opinion toute personnelle, certes, mais finalement assez répandue.
Dans cette attente, des lectures qui abordent les divers aspects de la vie conjugale en vous suggérant des solutions simples aux problèmes que vous traversez pourraient, je le pense sincèrement, vous apporter une aide concrète et vous remonter le moral, vous aider à regagner votre confiance en l'avenir de votre couple.
En contrôlant votre (légitime) irritation, par un effort de tendresse et de persuasion, il devrait être possible d'ouvrir les yeux à votre mari, de lui faire comprendre qu'à deux, vous pourriez remonter la pente, redevenir un couple 'qui marche'.
N'hésitez donc pas à m'écrire encore si je peux vous aider à vous libérer de ce poids si lourd à porter.
Je serais heureux de vous faire partager des idées et des solutions qui se sont avérées utiles à tant de personnes dans votre cas, - des femmes et des hommes qui pensaient vraiment leur relation brisée.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Comment vivre avec une personne 24 h./24 en respectant l'espace de chacun, sans conflits ?? » Carine (France)

Garder une part d'autonomie personnelle, même dans une situation d'interdépendance est en effet un élément essentiel pour une relation solide et durable.
En fait, si la bonne volonté est sincère des deux côtés, s'il n'existe pas de 'sens unique', cet objectif est assez facile à atteindre.
Comme bien d'autres sujets de friction dans la vie de couple, celui-ci se résout en améliorant la communication par une série de moyens fort simples: en exprimant ses attentes, en s'efforçant de garder le ton de voix aimable des procédés de C.N.V. (communication non-violente), en montrant son 'empathie' (se mettre à sa place), en évitant les interprétations hâtives, etc.

J'ai appris personnellement combien la vie de couple peut être difficile, surtout quand l'espace est compté. Mais le ciel s'éclaircit toujours par de petits efforts partagés, comme celui de mieux communiquer ses attentes, de brider ses susceptibilités, d'équilibrer les tâches autant que les moments agréables, d'être capables de certaines concessions, au lieu de rester bloqués dans une impasse, etc.
Le simple fait de *vraiment* se parler chaque jour, calmement de ce qui va et de ce qui pourrait aller mieux, suffit à transformer l'ambiance, dans un couple.
N'hésitez pas à m'écrire encore: les suggestions proposées dans mon livre ont aidé de très nombreux couples mais, j'en ai conscience, il faut aussi parfois des contacts plus personnels.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Ma "vie de couple" ?? Disputes, mésentente, aucune compréhension, comportement hiérarchique : il impose, je dois obéir. » Laure. (Nouvelle Calédonie)

Le tableau que vous décrivez en quelques mots, paraît bien sombre, en effet, Laure. Une plongée en vous-même devrait vous permettre de déterminer si vous aimez encore votre compagnon.
N'est-ce pas la condition première, si vous souhaitez améliorer le climat entre vous et retrouver les bons moments de vos débuts. S'il reste des sentiments entre vous, si l'amour couve encore 'sous la braise', il y a alors une très réelle possibilité de solution(s) à vos soucis.
Au cours de ces dernières années, tant d'e-mails m'ont démontré qu'un soupçon de bonne volonté des deux partenaires et un rien de persévérance suffisent: des résultats surprenants peuvent être atteints, en appliquant dans la vie quotidienne les divers "trucs", recettes et suggestions proposés dans mon programme, "100 moyens sûrs d'aider votre couple".
Le plus étonnant, chère Laure ?? Pour certains lecteurs, ces idées, ces "conseils", sont venus trop tard... mais leur ont été bien utiles pour éviter d'oublier à nouveau des points essentiels et de retomber alors dans les mêmes erreurs, - avec un(e) autre partenaire !
Oh, rassurez-vous, il n'y a dans cette méthode, aucune formule toute faite, à prononcer en même temps qu'un coup de baguette magique ! Non: ce sont des idées concrètes, qu'il vous suffit simplement de transposer dans les différents domaines de votre vie pratique, pour retrouver bientôt une vraie joie de vivre à deux, - dans la paix, l'harmonie et la tendresse...
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « Mon amie est à l'étranger pour ses études. On s'appelle souvent, mais dernièrement elle m'a passé sa sœur au bout du fil pour raccompagner quelqu'un. Ce n'est pas son habitude. J'ai raccroché. Elle a rappelé plus tard, mais je n'ai plus répondu. Depuis lors, plus de contact. Que faire ? » Jean-Baptiste (Burundi)

D'abord, évitez de vous 'braquer', de vous montrer jaloux, ou de 'bouder': derrière votre dos, on risque de se moquer de vous. Gardez le sourire et communiquez justement ! Dans un cas comme celui-là, il faut VOUS PARLER, la laisser s'expliquer sans la culpabiliser ou lui faire des reproches probablement injustifiés.
Sinon ? C'est la voie ouverte aux interprétations erronées, aux fausses impressions.
Vous l'aimez ? Alors prenez sur vous de décider de lui faire confiance, - jusqu'à preuve du contraire.
Si elle vous aime aussi, elle vous sera fidèle; si ce n'est pas le cas, il faudra chercher une autre jeune femme qui sera mieux assortie à vous...
De toute façon, jalousie, colère ou 'bouderies' n'empêchent jamais rien: soit l'amour est là et tout va bien; soit l'amour est absent et il est plus logique de se tourner vers d'autres relations.
Mais respectez toujours ce grand principe: la jalousie injustifiée tue l'amour et rend toute relation normale, impossible.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !

Problème: « L'infidélité de mon fiancé, son manque de considération. » Chantal (Belgique)

Figurez-vous qu'une jeune femme m'a posé une question semblable le mois passé. Je l'ai diffusée sur mon 'blog' ("Pourquoi rester ensemble ?)"
[En cliquant ensuite avec le bouton droit sur "RETOUR" ou "PRÉCÉDENT", vous reviendrez sur ce post-ci.]
Comme je n'ai pas changé d'avis, je dois vous répondre à peu près la même chose :
Comment pourriez-vous, chère Chantal, épanouir votre personnalité au sein d'une relation de couple durable, avec un homme qui vous est déjà infidèle et dont l'amour est donc fort sujet à caution ?? Les 'fondations' de votre couple sont déjà bien compromises.
S'entendre comme des amis, vivre en harmonie, être à l'écoute de sa "moitié", de ses attentes, lui témoigner de la considération, - sont bien sûr des aspects essentiels pour réussir une vie commune et fonder un noyau familial qui dure.
Comment atteindre cette qualité de relation ?
* Par une communication, franche et sincère;
* par le partage de goûts, de valeurs, de projets, d'activités en commun, de centres d'intérêt, d'opinons, etc.;
* par l'expression mutuelle de sentiments, comme la tendresse, le respect et une amicale solidarité.
Alors, chère Amie, restez lucide ! Certains couples sont si peu assortis qu'il est simplement illusoire de penser les améliorer: il faut être DEUX à changer d'attitude pour espérer voir changer les choses.
Mon sentiment est donc fort simple: ne vous embarrassez plus d'un homme qui peut-être vous a désirée physiquement, mais ne vous apportera pas ce bonheur partagé que vous êtes en droit de viser: s'il vous trompe déjà comme fiancé, pensez-vous qu'il ne recommencera pas ? Ce serait de la naïveté.
Pour cette raison, il vaut parfois mieux cheminer seule quelque temps, que "mal accompagnée".
Chère Chantal, je vous souhaite de rencontrer un homme attentif, tendre et solide, dans les bras duquel vous trouverez cette harmonie qui, vous l'avez compris, est la clé du bonheur à deux et ouvre la porte à la sérénité, - comme à la magie du plaisir, donné et reçu.
SOMMAIRE     VOS COMMENTAIRES M'INTÉRESSENT !
D'AUTRES SITUATIONS VÉCUES ?

"NO SPAM, PLEASE !"

Ces réponses vous ont intéressé(e) ? N'hésitez pas : laissez un commentaire, une question ou
votre réponse au sondage ! Merci. (Vos informations personnelles ne seront jamais divulguées)

Vos Nom & Prénom *


Votre adresse e-mail *

Vérifiez son exactitude et son activité :
certaines messageries gratuites sont
injoignables si inactives durant 90 jours.


Votre pays *


Votre question, suggestion ou commentaire *



HAUT de la PAGE  |  ACCUEIL  |  CONTACT  |  PAGE 'INTIMITÉ'  |  ARTICLES GRATUITS
VIE PRIVÉE  |   MENTIONS LÉGALES  |   LIENS
problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

28 causes de rupture - Activités ensemble - Agressivité en couple - Aide au couple - Aide conjugale - Aider les couples - Améliorer la communication en couple - Améliorer l'harmonie - Améliorer l'intimité - Améliorer la relation de couple - Améliorer la vie sexuelle - Apprendre à se parler - Apprendre à écouter - Les "attentes" en couple - Augmenter le désir féminin - Augmenter le désir masculin - Beaux-enfants - Centres d'intérêt communs - Ce qui plaît en couple - Comment améliorer notre vie sexuelle - Comment mieux faire l'amour - Comment la rendre heureuse - Comment le rendre heureux - Communication du couple - Communication non-verbale - Communiquer - Compréhension en couple - Connaître son/sa partenaire - Conseil conjugal - Conseil familial - Conseil de psy - Conseillers du couple - Conseillers en relation - Conseils pour couple - Consultants pour couples - Consultants en relation - Couple en crise - Couple et savoir-vivre - Disputes de couple - Donner du plaisir à sa femme - Donner du plaisir à son mari - Dynamiser la relation de couple - Échanger des concessions Empathie - Engagement amoureux - Engager une discussion - Ennui en couple - Entretenir sa relation de couple - Épanouir son couple - Éviter la rupture - Experts & consultants en sexualité - Experts en relation - Experts pour couples - Faire plaisir à sa femme - Faire plaisir à son mari - Fantaisies & jeux amoureux - Fantasmes - Fuir ses responsabilités - L'Harmonie en couple - Honnêteté & relation - Indulgence en couple - Infidélité - Jalousie" - Livres de psychologie - Mariage 'ouvert' - Mieux communiquer - Mieux connaître votre partenaire - Mieux faire l'amour - Orgasme - Parler d'amour - Positions amoureuses illustrées - Préliminaires amoureux - Premier enfant - Problèmes de relation - Problèmes de couple + fréquents - Quiz, tests, questions sur problèmes de couple - Questions à se poser avant - Questions à se poser pendant - Problèmes de couple et Islam - Psychologie conjugale - Rapport multiorgasmique - Rapports sexuels - Récupérer sa femme - Récupérer son homme - Relation adulte - Relation conjugale - Relation "ouverte" - Relation sexuelle - Rencontrer les attentes - Réparer une erreur initiale - Répondre aux attentes - Routine en couple - Le savoir-vivre en couple - Sexologues consultants - Sexothérapeutes - Sexothérapie - Sexualité - Spécialistes de la relation - Spécialistes du couple - Succès dans la vie de couple - Thérapie de couple - Tolérance en couple - Valoriser l'autre est essentiel - Violence en couple













XI$IZ$

PING