STOP !
à l'ennui à deux,
à la routine, aux disputes
et aux frustrations

CLIQUEZ sur les titres pour lire les
réponses à des situations vécues [2].

CLIQUEZ aussi sur le SONDAGE :
votre opinion m'intéresse !

Mes parents vont-ils se séparer ?
Envie de rester longtemps à deux
En panne de conversation
Rétablir le contact
Plaisir féminin
Comment l'exciter ?
Lui demander des sous m'humilie
Je suis violent
J'la comprends plus !
Il me délaisse
"Les 28 clés"
Mari dépressif
Il fait trop vite la tête
Que signifie son silence ?
"Refus de la pornographie" (?)
Subir un macho immature
Réactions émotionelles
Budget et confiance
Grossesse et infidélité...
Infidélité et dépression
Sortir de la soumission
Il en demande trop !
Communication coupée
Vivre en harmonie
Rencontré sur le Net
Un grand jaloux
"Souvent femme varie" ?
Ah ! la belle-famille...
Futur père (déjà) infidèle
Stress & baisse de libido
Comment imposer mon avis ?
Problèmes les + fréquents en couple
La routine, l'éternel piège
Il ne me touche plus...
Maternité et désir

• • D'autres réponses récentes ?

Ce livre amusant vous
intéressera et vous
aidera :

                        problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

Envoyez vos commentaires
D'autres articles ?
Quelques mots sur l'auteur ?












Kindle paper-white, LA liseuse qu'il vous faut, surtout en 3G !




révision et correction de manuscrit







































































































blog problèmes de couples,coaching couples


































































































blog problèmes de couples,coaching couples

































































































blog problèmes de couples,coaching couples


























Site web coaching 1 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 articles contact eng esp problèmes de couple
problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

« 100 moyens sûrs d'aider votre couple »
"La rigueur de l'analyse, le choc des idées,
la force des
solutions..."
T. Stanton (Today's News)


Vous rêvez d'un vie harmonieuse, sereine... et votre couple traverse quelques turbulences ?

Rassurez-vous, c'est la norme ! Des centaines d'emails me parviennent de couples vivant cette situation. Un grand nombre d'entre eux a surmonté des épreuves similaires aux vôtres, en choisissant d'appliquer des solutions simples, à la portée de chacun. Comme par exemple, celles réunies dans le programme présenté sur ce site, sous forme de livre électronique.

Vous lirez plus bas des réponses personnelles aux mails reçus de lecteurs et lectrices, désemparés par leurs problèmes de couple. Ces situations vécues dans la vie réelle se répètent, identiques, sous toutes les latitudes et dans toutes les cultures. Elles nous interpellent au plan humain, nous font réfléchir et porter un regard différent sur nos propres soucis. Ces situations illustrent de façon concrète les différentes rubriques du plan d'infor-action décrit sur le site, "100 moyens sûrs d'aider votre couple".
Ces emails sont rigoureusement authentiques. Seuls les prénoms sont changés. [Ivan Greindl]
Nouveau : Le Best-of.


De nombreuses publications internationales et même le Wall Street Journal (!!) se font l'écho des effets bienfaisants de la "bibliothérapie": c'est maintenant attesté par plusieurs études scientifiques de premier plan, la lecture de livres de développement personnel apporte en effet une grande aide dans le traitement de difficultés psychologiques comme la dépression.
N'en doutez pas, face au désarroi causé par un douloureux problème de couple, prendre connaissance d'informations simples, logiques et concrètes peut vous apporter l'aide pratique dont vous avez besoin.
Quand vous aurez parcouru ci-dessous quelques évocations de situations réellement vécues, j'aimerais vous recommander de vous rendre sur mon site Web pour prendre connaissance du livre-programme :

« 100 moyens sûrs d'aider votre couple ».


« UN mot nous libère des chagrins et fardeaux
de la vie : l'amour.
»
(Sophocle -496/-406 A.C.)

SONDAGE :

Afin de vous aider, vous en particulier, n'hésitez pas,
décrivez en quelques mots le premier souci qui vous préoccupe dans votre couple (ennui - indifférence - lassitude - susceptibilité - manque de tendresse - jalousie - intimité sans passion - absence de confiance - infidélité...) et la frustration qu'il vous cause.
- Sans solution à ce problème, quelles seraient les conséquences négatives d'ici 1 à 5 ans, pour vous et vos proches ?
- Sans solution à ce problème, quelles seraient les conséquences négatives d'ici 1 à 5 ans, pour vous et vos proches ?
- Quel obstacle vous empêche de résoudre ce problème ? Que ressentez-vous devant cette impossibilité ?
- Selon vous, à quoi ressemblerait la solution idéale ? Quelles conséquences positives assurerait-elle ?
- Quelle question directe aimeriez-vous me poser, – à moi ou à un autre spécialiste ?

Soyez rassurés : des solutions existent pour améliorer votre situation.
(Merci d'indiquer vos réponses au bas de cette page, à la rubrique commentaires)

SOMMAIRE


• Vos questions ou commentaires
Mes réponses

Problème: « Bonjour, je m'appelle Antonio, j'ai 12 ans, voilà, mes parents se disputent tout le temps, car mon père a un caractère différent de ma mère. Moi, je ne supporte plus de les entendre se disputer, car j'ai vraiment peur qu'ils se séparent. (...) Que dois-je faire dans ces moments-là ? Merci. » Antonio (Padova, IT)

Tu as bien fait de m'écrire, Antonio. Je vais tenter de te répondre simplement et clairement.
[1]. Il est d'abord nécessaire de réaliser une vérité : même si les adultes se disputent souvent, cela ne signifie pas qu'ils ne s'aiment pas... Je sais, ça te semble bizarre, mais c'est vrai. Ils peuvent être fâchés, sans pour autant divorcer pour ça. Quand chacun d'eux a une opinion différente ou fait quelque chose qui ne plaît pas à l'autre, c'est vite la bagarre et tu te demandes pourquoi.
Eh bien, dans la plupart des couples, les partenaires parviennent difficilement à entretenir et conserver une bonne communication. C'est que, vois-tu, communiquer de façon calme et "constructive" demande, en plus de deux caractères posés, équilibrés, vraiment "adultes", une technique (qui s'apprend). La place me manque pour te donner ici des explications détaillées. Mais tu pourrais renseigner mon site Web à tes parents : ils y liront une présentation de mon livre-programme, où ce problème de couple (et bien d'autres, comme, p. ex. la gestion des conflits, loin des oreilles des enfants) est largement développé.
[2]. Il est également à noter que les causes de disputes fréquentes entre adultes sont fort diverses ; ce point échappe souvent aux enfants : ils souffrent de voir Papa et Maman se disputer parce qu'ils ne comprennent généralement pas pourquoi... Contrairement à ton impression, le problème entre tes parents n'est pas seulement dû à leur différence de caractères. Dans tous les couples existent de telles différences, chacun ayant ses propres qualités, comme ses défauts. La difficulté est de parvenir à accepter l'autre comme il / elle est et de rester modéré(e) dans ses réactions. C’est à dire veiller à ne pas se mettre en colère pour des "bêtises".
Le plus souvent, un enfant aime son Papa ET sa Maman. Il déteste devoir "choisir", prendre le parti de l'un ou de l'autre. Pour cette raison, il est très important que des parents qui aiment leur enfant (et je suis sûr que c'est le cas des tiens), s'arrangent pour régler leurs disputes loin des "jeune oreilles" : un enfant qui comprend mal la cause de cette dispute est incapable de deviner qui a raison ou tort. Il ne peut donc pas "juger" – ce n'est pas son rôle ! Il ne lui appartient donc pas de "prendre parti" sans risquer d'être injuste. (D’autant qu’en général, ils ont un peu raison... et un peu tort tous les deux !)
[3]. Pour répondre concrètement à ta question, je te propose de demander à tes deux parents d'avoir une "petite conversation sérieuse" avec toi, – à un moment où tu sais que cela ne les dérangera pas :
a. Tu leur expliques alors combien tu as de la peine d'être témoin de leurs disputes ;
b. Combien tu serais triste de les voir se séparer, – même si tu sais bien qu'ils vont chacun continuer à t'aimer toi comme avant.
c.
Tu leur demandes donc de s'arranger pour se disputer... quand tu n'es pas là ! Si ton explication est claire, comme tes parents t'aiment, ils comprendront qu'il y a là un petit effort à faire pour ne plus te causer de chagrin ni d'inquiétudes.
(Peut-être aussi ne se rendaient-ils simplement pas compte de la peine qu’ils te faisaient.)
[4]. Maintenant, si la cause de leur mésentente est profonde et toujours la même, par exemple si Papa et Maman ne s'aiment plus ou... aiment quelqu'un d'autre (ça arrive !), à 12 ans, tu es suffisamment grand pour pouvoir comprendre que les sentiments entre adultes peuvent changer avec le temps. Notamment quand les deux partenaires du couple ont oublié d'entretenir leur amour. Qu’entend-on par là ?
Exemples : * Si un mari pense souvent à exprimer sa tendresse envers sa femme par un mot gentil, un petit bisou sans raison spéciale, un bouquet de fleurs, une sortie imprévue, une surprise", une invitation au restaurant…, et aussi en l'aidant chaque jour dans les tâches de la maison, etc., il montre ainsi à sa femme qu’elle est importante pour lui ; qu'il la respecte, qu'il pense à elle, qu'il considère que leur bonheur à tous les deux est précieux à ses yeux. Il lui indique également qu'il sait que rien n'est jamais "certain pour toujours". Car l'amour est comme une plante fragile : il faut "l'arroser", s'en occuper chaque jour, – sinon il dépérit et se "fane".
** De même, quand une dame parle à son mari avec affection, qu'elle lui sourit et prend sa défense si nécessaire, au lieu de le critiquer derrière son dos, qu'elle l'embrasse avec amour, qu'elle lui prouve qu'elle a pensé à lui, en lui faisant aussi de temps à autre, une surprise, – par exemple, son plat préféré ou des places pour un spectacle qu'ils aiment tous les deux, elle lui montre également qu'elle tient fort à leur couple et se soucie de leur bonheur commun, qu'elle est son "alliée", son amie, qu'il peut compter sur elle. Et là, Antonio, c'est comme pour toi : quand on a un ami qu'on veut garder, on parle avec lui, on fait des choses ensemble, on ENTRETIENT l'amitié comme on entretient... un jardin, en veillant à arracher les "mauvaises herbes" (= les mauvaises habitudes), à arroser les plantes, à changer ce qui ne va pas (= combattre la routine). Dans un couple, c'est pareil. Tu vois l'idée ?
[5]. Pour entretenir une bonne relation de couple de cette façon, il convient de porter une grande attention à deux points principaux, même à ton âge, tu pourras bien le comprendre :
a. Bien communiquer, c'est à dire avoir tous les jours au moins une "vraie" conversation ensemble et ne pas aller se coucher sans avoir réglé les problèmes du jour.
b. Partager, c'est à dire faire des activités à deux et aussi avec les enfants ; avoir des projets ensemble ; des sujets qui intéressent les deux (comme la culture, les voyages, un sport, un hobby...) ; des goûts et des amitiés en commun, des idées semblables dans certains domaines ; avoir le même avis sur les choses essentielles de la vie ; se sentir concernés par un même idéal ou un engagement, social ou politique, etc. Bref, ne pas vivre comme des étrangers dans la même maison mais être l'un avec l'autre, non à côté de l'autre !
[6]. Si la situation est vraiment sérieuse, Antonio, si tes parents en venaient en effet à se séparer, en faire un "drame" serait exagéré. Pourquoi ?? Parce que d'abord, c'est un problème qu'ils auraient à résoudre entre eux, même si cela te concerne aussi. Mais chacun d'eux continuerait à t'aimer et à te voir. C'est ça, l'important. Pour le reste, c'est surtout l'organisation qui serait un peu plus compliquée mais tu ne devrais pas trop t'en faire. Ce qui compte, Antonio, c'est de continuer à te sentir aimé de chacun d'eux et, s'ils se séparaient, de ne plus les entendre se disputer.
[7]. Tu vois, mon grand, les vieux changent parfois d'idée : chacun évolue à sa façon, inévitablement et, au travail, dans des mondes souvent très différents. L'homme et la femme vont donc s'intéresser à des choses différentes et aussi voir et rencontrer des gens différents. Pour cette raison, s'ils ont perdu, avec les années, l'habitude de bien communiquer et de beaucoup partager, une certaine indifférence vis-à-vis de l'autre finit par s'installer. Et à ce moment-là les défauts de chacun commencent à agacer l'autre, de plus en plus. Ils deviennent tous deux moins indulgents. Ils se mettent à porter des jugements, à critiquer, parfois même à dire du mal de l'autre... au lieu de s'expliquer entre adultes "responsables" qui ont un grand bonheur : avoir un enfant (ou plusieurs). Ils pourraient songer plus souvent que le désir de ceux-ci est d'aimer également leurs deux parents et de les voir s'aimer entre eux...
Des détails fournis par ailleurs montent que ta Maman souffre surtout du fait que ton Père ne soit pas assez disponible. Il travaille apparemment beaucoup, il est fatigué en rentrant et semble alors un peu oublier sa vraie priorité, sa famille, avant même son travail... C'est l'erreur, bien souvent involontaire de beaucoup d'hommes, surtout quand ils exercent une profession à responsabilités. Je souffrais du même problème quand mes enfants avaient ton âge : on est parfois tellement absorbé par ses obligations professionnelles ! Ou par la responsabilité qu'on doit assumer envers ses patients (en médecine) ou ses clients... On voit les heures s'envoler et on ne peut rien y faire : il est très difficile de se sortir de cette situation. On sait que la famille attend souffre de solitude, de monotonie et d'ennui mais on ne voit pas comment s'organiser pour être plus présent.
Ton père ne doit donc pas "changer de caractère" (ce serait impossible) mais il pourrait peut-être améliorer l'atmosphère à la maison. Pour ça, il existe une "méthode" simple, que je vais t'expliquer. Ta mère a, elle aussi, ses soucis, ses préoccupations, ses difficultés. Donc, quand ils se retrouvent ensemble, elle serait heureuse de simplement vivre avec lui des moments agréables, – pas seulement des moments où il est tendu et fatigué. En effet, être souvent seule à attendre, en effectuant toujours les mêmes tâches, comme préparer les repas, mettre de l'ordre ou d'autres travaux répétitifs, voilà une terrible source d'ennui ! Ce n'est pas la vie dont une femme rêvait quand elle s'est mariée, tu l'as compris. Un « bon truc » serait donc de suggérer à ton Papa de prendre rendez-vous avec ta Maman et avec toi, une ou deux fois par semaine et de respecter ces rendez-vous comme s'ils étaient des rendez-vous liés à sa profession. En procédant ainsi, un homme démontre à sa famille qu'il écoute les demandes et considère que la vie familiale est aussi très importante. Tout le monde redevient plus heureux parce que, à côté des difficultés de la vie et des heures de travail, tous peuvent enfin se retrouver aussi pour de bons moments agréables, distrayants et / ou intéressants. Mon livre contient beaucoup d'idées et suggestions qui aideront tes parents à remettre de la bonne humeur à la maison. Ils pourront éviter ainsi, facilement, une séparation (probablement inutile), par de petits changements d’attitudes dans la vie de tous les jours.
Ma lettre est très longue : le sujet est si important pour toi que j'ai voulu t'expliquer, te rassurer et t'indiquer une solution. Je voulais aussi être le plus clair possible pour un jeune homme de 12 ans. Bonne chance !
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Rien... Seulement envie de rester longtemps avec mon mari. » Sabrina (France)

Votre message est… merveilleux de simplicité et de concision ! Votre mari est un homme heureux.
Vous pourrez encore "augmenter vos chances" d'être durablement heureux: en entretenant chacun, chaque jour votre amour.
Dans les conditions de la société moderne, face à la crise, aux tracas, aux stress divers, entretenir son "jardin d'amour" est plus que jamais essentiel, - davantage encore que d'arroser quotidiennement vos plantes vertes !
Et malheureusement, après quelques années, pris par l'habitude, trop de couples oublient de le faire: c'est que, voyez-vous, personne ne nous a appris comment le faire !
A l'école, à la maison, vous a-t-on parlé de la meilleure façon de gérer son couple au quotidien ? Vous a-t-on appris les vertus du dialogue, de l'écoute, de la communication, du partage, de la nécessité d'échanger des concessions et d'exprimer son ressenti ??
Or, il est rare que les deux partenaires d'un couple aient la même sensibilité sur ces divers points. Voilà pourquoi il est si important de disposer d'une source d'information solide et complète, à laquelle recourir régulièrement. Ainsi l'on prévient les différends ou on les résout rapidement.
On se focalise également sur d'autres aspects créatifs de la vie de couple auxquels on n'avait souvent prêté qu'une attention relative: surprendre l'autre, casser la routine (notamment dans l'intimité), rire ensemble, s'impliquer tous deux dans de justes causes, etc.
Je vous suggère donc amicalement à tous les deux de compléter votre information relative aux divers aspects de la vie de couple: cela vous aidera à construire une relation de plus en plus forte et épanouissante.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'ai de plus en plus de peine à trouver des sujets de conversation, à dialoguer. » Pauline (Suisse)

Votre bref message traduit votre préoccupation et montre comme vous comprenez l'importance de la communication dans un couple, la nécessité du dialogue quotidien pour faire durer l'amour, pour entretenir une relation stable, solide.
J'insiste beaucoup sur ces points, bien sûr, dans mon livre/programme "100 moyens sûrs d'aider votre couple". Il existe des techniques en effet, qui permettent sans difficulté de nouer ou de reprendre un vrai dialogue de couple et d'en faire une habitude quotidienne.
Très faciles à mettre en œuvre, elles ne demandent qu'un soupçon de bonne volonté partagée... et quelques "braises d'amour" sous la cendre de l'habitude et de la routine.
Les moyens les plus simples sont évidemment de se trouver des centres d'intérêt communs, de partager des activités intéressantes, de former des projets ensemble ou d'avoir le même objectif: voilà des sujets de conversation inépuisables !
S'intéresser avec sincérité et affection aux détails du quotidien de sa/son partenaire en est un autre. Lui rappeler aussi combien on lui est attaché(e), combien on tient à la relation, combien on l'apprécie. Et apprécie également ce que fait sa "moitié" pour la vie commune: il est très positif de penser à valoriser l'autre et à le / la 'rassurer' quant à l'avenir de la relation. Ainsi, n'hésitez jamais l'un et l'autre, à exprimer un compliment sincère. C'est là un comportement aussi essentiel que de montrer, sans timidité superflue, vos sentiments de tendresse et / ou de confiance...
Il y a encore un autre sujet auquel trop de couples attachent une attention trop distraite: exprimer ses attentes et écouter, accueillir celles de sa moitié.
Je suis certain, chère Pauline, que mon livre vous intéressera et vous amusera, - et surtout qu'il vous aidera comme il a déjà aidé tant de couples dans le monde francophone, anglophone et hispanophone.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Après 9 ans, mon mari veut divorcer, il prétend qu'il ne m'aime plus. Il trouve qu'il a tout donné dans notre couple, sans rien recevoir en retour et que notre belle histoire d'amour est finie. Nous avons trois jeunes enfants. Nos ennuis financiers ont entraîné des problèmes de communication et au lit. Comment le reconquérir ? » Solange (France)

"Il trouve qu'il a tout donné dans notre couple, sans rien recevoir."
** Première mise au point à faire, par une meilleure communication:
vous pourriez établir une liste écrite de ce qu'il a effectivement "reçu" pendant ces 9 années, - tout le travail non rémunéré d'une épouse qui se charge des tâches ménagères, le temps consacré au mari, aux enfants, à la vie familiale méritent aussi considération...
"Notre belle histoire d'amour est finie".
** Aurait-il rencontré quelqu'un d'autre ?... Des tensions dans un couple se répercutent sur l'intimité, sur le besoin de tendresse des deux partenaires. Chacun devient vulnérable aux tentations. Cela peut arriver absolument à tout le monde. Et c'est peut-être là un second point à élucider.
"Comment le reconquérir ?"
** Pour cela, il faut d'abord rétablir le contact. Tentez d'obtenir une entrevue prolongée à deux, à l'abri de tout dérangement. Préparez par écrit ce que vous voulez lui dire, en gardant à l'esprit quelques 'secrets' essentiels:
- Les reproches, un ton de voix haut perché ou agressif, les cris, les pleurs, les mots excessifs comme "jamais !", "toujours !", "personne !"... sont sans aucun effet concret.
- Il faut parler chacun à votre tour, sans s'interrompre et montrer votre volonté de réussir un entretien constructif en restant calme: vous êtes la demandeuse !
- Quand il aura dit tout ce qu'il avait à dire, il est important de lui montrer que vous avez entendu son point de vue, que vous le respectez, sans le partager, - parce qu'il y a bien sûr aussi du vrai dans ce qu'il avance, lui. Ensuite, vous répondez en gardant votre calme et un ton modéré.
- Si vous voulez "le reconquérir", vous devez jouer le jeu de l'interlocutrice équilibrée, adulte, posée et accepter qu'il ait lui aussi sa vision de votre situation.
La vérité n'est jamais d'un seul côté et les deux ont toujours une certaine part de responsabilité.
- 1. S'il a encore de l'amour pour vous et
- 2. S'il n'a... "personne d'autre", vous pourrez rétablir le contact par un échange de concessions.
Ainsi, vous pourrez trouver un compromis satisfaisant pour les deux, EN PENSANT AUX 3 ENFANTS.
C'est la raison pour laquelle, je vous suggère de préparer soigneusement cette entrevue, - s'il accepte l'idée d'en avoir une avec vous.
Dans mon livre, j'explique l'usage du 'miroir', technique très utile pour gérer une situation de rupture comme la vôtre. En 2 mots, vous choisissez de commun accord une tierce personne que vous connaissez et en qui vous avez tous deux confiance pour son objectivité et sa clairvoyance.
Vous lui parlez chacun à votre tour avec sincérité et quand le "miroir" a déterminé les points de convergence et les points sur lesquels chacun devrait pouvoir changer d'attitude, vous avez alors un entretien à trois, - premier pas vers une reprise du dialogue.
- S'il ne veut pas entendre parler d'une discussion avec vous, vous pouvez lui écrire une courte lettre (pas plus d'1 page 1/2 !) où vous reprenez les points "litigieux" et votre point de vue. Vous barrez toutes les phrases qui ne sont pas constructives, objectives ou indispensables.
- Autre (précieux) 'secret', pas une seule fois vous n'utilisez le mot TU. Vous le remplacez par "JE". Au lieu de dire "tu ne fais jamais...", vous tournez la phrase autrement, par exemple "j'ai du chagrin quand je vois que..."
Vous évitez aussi, autant que possible, les mots "(ne) PAS", "JAMAIS", "TOUJOURS", qui coupent le dialogue parce que négatifs ou excessifs.
Mon livre vous en convaincra, il y a moyen de reconstruire une relation de couple. 3 conditions suffisent:
* un peu d'amour;
* un peu de bonne volonté partagée;
* appliquer quelques techniques simples.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je manque cruellement de savoir-faire pour donner un maximum de plaisir à ma femme... Aidez-moi ! » Hubert (France)

Je comprends bien votre problème : il est étrange de constater combien nos parents, tout comme les cours d'éducation affective et sexuelle de l'école, sont restés vagues et peu utiles quand il s'agissait d'aborder la notion si essentielle du plaisir féminin. S'il n'est pas une condition suffisante pour une vie de couple harmonieuse, il en est cependant une condition nécessaire.
Toutefois, comme on peut cerner à la longue la sensibilité particulière de sa femme et sa façon personnelle de réagir face à différentes situations psychologiques, il est facile – et délicieux – d'apprendre le corps féminin et ses réactions à différents stimuli, physiques et psychiques. Comment ? D'abord
• en lui parlant ;
• en demandant à votre bien-aimée ce qu'elle apprécie, ce qu'elle souhaite que vous lui fassiez : ce qu'elle préfère ou ce qui, au contraire, lui fait un peu peur.
• En la caressant avec délicatesse ;
• en l'embrassant partout ;
• en lui distillant des compliments sincères ;
• surtout, en prenant tout votre temps.
• en évitant les zones 'sensibles' (érogènes) durant le premier quart d'heure ;
• en intégrant le principe qu'insister sans impatience sur de longs préliminaires fait croître son désir ;
• en vous mettant à sa place, vous réalisez mieux que lui consacrer du temps est une forme (très appréciée) de votre considération envers ses sentiments et son plaisir ;
• ensuite, quand vos caresses se préciseront, en utilisant un lubrifiant non gras, quand vos doigts se glisseront doucement vers son point G ;
• en alternant ces caresses avec des baisers sur le buste et des mots tendres : toujours pour augmenter la pression ;
• en vous laissant guider par elle et par votre désir de la combler...
C'est la raison précise pour laquelle, avec tact mais aussi les détails et illustrations utiles, ce domaine est largement abordé dans mon livre électronique.
Évidemment, vous vous en doutez, nous formons un tout ; corps et esprit (personnalité) sont liés ; la séduction ne commence donc jamais dans la chambre... Elle se prépare par vos attitudes envers votre aimée tout au long de la vie quotidienne !
La lecture de mon livre complétera votre information en vous apportant l'aide que vous recherchez : le sujet est trop vaste pour être contenu dans quelques e-mails.

SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  



Vous verrez, ce livre rafraîchissant vous fera envisager votre relation d'un œil neuf.
problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple


COMMANDEZ-LE maintenant : vous donnerez un second souffle à votre vie de couple !





problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple
Télécharger Acrobat Reader gratuit
Ce livre électronique vous révélera un large éventail de solutions logiques, simples, concrètes, faciles à appliquer au quotidien et surtout efficaces, pour 'booster' votre vie de couple, - dans tous les domaines. Revivre avec votre aimé(e) la passion, l'enthousiasme et le romantisme de vos premiers rendez-vous est aussi à votre portée.
Informez-vous, "ça ne mange pas de pain" et ça vaut le détour !
CLIQUEZ ICI
pour une information détaillée


HAUT de la PAGE

Problème: « J'aimerais satisfaire mon époux au lit: comment l'exciter lorsqu'on fait l'amour ? Merci pour vos conseils. » Céline (Côte d'Ivoire)

Vous pourrez trouver un premier élément de réponse à votre question (qui est un point - oh ! combien ! - important dans la vie de couple), en cliquant sur le lien ci-contre : Augmenter le désir de son mari
J'ignore évidemment si vous avez subi les cruels abus de la "tradition" africaine envers la grande majorité des fillettes, mais, ailleurs qu'en Afrique, les personnes qui réfléchissent au problème ne comprennent simplement pas comment cette tradition perdure...
En effet, sans même parler de la profonde compassion face aux horribles douleurs infligées aux petites filles « pour qu'elles puissent plus tard trouver un mari » (!??), c'est la notion même de plaisir féminin qui est hautement stimulante pour tout homme normal. (En être le témoin est excitant, - puisque vous me demandez comment l'exciter.)
J'entends ici par "normal", un homme qui aime sa femme et désire sincèrement contribuer à son bonheur psychologique et physique.
Car, bien entendu, l'homme qui se "sert" d'une femme pour égoïstement satisfaire ses propres besoins physiologiques, se soucie fort peu de savoir si sa partenaire éprouve ou non du plaisir...
N'hésitez pas à m'écrire encore, Céline, en vous souvenant que c'est à deux qu'on construit une relation de couple harmonieuse: votre mari doit lui aussi faire preuve de bonne volonté en ce domaine, en vous montrant sa tendresse et son réel souci de votre bien-être. :-)

SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon mari ne partage pas l'argent qu'il gagne. Il faut que vous m'aidiez a trouver une solution, je vous en prie. Il m'humilie sans cesse, je dois chaque mois lui mendier de l'argent pour subvenir aux besoins de nos deux enfants. Cela fait maintenant 17 ans que cela dure. » Pascale (France)
Encore une adresse e-mail erronée ou désactivée... Et donc une réponse retournée !

Votre patience étonne: avoir attendu 17 ans !... Bien sûr que le problème de budget est un point vraiment important à régler, pour avoir une vie familiale équilibrée et un semblant d'harmonie.
De nouveau, à la base, il y a certainement une mauvaise communication entre vous: comme dans un grand nombre de couples, l'homme fait la sourde oreille, du coup le ton monte et ça finit en dispute à chaque fois qu'on veut parler de choses sérieuses et "mettre une bonne fois les choses au point".
Le 'secret', voyez-vous, Pascale, est d'établir un 'environnement propice' à une calme discussion avec votre mari.
A un moment où vous le sentez détendu et paisible, vous le prenez à part, un quart d'heure, en étant sûre de ne pas être dérangés (téléphone, radio, TV, enfants, chien....); là, vous parlez calmement en amis, du problème pécuniaire, en spécifiant que cela nuit gravement à votre couple.
Vous lui faites comprendre, tout en restant très calme, que vous avez une "attente" très importante, attente que vous considérez comme étant à la base d'une meilleure atmosphère entre vous.
Et vous lui demandez de déterminer avec vous une somme raisonnable à vous verser périodiquement et surtout de façon automatique.
Comme je l'explique dans mon livre (parmi un grand nombre d'autres problèmes abordés et de solutions proposées), il est impératif de se mettre d'accord sur un montant raisonnable, qui doit être versé automatiquement chaque mois ou chaque quinzaine, sur votre compte.
Cet "ordre permanent" est ainsi à l'abri des disputes et sautes d'humeur... ("Si c'est comme ça, tu n'auras rien !")
Toutes les banques font cela; en plus vous demandez que vos deux signatures soient nécessaires pour modifier le montant, - qui doit bien sûr être indexé en fonction du coût de la vie et de l'inflation. Demandez donc conseil à votre agence bancaire.
Si votre mari est buté, qu'il ne veut rien entendre, vous lui expliquez sans hausser le ton, qu'en ces conditions, vous ne ferez plus les courses: puisqu'il ne vous fait pas confiance, il peut les faire lui-même.
Il verra ainsi combien les prix ont augmenté et ne croira plus que les dépenses que vous faites sont inutiles ou abusives.
S'il vous demande en contrepartie de lui justifier vos dépenses, ne le heurtez pas de front: fournissez-lui tickets de caisse et factures. Ce sont de toute manière des pièces que toute personne gérant prudemment ses finances demande au fournisseur. (Ces justificatifs ne concernent cependant pas votre argent personnel).
Autre solution, lui écrire une très courte lettre où vous lui exprimez cette attente.
Croyez-moi Pascale, vous devez pouvoir le convaincre, si vous gardez votre calme et que votre discussion reste digne, sans pleurs ni haussements de ton : un homme est toujours surpris et impressionné quand sa femme garde son calme au cours d'une discussion importante !
SI le ton monte, vous aurez perdu car il va se refermer et restera sur ses positions.
Mais si vous lui dites "Je comprends ton point de vue, il y a du vrai dans ce que tu dis. Maintenant, puis-je aussi t'exposer MON point de vue ?", là ça peut faire une grosse différence.
En dernier ressort, demandez conseil à un avocat. MAIS, de grâce, ne mêlez pas vos enfants à ce litige: c'est un problème d'adultes à régler en adultes, entre adultes.
Tenez-moi au courant ! ;-)
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Nous étions ensemble depuis 7 ans. Nous avons une fille de 20 mois. Mais je ne me suis pas assez occupé de ma compagne et ai même commis une violence contre elle, motif pour lequel je vois un psy, à présent. Que faire pour qu'elle me pardonne ? Parce que je l'aime fort et j'aimerais tant avoir une dernière chance de lui montrer que je peux être un homme normal et avoir une vraie vie couple... » Romain (France)
Encore une adresse e-mail plus valable et donc une réponse retournée... Les adresses Hotmail, Yahoo etc., sont coupées après 90 jours sans activité !"

Votre message montre que vous avez le courage de vous remettre en question. C'est un bon début. Mais ce message n'est pas très clair: la violence, vous l'avez commise envers votre compagne ou envers votre fille ? Je vois mal comment une femme normale pourrait oublier des accès de violence...
Voir un psy, est certes un premier pas dans la bonne direction. Mais il en faudra plus pour la rassurer: il faut que le traitement soit prolongé avec rigueur et sincérité; il faut aussi qu'il montre des résultats tangibles...
En plus, si vous ne vous êtes pas assez occupé d'elle (de votre compagne ou de votre fille ??), que garde-t-elle comme impression de votre relation ?? Celle d'avoir été la domestique non payée, qui assurait aussi votre "intimité" ? A-t-elle au moins vécu avec vous des moments positifs de tendresse, de vrai bonheur, qui pourraient justifier qu'elle vous aime encore ?
Bref, Romain, je pense qu'avec elle, c'est... mal parti. Avoir des regrets est certes un premier pas, mais la violence c'est comme l'alcool: on promet sincèrement de jamais plus recommencer, puis, sur un coup de colère, on peut involontairement retomber.
DONC, votre compagne se méfie: soit elle ne souhaite plus se faire taper dessus, soit elle redoute encore plus de vous voir violent avec votre fille.
Je pense qu'à la base, en plus de votre suivi psychologique, il vous faudrait compléter votre information sur ce qu'est une vraie vie de couple, - basée sur la tendresse, le respect, le partage et surtout la communication.
Cette information qui vous manque, devrait aussi, bien entendu inclure les points à développer pour devenir un bon père, attentif et un éducateur équilibré.
Comment vous convaincre que ces éléments sont des conditions indispensables pour réussir une vie de couple harmonieuse ? "L'amour" seul, en particulier s'il s'agit d'abord de désir physique, NE SUFFIT PAS.
Pour modifier vos idées sur les autres et vos attitudes avec eux(notamment envers les femmes et les enfants), je ne vois qu'un moyen efficace: entamer avec beaucoup de sérieux un programme de développement personnel.
L'idéal, Romain, serait d'apprendre à vous ouvrir davantage aux autres et modifier votre façon de les considérer. Parlez-en à votre psy.
Cela en vaut la peine, je vous l'assure, mais ça prend du temps ! Du temps et de l'énergie.
La lecture de mon livre vous aiderait déjà beaucoup en ce sens. Persévérez ! Bon courage.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je ne comprend plus ma femme, elle a complètement changé; aidez moi ! » Charles, Côte d'Ivoire

Vous ne comprenez plus votre femme, elle a tout a fait changé ???
Mais alors, pourquoi ne pas VOUS poser quelques questions honnêtes sur VOTRE attitude avec elle dans la vie quotidienne ?...
Vous voyez, Charles notre partenaire est souvent un "miroir"; et une femme qui change, c'est en général parce que, à tort ou à raison, elle ne se sent plus respectée, considérée, valorisée.
Elle ne sent plus que son partenaire s'intéresse vraiment à elle, veut son bonheur, s'efforce de répondre à ses attentes, à ses espoirs.
Quelle sont alors ses réactions... normales ? Déprime, mauvaise humeur, indifférence, irritabilité, cris, pleurs, absence de désir intime, négligence dans les tâches ménagères, etc, etc.
Donc, cher Charles, si vous trouvez en vous le courage viril de vous remettre vous-même en question de vous poser les interrogations utiles, du genre "comment pourrais-je faire pour rétablir la situation ? ", vous comprendrez vite qu'il faut AVANT TOUT améliorer votre communication avec elle.
C'est à dire passer du temps chaque jour, pour lui parler, pour lui montrer votre intérêt pour SA vie, pour partager ensemble diverses activités et ainsi la sortir de sa ROUTINE, pour aussi penser à lui faire les compliments qu'elle mérite et lui dire combien vous attachez de la valeur à sa présence auprès de vous et à votre relation...
Les femmes ont besoin de ce genre de phrases sincères et positives qui sont pour elles la stimulation indispensable pour rester avec leur homme ! Elles ont besoin d'être RASSUREES, de sentir de la tendresse, de l'affection. Elles ne peuvent pas vivre sans cela, - comme les fleurs qui ne peuvent pas vivre sans eau.
Mon livre que vous avez vu présenté sur mon site Internet vous expliquera ça en détail et peut vraiment changer votre vie avec elle si vous l'aimez encore !
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème : « Mon mari me délaisse totalement. Je ne suis que la mère de son fils ! » Laurence (Guyane)

Sans vous connaître, chère Laurence, comment vous donner un avis précis ? J'ai toutefois quelques idées que j'aimerais vous soumettre.
Voyez-vous, lorsqu'un couple traverse une crise comme la vôtre, il y a en général diverses causes... et l'origine précise des responsabilités est très souvent difficile à déterminer. Je veux dire qu'il est rare que toute la responsabilité vienne d'un seul côté. A votre place, je me poserais donc aussi quelques questions à propos de cette indifférence qui vous fait si mal:
- Quand a-t-elle commencé ? Á la suite de quel évènement ou dans quelles circonstances ?
Par exemple, après une naissance, une jeune mère est si absorbée par toutes ses tâches, par la hantise de devoir toujours "en faire plus", que son intérêt pour l'intimité est souvent fort diminué. C'est normal.
Mais son partenaire, souvent mal informé, ressent cela comme une... injustice; ce sentiment peut à la longue le rendre vulnérable aux tentations.
- Une autre origine possible est la routine. Elle engendre après quelque temps un sentiment de lassitude chez les deux conjoints. La communication diminue, les vrais contacts disparaissent; chacun ne s'intéresse plus vraiment à l'autre; on ne partage plus grand-chose... Chacun évolue dans son monde, devient indifférent à l'autre. On vit l'un à côté de l'autre; plus avec l'autre.
- La lassitude et la routine peuvent bien entendu se faire sentir aussi en matière d'intimité. Or, vous le savez comme moi, une harmonie physique entre deux êtres qui s'aiment est la nourriture indispensable à leurs sentiments.
- Beaucoup d'hommes et de femmes font "des histoires pour des riens", se disputent à tout propos pour des bêtises. Ceci peut faire disparaître l'amour, en tout cas pour un temps.
Réfléchissez aux derniers temps passés ensemble, Laurence, et tâchez de trouver l'origine de son attitude. Ensuite, AGISSEZ ! Prenez l'initiative de vous parler, seuls à deux. Dans le calme. Avec sincérité et sans timidité inutile - comme aussi sans agressivité, expliquez chacun vos attentes. Dissipez les malentendus, les fausses impressions, les interprétations erronées.
S'il subsiste une solution à votre problème, Laurence, ce sera de rétablir une communication normale, saine avec lui. Ensuite vous veillerez à davantage partager ensemble: des activités, des centres d'intérêt, des opinions, des moments de joie, des projets, des décisions, etc., etc. Faites des choses intéressantes et distrayantes, ensemble.
Exprimez aussi votre sentiment sincère sur votre relation, dites-lui que vous, vous l'aimez et combien votre relation est importante pour vous: il ne s'en rend peut-être simplement plus compte...
Et ne l'oubliez jamais, vous avez VOTRE valeur propre, votre personnalité, votre droit à la différence, votre droit à vous épanouir, - avec... ou sans lui. Je veux dire que si d'aventure il ressentait des sentiments pour quelqu'un d'autre, votre vie ne serait pas finie pour autant. Il peut arriver (à tout le monde !) que les sentiments changent, parce que nous sommes humains et imparfaits.
Chacun, bien qu'aimant et respectant sa 'moitié' peut aussi "attraper un mal d'amour", - comme on attrape soudain une vilaine grippe... C'est vrai, croyez-moi.
Les sentiments "légitimes" passent alors au second plan.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

« Quels sont ces '28 comportements-clés' qui selon vous mènent à la rupture ou à l'infidélité ? » Gunther. Allemagne.
Ce lecteur m'interroge sur la nature exacte de ces 28 comportements et attitudes, mentionnés sur mon site web, « PourVotreCouple.com », qui entraînent le plus souvent la fin d'une relation. Vous en trouverez la liste et la description sur cette autre page: "28 clés."
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'aime mon mari, nous sommes mariés depuis quelques mois. Et je suis enceinte. Cependant, j'ai découvert qu'il aime une autre femme; je le sais parce que j'ai une lettre à elle adressée. En plus, il continue à dialoguer avec elle et l'appelle par des mots doux et pleins d'amour, ce qu'il ne fait pas avec moi. Et aussi, il a des contacts dans les sites de rencontre. Cette découverte me bouleverse et je ne sais quoi faire. Je ne sais comment vivre avec ce poids. » Amélie, Cameroun.

Comment ne pas comprendre et compatir à votre désarroi, chère Amélie ? Quelle est selon vous, l'origine de son infidélité ? Avez-vous une idée de ce qui aurait pu la causer ? Est-ce sa nature-même, son absence d'intérêt pour votre bonheur, son égoïsme, un manque évident de maturité et du sens de ses responsabilités, - à votre égard et à celui de votre enfant ?
Ou bien, y aurait-il une autre cause ? Car à mes yeux, celui ou celle qui a tout ce qu'il faut à la maison, qu'irait-il (elle) donc chercher ailleurs ???
Il m'est difficile, sans vous connaître et sans être très au fait de vos coutumes, de vous donner un conseil précis. Cependant, quand un couple traverse une crise grave, il faut se parler. Beaucoup se parler, s'écouter sans s'interrompre, sans cris, sans pleurs, sans reproches: ils sont parfaitement inutiles surtout face à un homme qui se sait coupable.
Que s'est-il passé "dans sa tête" pour devenir soudain vulnérable à la tentation ? Du fait de votre fatigue, n'aviez-vous plus assez souvent de relations intimes ? Ou a-t-il anormalement souffert de voir se déformer votre silhouette ? (Les hommes sont parfois si... bêtes !!)
Mettez-le devant ses responsabilités. Demandez-lui ce qu'il attend de vous. Comment il prévoit l'avenir de votre couple et surtout celui de son enfant. Si vous avez confiance dans une personne de sa famille en particulier, faites appel à son aide.
Pardonnez-moi de vous paraître indiscret, ce n'est pas du tout mon but. Mais je n'ignore pas certaines coutumes traditionnelles africaines horriblement cruelles envers les petites filles. Ce qu'elle subissent empêchent le plus souvent ces malheureuse victimes de vivre plus tard, une vie intime normale, saine et épanouissante pour les deux membres du couple.
Si vous avez aussi été victime de cette pratique atroce, serait-il possible qu'il y ait là un facteur qui ait pu contribuer à la situation aujourd'hui ?
PARLEZ-EN à votre mari, sans timidité, sans gêne. Peut-être regrette-t-il lui aussi la situation: il est vrai que tout le monde peut dans sa vie ressentir soudain un 'coup de foudre', - ça vous tombe dessus comme une vilaine grippe et il arrive qu'on ne réussisse pas à s'en guérir rapidement.
Le plus surprenant est son infidélité... à l'autre femme aussi: il va sur des sites de rencontre pour déjà chercher la suivante ??
Écrivez-moi encore, Amélie: il est parfois utile et réconfortant de pouvoir confier sa détresse à quelqu'un d'extérieur.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je n'ai plus de désir ni de plaisir depuis quelque mois. Nous avons changé de région et de travail; est-ce le problème ? J'aime mon mari et je ne comprends pas ce qui m'arrive. J'ai 48 ans et mon mari 51. Merci de votre aide. Votre livre peut-il m'aider à comprendre mon problème? » Geneviève (France)

Mais oui, Geneviève, mon livre pourrait vous aider: il aborde toutes les questions qui peuvent se poser dans la vie d'un couple. Mais à votre place, je commencerais par consulter un gynécologue expérimenté et/ ou un endocrinologue. Un certain stress psycho-émotionnel, du au changement de travail et de région, s'est ajouté chez vous, aux troubles habituels qui surviennent chez la femme aux approches de la cinquantaine.
Il n'est pas du tout surprenant que votre intérêt pour la vie intime ('libido') en ait subi le contrecoup: à côté des classiques 'bouffées de chaleur' et d'une éventuelle irritabilité, certaines femmes présentent ce type de symptôme, comme aussi une fatigue chronique.
Je vous suggère donc de faire pratiquer par votre médecin une prise de sang et des analyses hormonales détaillées, de façon à dépister toute déficience éventuelle. Que ce soit au niveau de la glande thyroïde, des ovaires, des 'capsules surrénales', du pancréas ou de l'hypophyse, un déficit hormonal éventuel pourra être compensé par un traitement adéquat qui peut transformer votre vie.
D'un autre côté, l'amour que vous éprouvez pour votre mari, n'exclut pas pour autant de pouvoir vivre certaines frustrations, liées par exemple à la routine, au fait qu'il néglige peut-être plus qu'avant de vous valoriser ou de répondre à diverses 'attentes' que vous pourriez avoir: le désir féminin est bien complexe ! On oublie parfois que séduire sa femme ne commence pas dans la chambre...
Et combien d'hommes, par ailleurs humains, aimants, courageux, en arrivent cependant après quelques années, à être trop peu disponibles pour leur famille, du fait de leurs responsabilités professionnelles très lourdes ? Prendre alors conscience des autres priorités, agir pour vivre davantage avec sa femme et ses enfants peut suffire à redonner du souffle à un couple qui en manque.
Comme dans toutes les difficultés de couple, un des facteurs à l'origine de vos soucis est certainement la communication: dans la majorité des couples, elle diminue fort en qualité avec les années.
Efforcez-vous de lui parler davantage. Pas en vous plaignant, bien sûr: les hommes se sentent toujours mal à l'aise quand leur femme veut partager son ressenti émotionnel. Non, parlez-lui de sujets concrets: d'activités que vous aimeriez faire en sa compagnie, de projets, de centres d'intérêt que vous pourriez partager.
Examinez aussi la possibilité de 'rompre le rythme', de changer d'air. Profitez de cette période entre "les fêtes", où abondent les conditions favorables, pour partir 8 jours seuls à deux, afin de vous retrouver.

La dernière partie de mon livre est consacrée à la vie intime, justement. Sans vous connaître, j'ignore bien sûr quel était jadis le niveau de votre entente sur ce plan, ni l'impact avec les années de la routine dans votre vie sexuelle. Je ne sais quels sont les éventuels tabous, réserves ou inhibitions qui freinent peut-être vos élans. Mais je peux vous assurer que vous trouverez en effet dans mon livre, une série d'idées, de 'trucs' et de suggestions pour pallier tout inconvénient de ce type. :-)
Bien amicalement à vous,
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Comment imposer mon avis, le convaincre, prendre le dessus ? » Vanessa (France)

Votre curieuse question demande différentes réponses, selon le point de vue que vous avez de la relation de couple, selon votre sensibilité et la sienne, selon vos personnalités.
1. "Imposer" son avis, dans son couple, est toujours la plus mauvaise idée possible. Je m'explique: pour maintenir une relation solide, durable (le souhait de la plupart des femmes), les deux partenaires doivent avoir du respect, de la considération l'un pour l'autre. Ils doivent chacun comprendre que l'autre a le droit d'être différent(e), d'avoir ses idées, ses goûts.
2. Donc, pour le "convaincre", pour "prendre le dessus", lui faire partager votre opinion, il faut d'abord améliorer la communication entre vous.
Seule une patiente persuasion, sans agressivité peut convaincre: vous devez lui soumettre avec calme, des arguments solides, réfléchis, logiques et intelligents. Si vous haussez le ton, si vous êtes agressive, vous n'avez aucune chance d'obtenir un accord durable.
Une relation de couple bien comprise ne connaît pas de "hiérarchie", elle ne peut s'appuyer sur des rapports de force !
Vous êtes des égaux: il n'a pas à vous donner des 'ordres', ni à exiger d'être 'obéi'. Et vous non plus, bien entendu. Les décisions importantes se prennent ensemble, en adultes égaux et responsables.
Entre conjoints, il ne peut pas y avoir de 'chef': ce serait ouvrir la voie aux frustrations, aux mensonges, aux rancœurs; vous êtes plutôt des alliés, des amis. Même quand a tiédi la passion des débuts.
3. Si l'un de vous a une sensibilité plus vive et l'autre, une personnalité dominante, les éclats sont fréquents; pour les réduire, pour maintenir à la maison une atmosphère paisible, sereine, propre à l'épanouissement de chacun, apprenez donc à communiquer en amis. Vous serez surprise de voir comme les techniques actuelles pour mieux communiquer dans un couple sont efficaces.
Elles sont abordées dans mon livre, bien sûr, comme toutes les difficultés rencontrées dans la vie de couple. Elles sont la réponse à vos questions, la première des solutions à vos problèmes de couple. :-)
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Aujourd'hui, un message m'a paru bien illustrer les problèmes de couple les plus fréquents. J'y réponds entre ses lignes.
Problème: « Elle me reproche une jalousie maladive, » (...) Amadou (France)

** Votre message manque de précisions sur ce point; je ne peux donc que vous livrer mon impression générale: quand la jalousie d'un partenaire est perçue comme excessive, elle TUE l'amour. C'est indéniable. Et elle donne envie d'aller voir ailleurs. [Cfr. plus bas, la réponse à un autre message relatif à la jalousie.]
de trop lui poser de questions sur ses sorties avec ses amis.
** Pour réussir une relation de couple solide et durable, l'amour seul ne suffit pas. Il faut aussi pouvoir vraiment communiquer, partager et faire confiance.
En outre, toute personne humaine a besoin de se sentir libre. Avoir l'impression (même injustifiée) "d'étouffer" suffit à donner des envies de rupture.
Il faut donc, dans le cadre d'une certaine interdépendance de la vie de couple normale, pouvoir conserver une bonne part de son autonomie personnelle ! Sans quoi il est impossible d'épanouir sa personnalité.
Se sentir complètement dominé(e) par l'autre, "à sa botte", ruine tout espoir de relation durable: la relation de couple est tout à fait incompatible avec la notion de domination de l'un par l'autre.
Nous avons une fille ensemble mais elle me reproche d'ignorer son fils, de ne pas partager de choses avec son fils, alors que je n'ai jamais oublié son anniversaire ou les fêtes de Noël.
** Il est évident que si vous aimez la mère, il n'est pas automatique d'aimer le 'rejeton'. Mais il est tout aussi clair qu'en faisant un peu plus d'efforts que deux fois par an, vous pourriez (re-)conquérir le cœur de votre amie.
Bien sûr, la sympathie ne va pas de soi; surtout si vous êtes d'un naturel jaloux. De plus, elle ne se gagne pas seulement par des cadeaux, - a fortiori bisannuels.
Elle s'obtiendra plutôt en partageant des activités avec lui, une fois par semaine. Ainsi, sans rien brusquer, simplement en vous montrant l'adulte équilibré face à un enfant méfiant, vous pourrez en faire votre ami... et faire fondre le cœur de sa mère.
J'ai du mal à comprendre ce qui lui arrive, car depuis 1 mois et demi, elle me reproche tout ce qui lui passe par la tête.
** Si vous avez "du mal à comprendre", pourquoi ne pas lui PARLER ?? Pourquoi ne pas communiquer ?
Lui demander calmement et gentiment des explications ? Lui demander d'exprimer ses attentes ?
Une relation de couple, cher Amadou, ça s'entretient chaque jour, - comme une plante; tous les efforts ne doivent pas venir d'elle; sinon ses frustrations débordent et elle devient invivable. C'est logique.
Le secret, dans un cas comme le vôtre est d'avoir le courage de se remettre soi-même en question. Interrogez-vous:
- "Quels sont les changements que je pourrais faire en moi, pour améliorer notre entente ?"
Quand vous avez compris dans quelle direction vous devez améliorer vos attitudes envers elle, vous agissez et vous persévérez. Si vous l'aimez vraiment, ce ne sera pas difficile. Et vous vivrez l'agréable sentiment du devoir accompli et des responsabilités d'homme assumées.
J'ai l'impression que du jour au lendemain je ne suis plus l'homme qui lui faut. Je me demande si elle n'a pas trouvé quelqu'un.
** Ce ne serait pas vraiment surprenant: la frustration conduit un jour inévitablement à l'éclat.
1. Demandez lui calmement, sans colère d'être franche et sincère sur ce point.
2. Expliquez-lui que vous la comprenez: que vous vous êtes montré trop exigeant et jaloux, de peur de la perdre, - 'preuve' (bien risquée) que vous tenez à elle.
3. Proposez-lui un échange: engagez-vous à lui faire confiance si en échange elle s'engage à vous dire la vérité immédiatement, si un jour elle devait rencontrer quelqu'un d'autre et voulait vous quitter. Rien n'est pire en effet que vivre dans le soupçon continuel; ça elle peut le comprendre.
Si vous l'aimez encore (ou s'il faut vous préparer à... une autre relation), vous trouverez dans mon livre, une foule de recettes simples et efficaces pour éviter de refaire les mêmes erreurs dans le futur ! ;-)
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon mari ne travaille plus depuis des mois et nous sommes souvent en conflit pour un rien. Il ne cherche pas de travail ; je le sens démotivé. De plus, il n'apprécie pas la ville où l'on habite actuellement et souhaite déménager. Mais j'ai un bon travail ici et je ne peux pas envisager autre chose pour l'instant. Il fait tout le temps la grasse matinée et tout cela finit par m'agacer et se terminer en disputes. Mais je l'aime et cherche une solution. » Jasmine (France)

Je comprends tellement bien votre désarroi... Et vous semblez avoir parfaitement raison, en ce qui concerne votre analyse de la situation. J'ai bien quelques idées mais, sans vous connaître, quelles solutions pourrais-je bien vous proposer ?
1. D'abord, vous arranger pour faire des activités ensemble. N'importe quoi d'intéressant/distrayant, afin de le sortir de lui-même et de ses soucis.
2. Lui faire comprendre que l'inactivité le ronge, le mène droit vers la dépression (ce qu'il a déjà commencé manifestement !) et est à la base de vos disputes. Retrouver un travail et son "moral" vous permettra de retrouver une relation de couple normale. DONC, il doit chercher... et vous aussi: s'il sent que vous voulez l'aider, ne se "secouera"-t-il pas un peu ?
3. Déménager pour le moment, si vous avez un bon travail, serait "quitter la proie pour l'ombre", – un très mauvais choix. De plus, il ne sera pas plus heureux ailleurs ! Avec un peu de bonne volonté et l'amour de sa femme qui l'aime, il trouvera le bonheur en lui, - pas parce qu'il habitera ici ou là...
4. Comme beaucoup de chômeurs, il se sent probablement fort découragé, et ... humilié. Or, dans une relation de couple solide et durable, l'échange est essentiel, il ne peut jamais y avoir de "sens unique".
Donc, deviner que vous faites un effort pour vous mettre à sa place, 'dans ses souliers', c'est à dire ressentir votre "empathie", sentir aussi votre tendresse et un peu plus de compréhension ou d'indulgence de votre part l'aidera, c'est certain. MAIS, en contrepartie, vous devez obtenir de lui:
      A. Qu'il se lève à des heures normales (vers 8 h 30 au plus tard);
      B. Qu'il vous décharge au maximum, des tâches ménagères: courses; lessives; aspirateur; remise en ordre;... etc. Ceci l'aidera: rien n'est mauvais pour le moral que de rester sans rien faire !
5. La prochaine fois qu'il voit un médecin, il devrait se faire prescrire un léger antidépresseur. Ça lui redonnera un peu de tonus.
6. Pour casser la routine, vous devriez vous arranger pour voir du monde (amis, famille ou connaissances) au moins deux fois par semaine: las rapports humains, la conversation, sont très importants dans son cas.
7. C'est aussi la raison pour laquelle je vous suggère aussi d'avoir chaque jour de vrais dialogues avec lui... SANS le culpabiliser.
Pour cela, il suffit de vous concentrer sur un détail apparemment sans importance: chaque fois que vous voulez commencer une phrase par "TU...", arrêtez-vous !
Changez de tactique, utilisez ce qu'on appelle les "messages-je": vous expliquez VOS impressions, VOTRE ressenti, VOS attentes. C'est bien plus efficace, car il ne sent pas de reproche direct, il ne se sent pas critiqué:
- "J'AI de la peine (...) QUAND JE (...), PARCE QUE JE (...)"
- "JE ME sens de peu d'importance (...) SI JE (...)"
- "J'éprouve des regrets dès que JE (...)"
- "JE me sentirais tellement mieux si JE (...)
Cet exercice demande certes un peu d'habitude, mais ses effets sont stupéfiants.
8. La façon dont est rédigé le bref message que vous m'adressez me prouve que vous avez de la facilité à vous exprimer, - notamment par écrit.
Si vous trouvez difficile de lui dire certaines choses 'en direct', pourquoi ne pas lui écrire une courte lettre (1 ou 2 pages au maximum), où vous pouvez choisir vos mots et lui exprimer tout ce que VOUS avez sur le cœur, - sans être interrompue, - sans rien oublier, - sans risquer que vos mots dépassent votre pensée... et - sans utiliser le mot TU ??
9. Reste un point peut-être plus délicat... d'autant que je ne connais rien de votre niveau actuel d'intimité.
Puisque vous l'aimez, montrez-le lui aussi... physiquement. Soyez la plus séduisante possible (sans pour autant vous montrer 'provocante', si ce n'est pas dans votre nature);
** osez des tenues, un parfum, des gestes, des mots auxquels vous ne l'avez pas ou plus habitué;
** demandez-lui certaines choses;
** exprimez-lui vos attentes, aussi sur ce plan.
L'intimité physique, voyez-vous, Jasmine, nourrit la tendresse et il devrait normalement vous en être reconnaissant. Ce qui ne peut que favoriser ses réponses aux demandes que vous lui ferez (paragraphe 4.)
Que dites-vous de ce début de programme, Jasmine ? J'espère que ces quelques idées vous seront utiles à tous les deux.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « On s'entend à peine, en couple. Il 'fait la tête' pour un rien et ce n'est pas facile pour moi. J'aimerais trouver une solution pour ça. » Aïsha (Somalie)

Je ne partage pas votre avis: pour moi, le problème est surtout de savoir si vous vous aimez vraiment. Dans un couple qui ne s'entend pas du tout, il y a généralement une absence complète de bonne volonté (en tout cas d'un des deux côtés) mais surtout de communication !
Sans vous connaître, j'ignore donc si vous avez des enfants, si votre vie intime est satisfaisante pour vous, si vous recevez un peu de tendresse de votre partenaire, si vous partagez autre chose que le lit et les repas. Et aussi, si vous n'êtes pas tous deux inutilement... susceptibles !
Voyez-vous, Aïsha, une relation de couple, non seulement ça se construit, mais ça s'entretient !
En s'intéressant aux mêmes choses, en ayant des activités en commun, en partageant des projets, des expériences, en se faisant des plaisirs l'un à l'autre, en se montrant attentifs, en marquant chacun du respect pour ce que dit l'autre, en lui faisant un compliment à l'occasion, etc, etc.
Si dans votre couple règne le "sens unique", c'est à dire s'il n'y a pas d'échanges, de partage des tâches, de bons moments ensemble, bref, si votre homme n'a pour vous aucune considération particulière, si votre vie se réduit à lui obéir et à vous occuper des corvées, - dans ce cas je ne vois pas comment vous pourriez "trouver une solution pour ça"...
A part en le quittant, bien sûr; mais je ne connais pas assez les coutumes de Somalie pour savoir si cette solution-là est viable pour la femme.
Ici en Europe, il faut bien l'avouer, la Somalie est surtout connue pour le pourcentage effrayant de... mutilations féminines. On comprend bien que dans ces conditions, il y a peu de femmes qui y vivent une vie conjugale épanouie.
Pour "trouver une solutions pour ça", Aïsha, il faudrait parvenir tous les jours à trouver un bon moment où vous n'êtes pas dérangés; à ce moment-là, vous vous asseyez ensemble avec, par exemple, un verre de thé à la menthe. Et alors, vous vous parlez, calmement, comme des amis, - sans vous interrompre.
Vous exprimez chacun à votre tour, vos souhaits, vos "attentes", les petits changements que vous voudriez voir apporter dans votre vie quotidienne.
Si chacun écoute avec affection et s'efforce de montrer un tout petit peu de bonne volonté pour effectivement appliquer ces changements, ça peut être un bon début vers l'amélioration de votre situation. Bon courage!
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon ami s'est réfugié dans le silence, il ne répond pas à mes appels. Comment briser ce silence ? Il est en plein divorce ; dois-je considérer ce silence comme positif ? » Laure (France)

Il me paraît risqué de vous répondre, sans vous connaître et sans élément expliquant votre situation : en premier lieu, ce divorce dont vous parlez, où en est-il ?? Avez-vous la certitude que la procédure soit réellement aussi avancée qu'il vous le dit ?...
Ce silence, à mes yeux, signe en effet plus généralement le désir de "prendre du recul", de "faire encore un essai" de conciliation.
Voyez-vous Laure, un divorce est une fort pénible épreuve. Même quand on a une autre relation de couple qui permet de voir l'avenir avec optimisme. Il y a (très souvent) le douloureux problème des enfants qu'on voudrait ne pas traumatiser. Plus prosaïques mais bien réels eux aussi, sont les problèmes pécuniaires, les partages, les rapports avec le reste de la famille, les exagérations éhontées de l'avocat du conjoint, etc. Bref, un stress important, difficile à gérer pour tous les acteurs du 'drame'.

Si vous l'aimez très fort, je vous suggère de lui écrire une courte lettre "recommandée avec accusé de réception", - à son lieu de travail éventuellement.
Ce genre de pli est officiellement remis en mains propres, du fait qu'il faut la signature du destinataire sur le récépissé à vous renvoyer. Si l'enveloppe est au format commercial et dactylographiée, il y a très peu de chances qu'elle soit ouverte par une tierce personne.
Ne dépassez pas une page. Evitez les reproches, – inutiles ! Préférez faire état de votre chagrin devant son silence. Votre cœur vous aidera à trouver quelques phrases pour lui prouver votre détresse et la sincérité de votre amour. Mais... n'en "faites pas trop": surprenez-le par votre dignité.
Ne l'accusez pas non plus trop vite de lâcheté : vous mettre à sa place, vous aidera à le comprendre plutôt qu'à le juger.
Sans vous connaître, je vous le répète, je ne peux que vous donner des impressions générales, je m'en excuse. Tenez-moi au courant: je n'ignore pas que dans une situation comme celle que vous vivez, une "grande oreille" attentive est souvent bienvenue.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Ma partenaire refuse la pornographie. » Alix (Québec)

Voilà un message insolite. Expliquez-moi: en quoi est-ce un problème pour vous que votre partenaire "refuse la pornographie" ? Sans connaître votre situation personnelle, je vous donnerai mon point de vue - nuancé - sur ce sujet.
1. Tout ce qui a un caractère pornographique a été créé pour satisfaire des instincts, des besoins et des manques, le plus souvent masculins. Dans la réalité, 9 femmes sur 10 n'apprécient guère les gestes, pratiques et attitudes (sans aucun sentiment) que les actrices de films porno affectent d'aimer.
Pourquoi ? Parce que la pornographie est en général perçue comme dégradante pour les femmes; elles y sont réduites à leur seul sexe, au statut d'objet exhibé, offert à tous et toutes. Elles y servent d'exutoire pour assouvir des besoins physiologiques, souvent pervertis, des hommes.
Donc, confrontée à vos tentatives de lui faire aimer la pornographie, peut-être que votre amie trouve cette insistance dégradante pour elle. (Même si vos souhaits se bornent à regarder ensemble des films "X").
2. Je suis perplexe: vous signez d'un prénom plus souvent féminin, tout en citant aussi votre partenaire au féminin. J'en déduis que, si vous n'êtes pas un homme et que vos fantasmes pornographiques ne se limitent pas à voir des films, vous avez à son égard des désirs de 'sexe extrême', de pratiques particulières et éventuellement d'exhibitionnisme, semblables à ceux d'un homme ?
C'est tout à fait votre droit, bien sûr: chacun(e) a le droit d'être différent(e). Et c'est justement où je voulais en venir: votre amie a aussi ce droit, - celui de ne pas aimer ça.
Posez-vous la question: d'où lui vient ce dégoût ?
De son éducation ? De sa sensibilité propre ? De son métabolisme hormonal différent du vôtre ? D'éventuels principes religieux ? De blessures d'enfance ? De ses sentiments d'amour pour vous ? De sa timidité naturelle ?... Bien d'autres raisons encore, peuvent motiver ce rejet.
Ses réserves sont légitimes; vous comprenez, j'en suis sûr, la nécessité de les respecter. En effet, vous le savez aussi bien que moi: il ne peut jamais y avoir de contrainte dans une relation amoureuse, sous peine de la détruire.
3. Si vous voulez la faire un jour changer d'avis, usez de psychologie, de persuasion, de diplomatie et surtout de gentillesse. Bien sûr, j'ignore à quels genres de pratiques pornographiques vous souhaitez la convertir. Mais je m'explique:
* La pornographie sous-entend très souvent 'exhibitionnisme'; peut-être n'a-t-elle envie de se montrer qu'à vous seul(e), et encore ! Certaines femmes sont très pudiques et timides... Des mois de patience et de tendresse sont parfois nécessaires pour faire disparaître ces pudeurs superflues.
* Regarder ensemble des films "X" peut être très stimulant pour certaines femmes, - ou absolument... dégoûtant aux yeux d'autres, pour les raisons citées plus haut: "Des goûts et des couleurs, on ne peut discuter !", disaient déjà les Romains dans l'antiquité.
De nouveau, vous devez l'admettre: toute personne a sa propre personnalité, ses opinions individuelles, ses "valeurs essentielles" particulières. C'est ce qui fait sa richesse intérieure. Tenter de lui imposer vos idées? Ce serait ouvrir une source intarissable de conflits.
* Accepter l'intrusion d'accessoires sexuels dans les rapports intimes demande déjà un gros effort psychologique à certaines femmes. Pour s'y accoutumer, - toujours pour une des raisons citées plus haut -, leur psychisme doit se débarrasser des inhibitions qui l'encombrent. La première réaction, viscérale, de ces femmes est le rejet immédiat de tout "corps étranger". A côté de la "peur" de l'inconnu, elles leur attribuent d'instinct une connotation de "vice" et trouvent leur usage dégradant, - préférant en général le "vrai" au faux... Tout existe, sous le soleil !
Vous aimeriez la voir adopter votre point de vue ? Encore une fois, ce sera par votre douceur, votre tendresse, votre amicale persuasion, - et votre persévérance. Évitez toute hâte inutile. Allez-y très progressivement, en "marchant sur des œufs". En amour, il faut prendre tout son temps, - (si vous êtes une femme, ce n'est pas à vous que j'apprendrai ça !) En amour, il faut aussi apprivoiser, - pas dresser.
Vous aimeriez la persuader d'utiliser avec vous des 'accessoires' sexuels ? Alors, prenez-la dans vos bras, entourez-la sans cesse, souriez-lui, dites-lui des mots d'amour: elle doit se sentir aimée, en même temps que monte le plaisir ! Quand elle y sera accoutumée, elle vous en sera reconnaissante et ces gestes de tendresse vous auront rapproché(e)s.
4. Si vous aimez votre amie, si vous souhaitez construire avec elle une relation solide et durable, respectez sa façon de penser. Tenez compte de ses opinions. Aimez-la comme elle est. Acceptez ses défauts, même ceux qui vous agacent. Vous obtiendrez avec de l'amour et de la patience ce qu'elle ne vous donnera jamais sous la contrainte.

Faites-lui lire mon livre: il l'aidera à comprendre qu'entre deux adultes consentants qui s'aiment, rien n'est "sale". Sans verser dans les excès de la pornographie échangiste ou de pratiques dégradantes, cette lecture la familiarisera à des idées et techniques qui l'ouvriront à d'autres horizons en matière d'intimité, - forts différents de la 'position du missionnaire'.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon chum pense seulement à lui et en plus nous avons un enfant ensemble !(...) » Régine (Canada) Mes réponses sont entre vos lignes.

** Vous le décrivez comme un homme égoïste, dépourvu de maturité et du sens des responsabilités. Je comprends donc très bien votre désarroi, votre chagrin et vos questions à propos de votre avenir commun.
« Il aime beaucoup sortir avec ses amis; moi, je dois rester à la maison m'occuper de la petite. » ** Il est tout à fait anormal qu'il vous laisse constamment à la maison: vous aussi avez le droit de sortir, de casser la routine. Sinon vous allez vous faner comme une fleur sans soleil.
Il doit aussi réaliser que vous n'êtes pas sa domestique, qu'il a autant que vous le devoir de s'occuper de votre fille. S'il prévoit une sortie et que vous souhaitez l'accompagner, trouvez-vous une baby-sitter dans le voisinage. Pour la payer ? Il dépensera moins en bières et en billard électrique, bowling ou autres flippers.
« Il se "fout" de mon opinion ! »
** S'il ne vous montre aucune considération ni respect, je ne vois pas votre avenir commun très durable. N'oubliez pas que vous êtes deux personnes humaines, avec chacun votre dignité et votre droit à la différence. Mais il y a lieu de se rappeler aussi qu'un couple, ce sont deux partenaires qui partagent: des responsabilités, des joies, des activités, des projets, des objectifs, etc.
Un couple sans échange est voué à l'échec. S'il ne montre aucune bonne volonté pour comprendre cette vérité fondamentale, je ne suis pas sûr qu'il souhaite voir durer votre couple...
« ... et je n'ai pas confiance en lui quand il sort: j'ai trop entendu d'histoires. »
** D'accord avec vous: sa fidélité est probablement assez relative. Peut-être avez-vous laissé vos moments intimes s'enliser dans la routine ? Entre autres avant et après l'accouchement ? Ces périodes sont difficiles pour un homme, surtout immature: il se sent lésé, trouvant "qu'il n'y en a plus que pour le bébé".
« De plus, il ne me respecte pas, me traite de tous les noms. »
** Encore un point inadmissible. Voyez si ce n'est pas en général à la suite d'un excès de récriminations de votre part. En effet, plutôt que les reproches ou les cris et les pleurs, tout à fait inefficaces, il est préférable d'essayer de communiquer calmement, en choisissant des moments où vous n'êtes pas dérangés, - par le bébé, la TV, etc.
« Bref, il ne prend pas ses responsabilités familiales et mène une vie de célibataire. »
** J'avais compris. Quel âge a-t-il donc, pour se comporter comme un gamin de 15 ans ?
Les problèmes avec un homme immature et égoïste sont nombreux et difficiles à résoudre, en particulier lorsqu'il ne semble plus y avoir d'amour vrai, entre les partenaires.
Ce genre d'homme confond le plus souvent désir physique et amour, voyez-vous, Régine. S'il n'éprouve que des pulsions sexuelles, c'est un peu mince, - surtout quand elles tiédissent. Question à cinq "piastres" ? Pourquoi reste-t-il ? Et pourquoi restez-vous auprès de lui ?
« Il n'est pas capable de me donner de l'affection et, côté sexuel, ça ne va plus. »
** Bien entendu: pour que cela fonctionne bien au lit, il faut de la TENDRESSE. Connaît-il ce mot ? Vous a-t-il déjà montré qu'il éprouvait ce sentiment ??
« SVP, j'aimerais avoir des conseils, car je ne suis plus capable de vivre comme ça. Mais comment le lui dire, comment faire pour retrouver l'équilibre familial. »
** Je m'efforce, chère Régine, d'aider par mes lettres et surtout par mon livre, les personnes qui me lisent et m'écrivent, à reconstruire leur couple. Pour cela, un seul élément est nécessaire, je le répète: un minimum de bonne volonté... partagée.
Comme rien n'est parfait dans ce monde, il faut rester lucides: dans certains cas, s'il n'y a plus d'amour - donc plus de bonne volonté - que faire ??

Mon livre contient beaucoup de 'recettes', de 'trucs', de conseils et d'idées logiques, simples à mettre en pratique et surtout efficaces. Il pourra vous aider.
Et si ce n'est pas pour sauver votre relation actuelle, il vous aidera dans le futur, à éviter certaines erreurs, - nous en commettons TOUS - et à construire une vie de couple comme vous en rêvez, mais cette fois avec « l'homme de votre vie » ! Dans l'harmonie, le partage, le respect et l'attachement mutuel.
« ... car il ne m'écoute jamais quand je lui parle: il dit toujours que c'est moi le problème; il se croit toujours parfait, mais ce n'est vraiment pas le cas... »
** Il semble en effet que ce soit le moins qu'on puisse dire. ;-)
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je suis divorcée avec deux garçons de 9 ans. J'ai rencontré, il y a 9 mois un homme avec qui j'ai envie de partager ma vie... mais nous nous disputons souvent. Et depuis 15 jours, il "ne sait plus où il en est", se demande s'il a vraiment envie de s'engager avec moi, de peur de se retrouver à la rue à la prochaine dispute. Moi, je l'aime, il me manque et je veux arriver à ce que tout s'arrange. » Claude. Belgique.

Tout peut s'arranger en effet. SI vous prenez conscience que ce serait une bonne idée de commencer par de petits changements... en vous, si vous commencez ces disputes. (Sinon, ces mots sont aussi valables pour lui !)
Si vous l'aimez, vous trouverez ce minimum de bonne volonté nécessaire pour modérer vos réactions émotionnelles et la stopper net, quand vous sentez monter la colère.
Pourquoi faire une montagne d'une taupinière ? Comme dans tous les couples, plus de 90% de vos disputes ont trait à des motifs futiles, finalement peu importants. Vous pouvez donc décider de ne pas prendre la mouche, en apprenant à mieux communiquer avec lui.
Si vous voulez construire une relation saine, stable et durable avec cet homme, il vous faut brider vos mouvements d'humeur. A la place, faites-vous expliquer les paroles, gestes ou attitudes qui sont à vos yeux inadmissibles ou blessants.
Vos réactions, apparemment trop marquées pour votre ami, doivent certainement refléter un manque de confiance en vous, en lui et dans votre relation; une angoisse à l'idée d'un nouvel échec. Mais ces réactions font suite en général à des impressions fausses et à des interprétations erronées. Vous n'imaginez pas comme c'est fréquent.
Cette confiance en vous et en lui, elle se construit: par une bonne communication, par une écoute mutuelle des attentes, par le partage d'activités, de responsabilités, d'initiatives, de projets, d'objectifs...

Un des remèdes qui vous apportera le succès est ce qu'on nomme l'empathie: vous mettre à sa place, vous intéresser aussi à ses points de vue. Vous comprendrez mieux alors ses réactions, ses attitudes et vous pourrez lui demander avec calme et tendresse de changer celles qui vous déplaisent. Sans reproches (toujours inutiles) et sans le culpabiliser en commençant une dispute.
Si vous vous mettez ainsi "dans ses chaussures", vous le comprendrez vite: il est logique que ces disputes fassent peur à votre ami. Il est normal aussi qu'il redoute de les voir empirer dans le futur. Si, comme vous, il a déjà connu une relation douloureuse, comment lui reprocher de chercher l'harmonie et l'équilibre affectif ?

Vous souhaitez vraiment le tranquilliser ?
Alors, il serait judicieux d'AGIR très rapidement et de façon organisée. Dans le cadre, par exemple d'un 'programme' de suggestions simples et de techniques efficaces, - comme celles proposées dans mon livre/programme, "100 moyens sûrs d'aider votre couple".
Vous trouverez une aide réelle et constructive à la lecture de ce livre amusant.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Femme, dentiste 45 ans; homme, banquier 39 ans. Femme trop attachée à ses parents ! Manque de confiance dans le couple dû à l'élément argent : Mme. a un cabinet et refuse que Mr. gère financièrement !! 3 enfants à charge. Comment sauver le couple ? » Amir (Algérie)

1. Comment sauver le couple ? Mais c'est très simple: en agissant de manière à mériter cette confiance qui vous manque.
Pardonnez ma franchise: je trouve très bien et méritant que votre femme veuille garder son indépendance, - surtout financière. Elle voit à long terme, réfléchit probablement au fait que votre différence d'âges, si elle ne cause pas de problème pour le moment, peut être à l'origine de difficultés entre vous dans le futur.
De plus, sa formation, son expérience, son attitude générale devant les risques ne sont peut-être pas les mêmes que les vôtres. Mais, Amir, elle a le droit d'être et de penser différemment de vous...
C'est une personne humaine à part entière et ce ne sera jamais en voulant la contraindre que vous obtiendrez un résultat dans un domaine aussi délicat que les questions pécuniaires.
2. Autre point : chez nous, en Europe, un 'banquier' est le propriétaire ou le président-directeur-général d'une banque ; ses émoluments se comptent en millions d'euros annuels. Si c'est votre cas, que pèse le budget d'un cabinet dentaire dans la balance ?
3. Votre jugement un peu 'sec' sur l'attachement de votre compagne à ses parents ne serait-il pas fort sévère ? Personne ne vous demande de les aimer, ses parents. Peut-être vous ont-ils toujours jugé un peu durement ? Trop jeune ? Ou insuffisamment expérimenté par rapport à leur fille ? Ne pensez-vous pas que ce soit là une réaction ... humaine ?
Ne serait-il pas judicieux de votre part de leur montrer qu'ils se trompent à votre sujet? Que votre premier souci est le bonheur de votre épouse et que vous les respectez. Un léger effort d'ouverture les touchera peut-être, mais surtout ferait plaisir à votre femme.
En effet, mettez-vous un moment à leur place, Amir : ils sont fiers de leur fille, qui a fait de belles études ; elle est méritante, car je connais aussi les conditions de vie extrêmement précaires qui règnent dans votre beau – mais malheureux – pays. Donc ces parents-là aiment leur fille et il est normal qu'elle leur soit fort attachée : cette reconnaissance et cet amour filial sont tout à son honneur.
4. Vous voulez mériter sa confiance ? Accordez-lui la vôtre ! Montrez votre considération, votre respect pour ses choix, ses opinions ; agissez avec la même maturité qu'elle. Comportez-vous en ami, pas en 'chef'... Vous souhaitez vraiment sauver votre couple ? Vraiment ? Alors, apprenez à mieux communiquer avec votre femme, dans un climat d'écoute, de considération et d'échange, mutuels.
Oubliez votre souhait de la voir soumise à votre volonté : ne serait-il pas plus logique de vous interroger sur ses attentes ? De trouver la meilleure façon de la rendre plus heureuse et épanouie ? De déterminer quelques légers changements dans vos comportements de la vie quotidienne, qui lui feraient plaisir et la rapprocheraient de vous, en rétablissant l'harmonie dans votre foyer ?
5. L'entourage agit souvent comme un miroir. En changeant un rien nous-mêmes, le résultat obtenu est souvent stupéfiant.
6. Mon livre vous aidera de façon très concrète, en vous montrant comment communiquer plus facilement avec elle et changer le regard qu'elle porte sur vous. Notamment, en lui exprimant vos sentiments, votre tendresse, en la valorsiant, en vous souciant davantage de sa vie et en partageant avec elle et aussi avec vos enfants, des activités et des objectifs qui embellliront votre vie de couple.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon mari nous parle avec agressivité, à notre petite fille et à moi. De plus, avec son travail il n'est jamais là; pour le peu de temps qu'il pourrait nous consacrer, il préfère sortir ou aller chez sa sœur, où il boit beaucoup. Elle ne peut pas avoir d'enfant, et elle m'en veut d'être enceinte de mon second. Lui qui était si gentil si doux, il a tellement changé ! Notre fille (3 ans) commence à comprendre ce qui se passe et me répète sans cesse "Pourquoi papa est méchant ? Il te fait pleurer." Je ne veux pas la voir affectée par ce changement de comportement. Je ne supporte plus cette situation; je pense au divorce. Mais le problème, c'est que je l'aime et qu'au fond de moi, je sais que ce mari et père si formidable ne peut pas avoir disparu comme ça ! Je ne sais plus où j'en suis. Aidez moi, svp. » Amandine. France.

Je comprends votre chagrin et votre détresse. Mais vous réalisez certainement que c'est à LUI que vous devez d'abord dire tout cela ! Comme toujours, votre premier problème est le manque de communication. On vous croirait tous deux "gênés" de demander à l'autre ce qui ne va pas, de lui dire vos attentes !
Parlez-vous. Ainsi, vous pourrez déterminer la cause première de son changement d'attitude.
Mais posez-vous aussi des questions à vous-même: dans un couple qui 'coince', il y a souvent une part de responsabilité des deux côtés. Quelques exemples:
* il peut éprouver de fausses impressions dans divers domaines;
* ou avoir interprété de façon erronée, certaines de vos paroles ou réactions;
* ou être agacé parce qu'il vous trouve trop soigneuse (ou pas assez);
* ou que vous accordez selon lui, plus d'importance à vos enfants qu'à lui.
* Ou peut-être encore, vous sent-il, depuis votre grossesse, moins disponible pour la vie intime ?
* Peut-être en éprouve-t-il une vive frustration et un sentiment d'injustice qu'il n'ose vous dévoiler?
Bref, vous pouvez résoudre ces difficultés en lui parlant. Calmement, avec affection, en soulignant les qualités qui vous plaisaient tant chez lui; en insistant sur votre amour pour lui et sur le fait que vous tenez à votre relation et que vous seriez si triste de devoir vous séparer de lui.
Exprimez-lui vos attentes (par exemple, qu'il passe plus de temps avec vous) ET demandez-lui aussi de vous dire les siennes !
Si cela vous est possible, faites garder votre petit bout pour 3 jours et partez seule avec lui, au calme, pour un long week-end A DEUX, le temps de 'remettre les pendules à l'heure'.
Amandine, le secret, c'est de se parler, sans crainte et sans timidité. Si c'est trop difficile, écrivez-lui une courte lettre (1 1/2 page, max.): vous pourrez alors bien choisir vos mots, ne rien oublier.
Lui faire des reproches, le culpabiliser restera toujours sans AUCUN effet concret. Il vaut mieux exprimer la peine que vous ressentez, plutôt que de lui dire "TU as fait ci, TU as dit ça, c'est TOI qui...".
Les hommes, vous le savez, sont souvent moins subtils que leur femme: si vous ne l'informez pas de votre ressenti, de vos frustrations, de vos désirs, il y a beaucoup de chances qu'il ne s'en aperçoive pas. Ou n'y attache guère d'importance, "puisque vous n'en parlez pas".
C'est pourquoi les hommes - qui ont souvent d'autres préoccupations -, ne qualifient pas, en général, de priorités, les états d'âme de leur femme.

Cette impression que vous éprouvez que votre belle-sœur "vous en veut" découle fort probablement d'une fausse interprétation. Les fausses interprétations sont en général le fruit de l'imagination, de 'projections' ou d'exagérations. Si on ne les 'éclaircit' pas, elles sont des sources inépuisables de conflits ! Pourquoi ne pas lui en parler (ou lui écrire un mot à ce sujet) ? Le jour où vous réaliserez qu'il faut s'exprimer dans la vie et non pas garder en soi ses rancœurs, vous souffrirez bien moins. :-)

A votre second e-mail, suite du premier, je réponds entre les lignes.
Il essaye de m'enfermer dans sa famille et me reproche la mienne.
** Alors, il a probablement quelqu'un d'autre en tête. Veut-il s'assurer qu'ainsi vous ne soyez pas trop seule ? Ses reproches à propos de votre famille sont-ils justifiés ? Viennent-ils trop souvent chez vous ? Peut-être les trouve-t-ils envahissants ? Ou trop curieux ? Ce genre de problème peut avoir une influence très négative sur la vie d'un couple. Il vous appartient de faire - courtoisement - connaître vos limites. Et de les faire respecter - sur ce sujet comme sur les autres.

Malgré tout ça, il dit qu'il m'aime; je ne sais plus quoi faire.
C'est peut-être sincère ! Mais on dit toujours ça. Malheureusement, cela ne l'empêche nullement d'éprouver une attirance, fut-elle seulement physique, pour quelqu'un d'autre. Surtout si, à tort ou à raison, il a, au plan intime, l'impression d'être "au régime" avec vous... Ce qui pourrait constituer, humainement parlant, des "circonstances atténuantes". Être en manque d'intimité rend vulnérable aux tentations ! Serait-ce un des facteurs à l'origine de vos problèmes ? A vous de répondre à la question.
Surtout qu'il devient méchant et agressif dans sa façon de me parler.
** Autre mauvais signe, qui montre qu'il n'a guère envie de communiquer avec vous. Donc, il faut lui parler d'urgence et vous faire expliquer ce qu'il a sur le cœur. Si vous tenez encore à lui, tâchez seulement de rester calme, dans l'hypothèse où il vous avouerait une infidélité passagère.
Il passe beaucoup de temps chez sa sœur où il boit beaucoup,
** Ceci tend à prouver qu'il ne sait plus non plus où il en est. Donc qu'il vous aime encore !
S'il y a "anguille sous roche", votre belle-sœur est certainement dans la confidence. Encore une raison de leur parler à tous les deux.
... et disparaît toute la nuit, personne ne sait où.
** Très, très bizarre, - en tout cas s'il vous prétend être fidèle ! S'il ne se donne même pas la peine de dire où il a dormi, j'imagine qu'il ne vous faut pas un dessin...!

Puis il m'implore de lui pardonner et de préserver notre fille "de tout ça".
** Ah oui ? Tiens ! « De tout "ça" » ? Vraiment ? ;-) Soyez lucide, chère Amandine. C'est d'une très sérieuse explication dont vous avez un urgent besoin ! Mais gardez-vous de crier ou de le culpabiliser: il n'y a rien de tel pour faire fuir un homme. Surprenez-le au contraire par votre dignité.
J'accepte et fait comme si rien ne s'était passé,
** Mais que faites-vous de son engagement à votre égard ? Il ne faudrait pas non plus tomber dans une soumission béate. Si vous l'aimez de tout votre cœur, vous pouvez bien sûr comprendre et accepter beaucoup de choses, mais il vous doit la vérité. Cette situation n'est pas nette et il se sent en tort, - parce qu'il vous aime encore. Il est sans doute déchiré entre des sentiments 'divers'.
Mais là, je ne supporte plus cette vie.
** On vous comprend ! Votre couple représente vraiment le type-même du couple que mon livre aidera assurément beaucoup - et avec un rapide succès, car vous vous aimez !
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Infidélité de mon mari et dépression pour moi... » Mylène. (05-France)

Je comprends bien sûr votre chagrin, votre désarroi. Mais sans connaître les détails de votre situation, je peux seulement vous livrer mes idées générales sur ce type de difficulté.
1. Un solution apaisante est de laisser passer ce choc émotionnel, de "lâcher prise": pourquoi vous "identifier" à cette souffrance ? Il est bien préférable pour vous, de rebondir et de rester attachée à vos valeurs et à ce que vous avez construit ensemble.
Pour cela, il est parfois utile de... se remettre soi-même en question, c'est à dire de se poser quelques questions-clés. Avez-vous réfléchi par exemple à l'origine de cette infidélité ? A son importance réelle, également ?
Je veux dire: a-t-il succombé à un coup de foudre inopiné, au travail ou ailleurs ? Est-ce une "petite" aventure qu'il regrette déjà, car au fond, vous le savez tous deux, il vous aime ?
Aurait-il au contraire ressenti des manques dans votre relation ? Ou certains excès qui pourraient expliquer (sans excuser) cet écart ?
Ceci, chère Mylène, arrive tous les jours. Dans les deux sens: un homme qui se laisse aller physiquement, qui a oublié de montrer sa tendresse, manque d'ardeur dans les moments d'intimité (qu'il ne propose jamais plus); un mari blasé qui néglige les petites attentions gentilles, est devenu indifférent à la vie de sa femme, lui prodigue plus volontiers des propos agressifs que des baisers, etc., -- ne rendra-t-il pas son épouse bien plus vulnérable aux tentations ???
2. Pour ma part, Mylène, je vous l'avoue, j'ai toujours eu l'impression (sauf pour les Don Juans - prédateurs et coureurs, jamais satisfaits) que si tu trouves tout ce qu'il te faut à la maison, pourquoi donc irais-tu le chercher ailleurs ?
C'est pourquoi je vous suggérais de déterminer la cause exacte de cet écart: quand un conflit sérieux sépare un couple, il existe régulièrement une part de responsabilité partagée.
Aussi, "se mettre à sa place", faire preuve d'empathie, peut vous aider à voir plus clair et à repartir sur de nouvelles bases, issues d'un vrai dialogue.
En particulier, si vous éprouvez encore de l'amour pour lui.
L'infidélité, vous le savez, est le plus souvent le fruit d'un aveuglement passager; il n'efface pas d'un coup les sentiments légitimes !! Votre couple peut s'en remettre, si vous vous aimez encore.
3. Par ailleurs, pour vous aider à 'rebondir' et chasser cette déprime, votre médecin pourrait vous prescrire du Prozac® pour un ou deux mois - ou encore, des capsules d'Oméga3: ruminer du noir n'est jamais bon; il faut en sortir et changer d'humeur.
Fut-ce pour rendre votre cœur disponible - soit pour lui pardonner, soit pour vous ouvrir à d'autres rencontres. Car restons lucides: si dans votre cas il n'y avait pas d'autre issue que la séparation, votre vie n'en serait pas pour autant finie: n'oubliez pas toutes VOS qualités et surtout les diverses possibilités qui sont en vous et que vous devez encore développer et/ou exploiter !
Oui, Mylène, croyez-moi, il y a toujours une solution.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Comment me dégager enfin de l'état de soumission dans lequel il me maintient ?
Son comportement autoritaire a tué en moi toute forme d'amour pour lui... »
Anne-Laure (Belgique)

Voilà pourquoi l'ancien concept du mariage "fermé" est tellement néfaste par les continuelles frustrations qu'il engendre. Comment pourrait-on épanouir sa propre personnalité à l'intérieur du couple, si l'on est directement passée de l'autorité parentale à celle, souvent implacable du conjoint ?
La philosophie proposée dès 1970 par G. & N. O'Neill dans leur ouvrage capital, « Le mariage ouvert » soulignent l'importance dans un couple de respecter les différences de l'Autre et son autonomie: la relation de couple ne peut jamais être une chaîne ! S'aimer = se faire confiance; sinon autant se quitter...

Si vous le lui expliquez, votre mari finira bien par se faire à cette idée: vous n'êtes plus une enfant; vous pouvez penser et agir par vous-même. Montrez-le lui sans agressivité et par étapes: "à chaque jour suffit sa peine"; chaque jour, trouvez une action, une phrase qui lui prouvent votre décision de vous faire dorénavant respecter. Car c'est de cela dont il s'agit: votre qualité de personne humaine a droit à la considération, à sa dignité.
Petit à petit, il comprendra que vous avez (enfin !) fixé vos limites et que vous vous y tenez. Contraint et forcé, il finira par s'y plier, - sous peine de se retrouver... seul.
Oh, ce ne sera pas facile, surtout au début. Mais vous serez si fière du résultat ! En vous prouvant et à lui aussi, avec persévérance, que vous existez en tant que personne responsable de sa vie, vous aurez remporté une grande victoire; votre regard sur la vie et sur votre couple sera tout à fait différent.
Ce sera celui d'une adulte, maîtresse de ses choix.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon mari veut des rapport sexuels 3 a 4 fois par semaine. Il dit que c'est "la normale". Il a 45 et moi 44 ans. Il n'a aucune compréhension envers moi, je n'ai pas le droit d'être fatiguée, ce n'est pas une raison pour lui, il dit que c'est un besoin essentiel, que rien ne peut bloquer cela. De plus, j'ai de la difficulté à jouir: c'est trop long ou trop court ! Je fais des efforts pour que ça fonctionne. Il dit avoir besoin de Viagra, mais nous avons eu cinq fois des rapports cette semaine et il a eu des érections normales. »
Marie-Nicole (Québec)

Sans connaître votre situation exacte, sans avoir le point de vue de votre mari, je peux vous donner mon impression générale:
1. Il n'y a pas de "normal" ou de "pas normal" en amour: on le fait quand les deux en ont envie. Point. A 40-45 ans, si les deux partenaires sont actifs et en forme, 4-5 fois par semaine, pourquoi pas ? Mais il ne peut jamais y avoir de contrainte, - ni ' d'efforts ' !
2. Bien sûr, si vous êtes fatiguée, il devrait comprendre qu'il doit d'abord (ou simplement) vous prendre dans ses bras avec tendresse et vous aider à vous détendre.
3. Dans un couple de votre âge, l'objet premier de l'acte sexuel bien compris est de matérialiser cette tendresse que vous avez (je l'espère) l'un pour l'autre. Il n'est pas (pardonnez-moi d'être aussi direct !) de "vider ses glandes"... A mes yeux cette attitude de 'macho' est choquante: "besoin", "raison", "bloquer",... ne sont pas les mots qu'un mari aimant et respectueux de sa femme peut avoir avec elle.
4. Comment pourriez-vous vivre dans ces conditions une sexualité épanouissante et atteindre le plaisir ? Ne vous alarmez pas si ce n'est pas le cas ! Votre sentiment de frustration est normal: presque toutes les femmes qui ont la chance de connaître l'orgasme (environ 66%) doivent être stimulées au préalable, - souvent une bonne vingtaine de minutes. C'est ce qu'on nomme les préliminaires (ou préludes).
Cette 'préparation' doit se faire, en prenant tout son temps, au plan physique (caresses, baisers, câlins, prise dans les bras, etc.) comme au plan psychologique (expression de la tendresse mutuelle, compliments, mots d'amour, sourires et autres cajoleries.).
5. Si vos rapports sexuels ne servent qu'à assouvir les besoins hormonaux de votre mari, c'est évidemment un peu court. Il devrait réaliser qu'il passe ainsi à côté de moments qui pourraient être merveilleux. Il faudrait, en lui parlant avec calme et détermination, lui faire comprendre la nécessité de modifier quelque peu son attitude: ne peut-il vous montrer un minimum de considération en tenant compte aussi de votre point de vue, sans toujours imposer le sien ?
Les continuelles frustrations qu'il fait ainsi naître en vous finiront, dans le cas contraire, par tuer votre amour pour lui. Il doit absolument le réaliser et se ressaisir.
D'autre part, il est également vrai que la demande ne doit pas venir toujours du même côté: c'est pourquoi il faut nuancer votre position et ne pas manquer d'exprimer aussi votre désir, - s'il est encore là.
6. Tout revient, comme toujours, à la même cause première, - commune à la majorité des couples qui traversent des difficultés: la communication entre vous qu'il faut améliorer.

Comme vous avez pu le lire sur mon site et sur ce blog, j'ai écrit un livre sur toutes ces difficultés que traversent les couples et les solutions simples, logiques et efficaces pour y remédier. Sa lecture vous aidera à lui exprimer clairement et en détail les points qui vous préoccupent - et bien d'autres. Vous en tirerez profit tous les deux, j'en suis certain. Bonne chance, chère Marie-Nicole; n'hésitez pas à m'écrire encore si je peux vous être utile.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Mon compagnon ne communique pas avec moi ! Voilà un an que nous nous fréquentons; au début tout allait bien, mais depuis deux mois, il n'appelle et ne vient plus qu'irrégulièrement. Il préfère rester chez lui, parfois pendant une semaine. Nous sortons très rarement.
Je voudrais vivre avec lui mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi il est devenu comme cela. J'ai 39 ans, lui 34 et nous voulons avoir un enfant ensemble. J'ai une fille de 14 ans, avec laquelle il communique bien. Avant, il sortait avec des femmes, mais elles le laissaient tomber au bout de quelques mois. Y aurait-il un lien selon vous ? »
Angélique (Martinique)

En effet, il y a certainement "un lien". Je ne me permettrais aucun jugement de valeur, à fortiori sans le connaître. Toutefois, ses réactions ressemblent fort à celles de quelqu'un qui n'est pas amoureux.
Il trouve probablement très agréable d'avoir des relations avec une belle femme; ensuite, après quelque temps, il en voit une autre et il a envie d'en changer.
C'est le comportement habituel des "coureurs", des Don Juan. Ils "aiment aimer", coucher, mais ne voient guère plus loin. Ils ne se sentent pas directement concernés par le bonheur de leur(s) partenaire(s). Ils ne réalisent pas qu'un couple se construit, que l'amour s'entretient chaque jour, par des gestes de tendresse, par le partage, par l'échange...
Ce comportement, bien immature, est fréquent et trop de femmes s'y laissent prendre: il suffit que leur 'homme' ait un physique avantageux ou leur donne du plaisir pour les faire fondre... Mais quand l'homme en question sent qu'on souhaite le voir s'engager, alors il se défile.

Je pense qu'avec votre maturité et votre expérience, vous devriez réaliser que faire un enfant dans ces conditions est un risque tout à fait inconsidéré, - pour vous certes, mais surtout pour l'enfant à naître.
De plus, chère Angélique, il faut bien l'admettre, 39 ans c'est déjà assez tard, pour avoir un enfant. Si c'était votre premier et que vous vouliez donc à tout prix vivre la merveilleuse expérience de la maternité, je vous comprendrais. Dans votre cas, je vous suggère plutôt de réfléchir très longuement avant de prendre une telle décision... surtout avec un homme dont vous commencez à comprendre qu'il n'est pas FIABLE.
Je vous souhaite de rencontrer un homme vraiment bon et attentif à vous rendre heureuse, - sans montrer trop d'intérêt à votre jeune fille...
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Comment vivre en harmonie avec ma femme et éviter les problèmes que peut engendrer la vie de couple ? » Léo (Monaco)

Votre message est très clair; cependant, il me laisse perplexe: comment résumer en un petit e-mail, tout ce que j'ai écrit précisément sur ce sujet, dans mon livre...??
Si vous avez déjà lu mon article sur les "10 pièges fatals à éviter...", vous avez déjà un aperçu de mes idées et suggestions: elles sont simples, logiques, faciles à mettre en pratique et... très efficaces.
Pourquoi ? Parce que j'insiste sur le droit des deux partenaires à épanouir chacun sa personnalité dans le couple. Pour cela chacun doit réaliser que l'Autre a le droit d'être, de faire et de penser différemment.
Admettre ces différences, c'est témoigner de la considération à sa "moitié". Notamment en maintenant un dialogue quotidien, en l'écoutant, en lui laissant une certaine autonomie, en essayant de répondre à ses diverses attentes, en partageant des activités, des projets, etc.
Mon livre vous aidera à atteindre ce but précis que vous cherchez, l'harmonie dans votre couple, en trouvant des solutions rapides et "qui marchent" aux diverses sortes de problèmes que peut engendrer la vie commune.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je suis amoureuse d'un homme que j'ai connu sur le Net; on ne s'est jamais rencontrés... » Alberte (Sénégal)

De grâce, Alberte, pour ne pas souffrir, ne vous faites pas trop d'illusions: restez lucide, sans espérer LE miracle.
Entre le contact par 'chat' ou par e-mails et la réalité, il y a bien souvent un fossé: le passage du virtuel au réel est rarement une bonne surprise pour les deux partenaires. Le plus souvent l'un des deux est déçu; pas toujours tout de suite, mais en remarquant à la longue une différence de culture, d'éducation, d'attachement à certaines valeurs...
Ou plus simplement parce que le physique ne correspond pas aux photos ou aux espoirs qu'on avait nourris. De plus, Alberte, certain[e]s racontent tant de choses sur le Net ! Un grand nombre de ces bavards préfère simuler ou inventer que de livrer leur âme.
Trop de ces séducteurs font preuve d'une certaine... lâcheté: ils n'ont guère de scrupule à jouer avec le cœur de leur correspondant[e](s), dans le seul but de trouver un[e] ou plusieurs partenaires sexuel[le]s.
Je vous souhaite avec toute ma sympathie, de ne pas vivre semblable déception. C'est pourquoi je me permets amicalement de vous mettre en garde, - ne rêvez pas trop: si vous êtes tombée sur "l'exception qui confirme la règle", ce sera tant mieux. Si ce n'est pas le cas, vous vous en remettrez plus vite si vous n'avez pas nourri trop "d'espoirs fous"... Soyez heureuse, Alberte, et n'hésitez pas à m'écrire encore. :-)
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Je suis extrêmement jaloux; je n'ai absolument pas confiance en ma partenaire, ni elle en moi. J'ai peur d'être de passage pour elle... » Moshe (Suisse)

Bon. Ça au moins, c'est clair. Eh bien, c'est simple, Moshe: il vous faut combattre et chasser cette jalousie qui vous hante. Oh, bien sûr, c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais il y a moyen d'en sortir ! Comment ?
D'abord en améliorant considérablement votre communication: PARLEZ-VOUS ! Expliquez-lui vos angoisses, vos attentes. Demandez-lui de vous aider à surmonter cette jalousie qui autrement vous perdra: aucune femme sensée ne peut vivre une relation durable avec un homme maladivement jaloux...
Donc, à vous de changer ! Concentrez-vous sur l'amour que vous offrez, plutôt que sur celui que vous attendez. Lui offrez-vous de la tendresse, des attentions, du respect ? Si vous ne lui accordez pas votre confiance, vous ne pouvez prétendre avoir de la considération pour elle, vous ne pouvez dire que vous la respectez. Vous la voulez "A VOUS", comme un objet qu'on possède et que personne ne peut approcher ?
Si c'est le cas, réalisez-vous, Moshe, que vous l'empêchez ainsi d'épanouir sa personnalité ? Elle a le droit de garder une bonne partie de son autonomie; elle a le droit être différente. D'avoir ses goûts, ses opinions, ses amis, - qui ne sont pas "forcément" des complices, quoique vous en pensiez.
Si vous ne trouvez pas en vous la force nécessaire pour surmonter ce terrible obstacle à votre bonheur qu'est la jalousie, demandez l'aide d'un psychiatre expérimenté. Il vous aidera à (re-)trouver d'abord votre confiance en vous.
La jalousie est bien sûr, un aspect de la vie de couple abordé dans mon livre; en voici un extrait:

« Aimer, c’est aimer aussi la liberté de l’autre.
Mais cela demande un très long chemin de conscience. (...)
La jalousie est un sentiment négatif et destructeur,
plus basé sur l’ego que sur l’amour...
» (G.Leleu)

Un partenaire excessivement jaloux conduit son couple à la rupture.
Selon les psychologues, cette névrose est généralement liée à une blessure de l’enfance (le plus souvent enfouie dans l'inconscient). Quand la jalousie devient un problème, elle justifie une prise en charge professionnelle.
Reflet d’une crainte d’abandon ou d’un sentiment d’infériorité, elle s’exprime par le chagrin, la peur, la honte et la colère. Émotion 'normale' au départ, ce sentiment peut devenir envahissant, obsessionnel. Balayé par ses fantasmes paranoïaques, le sujet perd alors le sens de la réalité.
C'est un fait: les hommes sont plus sensibles à l’infidélité sexuelle; leur réaction peut être (très) violente. Les femmes redoutent davantage un lien sentimental; elles y réagissent en se repliant volontiers sur elles-mêmes et peuvent alors sombrer dans la dépression.
L’homme ou la femme souffrant d’intense jalousie est resté(e) à l’état de l’enfant ‘fusionnel’, monopolisant pour lui seul l’attention de sa mère: il/elle n’a pas pris conscience que le partage n’enlève rien à sa propre valeur.
« La jalousie adulte exprime des lacunes affectives,
le déficit d’estime de soi, l’incapacité à combler
ses manques, à assumer seul ses besoins. » (P. de Lomas)


Comment en sortir ?
1.Identifiez le fléau, reconnaissez son existence et décidez à deux de le combattre;
2. La générosité fait des miracles: la personne jalouse devrait focaliser son esprit sur l'amour qu'elle peut offrir, non sur celui qu'elle attend. Autrement dit, le secret est de se concentrer sur les actions, non sur les réactions.
3. Aidez votre partenaire à surmonter sa jalousie en augmentant sa confiance en soi, son amour de soi, son estime de soi; bref, en l'aidant à mieux " s'accepter ". Comment en effet, faire confiance à l'autre, si on n'a pas confiance en soi-même ? Rétablie, elle donne une plus grande assurance quant à la solidité des sentiments que l'on peut éveiller chez l'autre. S'accepter pleinement soi-même lui permet de mieux accepter l'Autre, avec ses différences, ses qualités et ses défauts.
4. En l'y aidant sans cesse, vous pourrez l'inciter à s'investir dans des relations sociales afin de sortir de l'état de couple fusionnel.
5. Faites-lui prendre conscience que dans tous les couples il subsiste toujours un 'risque' minime. Toutefois, étouffer l'Autre par une surveillance et des soupçons continuels produit l'effet inverse du but recherché… et n'empêche rien.
6. Répétez-lui avec tendresse mais sans relâche, votre besoin: le / la voir se dégager de ses réflexes de jalousie, en lui montrant que vos relations de l'autre sexe ne sont pas forcément des 'complices'.
7. Vous l'aiderez à se raisonner, à discipliner ses pensées pour moins souffrir, en l'intégrant davantage à vos activités et relations personnelles.
8. La personne jalouse doit se centrer davantage sur soi, sur ses actes plutôt que sur ceux de l'autre; il lui faut parvenir à casser sa dépendance excessive par un effort d'autonomie.
9. La victime des crises de jalousie non fondée ne doit pas se justifier, ni dissimuler pour éviter les scènes ! Elle doit se montrer ferme et cohérente et bien sûr ne pas tolérer de violence, en particulier physique.
10. Continuer normalement ses activités et ses fréquentations licites permet de montrer à sa moitié qu'en l'absence de progrès dans la situation, d'autres rencontre sont possibles.
Les partenaires maladivement jaloux, possessifs à l'extrême, doivent en effet le réaliser: à moins de consentir un long effort soutenu et de suivre une psychothérapie par un(e) psy expérimenté(e), ils compromettent très gravement leur relation. Or, on peut s'en sortir, - et revitaliser sa vie de couple.

Faites-lire ces lignes à votre partenaire, Moshe et apprenez-les par cœur ! Bon courage à tous deux.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Au début, un amour fou, tout se passe bien; maintenant disputes; elle n'arrive plus à me dire 'je t'aime'; elle n'arrive plus à me supporter. Elle dit que je l'appelle de trop, qu'elle n'a pas cinq minutes pour elle. » Alexandre (Suisse)

Plusieurs réponses pourraient être apportées à votre problème, mais je ne connais pas votre situation. Voici donc quelques idées 'générales':
1. Elle pense peut-être que vous ne correspondez pas tout à fait à ce qu'elle croyait et s'est probablement rendu compte qu'en fait, elle ne vous... "aime" pas, ou plus. :-( Ceci peut avoir 36 causes diverses, qui vont de vos goûts musicaux ou culinaires, à une différence de niveaux financiers; de centres d'intérêt divergents ou, plus simplement encore, d'une compatibilité imparfaite au lit...
2. Vous réalisez vous-même qu'elle ne vous "supporte" plus. Alors, de grâce, arrêtez de lui courir après ! Rien de tel pour agacer une femme, pour lui paraître "collant", pour qu'elle ait envie de rester seule.
3. Il est des femmes qui souhaitent à juste titre garder une certaine autonomie personnelle dans leur couple. C'est une preuve de... réalisme et d'intelligence: on n'en est plus à l'époque du couple "fusionnel" qui se bécotait sans arrêt et ne supportait pas de se quitter d'une semelle.
Dans le cadre d'une relation saine, 'ouverte', où les partenaires vivent dans une certaine inter-dépendance, chacun doit penser aussi à garder sa propre personnalité et à l'épanouir.
Si l'un des membres du couple ressent l'impression (même à tort !) d'être entièrement 'sous la coupe' de l'autre, de se voir imposer ses goûts, ses opinions, ses relations, etc., cela se transforme vite en une sensation très pénible d'étouffer.
4. Apparemment, vous êtes plus sentimental qu'elle. Ce sont des choses qui arrivent. Alors, faites l'effort difficile d'attendre qu'elle vous rappelle. Vous verrez ainsi si elle tient un peu à vous ou non. Rien n'est aussi utile dans une situation comme celle que vous décrivez que de jouer à l'indifférent. S'il lui reste un brin de tendresse envers vous, elle ne tardera pas à vous faire signe. Et si elle reste silencieuse, n'insistez pas: vous prolongeriez en pure perte votre souffrance.
Pour éviter une semblable mésaventure à l'avenir, vous trouverez une aide précieuse à la lecture de mon livre: il contient tout un bouquet d'idées logiques, concrètes et efficaces pour arrondir les angles dans une relation de couple. Dans tous les domaines, - y compris bien sûr l'intimité.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Ma belle-famille est envahissante, me boude pour un rien et pense qu'elle n'a pas de devoirs vis-à-vis de moi, seulement des droits. Tous mes sacrifices pour créer l'entente sont vains. » Julie (Côte d'Ivoire)

Je comprends très bien votre problème; vous avez bien fait de m'écrire ce message. Bien sûr, je ne connais pas avec précision vos coutumes, les habitudes locales de votre pays... Dans notre cas personnel, ma femme a tout de suite fait front: tout en restant courtoise, elle s'est montrée très ferme (avec mon soutien) et décidée à "ne pas se laisser marcher sur les pieds", à "marquer les limites" qu'elle ne laisserait pas franchir.
Cette attitude ferme est la seule logique: chacun a des limites et doit les faire respecter, - poliment mais fermement. Sinon, comme vous le dites, Julie, on est sans cesse envahis et dès qu'on proteste timidement, on vous boude. Je connais ! ;-)

Vous relevez fort justement le fait que, si vous avez certains "devoirs" envers votre belle-famille, vous avez bien entendu aussi des droits :
* Droit à votre intimité;
* droit à leur considération et à leur courtoisie;
* droit à leur affection;
* droit de ne pas tout accepter;
* et d'autres droits encore, particuliers à votre situation.
Tout en essayant d'éviter de vous mettre 'dans votre tort' ou de provoquer un conflit ouvert (dont vos enfants auraient à souffrir plus tard), vous ne devez absolument pas vous laisser impressionner.
Donc, quand quelque chose vous déplaît, prenez la personne à part et, calmement, expliquez-lui votre point de vue et pourquoi vous n'admettrez pas d'être traitée comme on vous traite. Le secret est donc, vous le voyez, dans la communication !
Et d'abord, avec votre mari, Julie. Si vous prenez l'excellente habitude de vous parler chaque jour, pendant un long moment, sans être dérangés et sans vous laisser emporter par la mauvaise humeur, vous pourrez déjà arranger bien des choses.
En premier lieu, si vous expliquez posément à votre mari comment vous ressentez cette situation, il pourra comprendre votre souffrance devant leur sans-gêne envahissant et votre sensation d'injustice, de manque de considération devant leurs 'bouderies'. En toute logique, il interviendra auprès de sa famille.

Mais si vous vous laissez emporter par l'indignation (fut-elle légitime !), si vous en arrivez à une 'guerre' déclarée, votre relation conjugale en prendra un "sérieux coup". Et surtout, vous risquez de priver vos enfants de toute une série de joies et fêtes familiales...
Réfléchissez à cet aspect-là des choses, et vous comprendrez que, pour ne pas 'empoisonner' votre vie, vous devez résoudre rapidement le problème, avant qu'il soit trop tard. La meilleure solution est de bien expliquer pourquoi vous n'êtes pas d'accord et sur quels points, MAIS TOUJOURS en gardant votre calme et votre dignité: ainsi vous les surprendrez et gagnerez leur respect.

S'il vous est trop difficile de leur parler, écrivez. UNE page, pas plus. Sur une page, vous pouvez très bien rassembler tous les reproches que vous souhaitez leur formuler, tout ce que vous avez fait de positif aussi, de votre côté pour respecter vos 'devoirs' de belle-fille. De cette façon,
1. Vous n'oubliez rien;
2. Vous pouvez mieux choisir vos mots et contrôler votre mauvaise humeur;
3. Vous ne faites pas une trop longue 'palabre', qui dure des heures, vous coûte de l'énergie... et ne sert pas à grand-chose. :-)
Un point important à vous signaler, chère Julie: quand vous discutez avec quelqu'un, rappelez-vous le 'truc' des psychologues: ils ne disent pas "TU m'as fait... TU as dit que... TU prétends, TOUJOURS,... mais JAMAIS, TU...," etc.
NON: ils utilisent le plus possible le mot JE et évitent au maximum des mots "définitifs" comme 'JAMAIS' ou 'TOUJOURS'.
Pourquoi ?? Mais parce que 'en face', l'autre personne vous écoutera bien plus volontiers, si vous lui dites "JE suis triste (...) QUAND JE vois que (...)"; ou "Si J'AI L'IMPRESSION QUE (...)", etc., - plutôt que si vous lui criez des reproches...

Quand on vous reproche quelque chose en haussant la voix, vous n'appréciez pas; si on vous dit " JE suis peiné(e), blessé(e) par les mots que J'AI entendus", vous comprenez plus facilement le point de vue de l'autre, - vous vous mettez à sa place... Et comme vous êtes une personne douée de sensibilité, vous pensez: "Oui, au fond elle / il a peut-être raison."
Cette démonstration vous prouve l'efficacité de la technique des « messages-je », - par ailleurs bien expliquée dans mon livre: essayez-la, c'est très utile ! Et amusez-vous à ne plus employer des mots comme 'TOUJOURS' ou 'JAMAIS'.
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

« Mon problème: la routine ! En pas même deux ans.... » Clotilde (Suisse)
Vous avez mis "le doigt dessus" ! La routine est un fléau dans un couple; elle peut tarir la relation, si on ne la combat pas de toute son énergie.
Mais, je puis vous rassurer, vous avez sonné à la bonne porte: lutter contre la routine, l'habitude, l'ennui, dans les différents moments de votre vie commune quotidienne, est une des points les plus soigneusement développés dans mon programme, "100 moyens sûrs d'aider votre couple".
Il vous faut avant tout mieux communiquer avec lui, Clotilde ! Vous ne vous parlez certainement pas assez: il vous faut établir un réel "dialogue", avoir de vraies conversations, qui ne se résument pas aux phrases usuelles, banales ou utilitaires.
Ensuite, il vous faut partager davantage avec lui: des activités, des centres d'intérêt, vos tâches de tous les jours, des projets, un objectif, un idéal, des moments d'émerveillement,............. bref faire des choses ensemble, échanger vos impressions, passer de bons moments à deux et ainsi vous forger des souvenirs en commun.
Bien entendu, c'est aussi valable dans votre vie intime, - autre point longuement abordé dans ma méthode.
Pour vivre une relation harmonieuse et épanouissante, il est essentiel en effet de la nourrir par vos sentiments mutuels, d'exprimer votre tendresse.
Celle-ci s'entretient, se renforce par vos étreintes. Si vous gardez l'esprit ouvert en matière d'intimité, si vous cherchez chacun à donner du plaisir à votre partenaire, si vous variez vos façons de faire l'amour, si vous les... complétez éventuellement par des jeux (ou des 'jouets') intimes, vous ne redouterez plus l'horrible spectre de la routine. :-)
Croyez-moi, chère Clotilde, votre problème, pour aigu qu'il soit, est facile à résoudre, - pour autant que vous appliquiez tous deux, avec un soupçon de bonne volonté et de persévérance, des principes et techniques simples, concrets.
J'en ai regroupé un grand nombre dans mon livre - que je vous suggère de lire: il a déjà aidé tant de couples à travers le monde francophone, anglophone et hispanophone. Alors, pourquoi pas VOUS?
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « Il ne me touche plus, je crois qu'il n'est plus attiré physiquement par moi; est-ce que je ne l'excite plus... ? » Josette (Canada)

La même plainte, la même souffrance, se retrouve dans de nombreuses lettres de mes lectrices.
Il existe bien des réponses, plus évidentes les unes que les autres, - à adapter selon les cas. Un motif fréquent est... l'infidélité. En voici quelques autres:
1. Assurez-vous d'être très soignée sur votre personne (cheveux, dents, ongles, pilosités): une bouche fraîche, une peau qui sent bon, du linge où vous n'avez pas transpiré, un touche de parfum subtil, des sous-vêtements gracieux sans être provocants..., sont des points auxquels votre compagnon sera très sensible: tout homme adore trouver sa partenaire sexy, 'à son avantage'.
Il faut l'avouer, les hommes sont aussi très souvent sensibles à la... silhouette. Aimeriez-vous déceler plus d'intérêt dans le regard de votre aimé ? Demandez-vous si dans votre cas, suivre un régime serait peut-être une idée utile.
Parlez-vous de vos attentes respectives sur ce plan. Il suffit parfois de médicalement corriger un détail pour que son regard sur vous change complètement. Je le sais ! C'est la supériorité sur nous des... animaux: eux nous aiment comme nous sommes, sans condition.
2. Pensez-y, comme pour les hommes, la séduction ne commence pas dans la chambre...: ce qu'on suggère aux hommes s'applique aussi aux dames: apaisez donc vos tensions avant de penser à une étreinte ! Pour cela, bridez vos susceptibilités, évitez les interprétations hâtives, les projections de votre imagination.
Fuyez les disputes pour des raisons futiles. Pourquoi faire "une montagne d'une taupinière ?"
Ne l'oubliez pas, le premier organe sexuel est... le cerveau: "ça" se passe d'abord dans la tête !
Des mots tendres, un geste gentil, de petites attentions charmantes, un compliment sincère, - quel homme resterait insensible à ces menus gestes de séduction ?
Charmez-le: montrez-lui votre tendresse.
3. Hélas, si le temps a marqué votre couple de son empreinte, si l'habitude, devenue routine, a usé vos sentiments, si vous avez négligé tous deux, d'entretenir chaque jour votre « jardin d'amour », le 'vrai' contact s'est perdu en route, le désir peut s'être atténué.
Pourquoi faut-il entretenir son « jardin d'amour »? Parce que, si 'tomber' amoureux est bien facile, rester amoureux est une gageure, - tout comme de maintenir en état toute l'année un beau jardin fleuri.
Comment faire ?? En maintenant à tout prix une communication quotidienne, franche et sincère; en partageant avec lui des activités communes, des projets, les responsabilités, les bons moments... et les corvées !
4. Si ces prémisses sont acquises, convaincre votre mari à des étreintes plus fréquentes vous paraîtra à nouveau facile comme 'au début': il vous suffit de penser à ce qui peut le séduire.
Bien sûr, comme vous, il appréciera d'autant plus vos moments d'intimité que vous serez aussi attentive à son plaisir qu'au vôtre.

problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

Lors des préliminaires amoureux, beaucoup d'hommes trouvent excitant de 'jouer'. Si vous n'êtes pas attirée par les 'accessoires' sexuels, réfléchissez-y; peut-être qu'un essai dans cette voie se transformerait en déclic. Comment en effet, ne pas stimuler son désir si, avant même de vous donner à lui, il est témoin de votre plaisir ??

5. La condition physique de votre aimé a aussi son importance. Stressé, angoissé par divers soucis, fatigué par des difficultés professionnelles ou autres, votre mari n'est peut-être plus très dispos physiquement pour vous satisfaire.
Souvenez-vous alors que son médecin, s'il le juge opportun, peut lui prescrire certains médicaments, comme le "Cialis ®" ou la célèbre hormone de croissance (D.H.E.A.).
Ces quelques rappels simples et évidents, auront-ils le mérite de vous faire réfléchir à la façon la mieux adaptée à votre cas, de persuader votre partenaire à partager de si bons moments ? C'est mon vœu sincère.
Ces idées et bien d'autres, relatives à tous les aspects de votre vie de couple sont développées dans ma méthode, « 100 moyens sûrs d'aider votre couple »
SOMMAIRE   QUESTIONS OU COMMENTAIRES  

Problème: « J'aime ma femme et elle m'aime ; cependant la sexualité dans notre couple est 'limite tabou', depuis l'arrivée de notre fils (3 ans). Elle n'a pratiquement plus jamais envie et quand on fait l'amour, elle reste peu active. Que dois je faire ? J'avoue que l'envie d'aller 'voir ailleurs' me tente parfois, sans pour autant la quitter : je l'aime énormément. » Jean-Pierre (Israël)

Comme je vous comprends... pour avoir vécu moi aussi cette situation lors de la naissance de notre premier enfant. Les conséquences habituelles de ce problème sont que la femme aimée pense que nous sommes "jaloux" de l'enfant. Ce qui engendre de douloureuses tensions – et en effet, des tentations.
C'est une difficulté courante, que rencontrent de très nombreux couples et qui peut se résoudre par une meilleure information et surtout une meilleure communication entre vous deux.
Ceci passe évidemment par une étape fondamentale, toujours la même : celle d'exprimer chacun votre ressenti et vos attentes dans les divers domaines de la vie de couple, sans gêne ou timidité excessive mais avec affection, compréhension et indulgence mutuelles.
Comme je l'explique dans mon livre/programme "100 moyens sûrs d'aider votre couple", (en réponse à une question semblable d'un lecteur), il y a plusieurs causes possibles à ce malaise mais toutes trouvent une solution facile.
Faites-vous plaisir: (re-)visitez le site http://pourvotrecouple.com. Vous pouvez aussi consultez aussi les pages "Augmenter le désir de son mari / de sa femme" et la page sur l'intimité.
SOMMAIRE     QUESTIONS OU COMMENTAIRES
D'AUTRES SITUATIONS VÉCUES ?

"NO SPAM, PLEASE !"

Ces réponses vous ont intéressé(e) ? N'hésitez pas : laissez un commentaire, une question ou
votre réponse au sondage ! Merci. (Vos informations personnelles ne seront jamais divulguées)

Vos Nom & Prénom *


Votre adresse e-mail *

Vérifiez son exactitude et son activité :
certaines messageries gratuites sont
injoignables si inactives durant 90 jours.


Votre pays *


Votre question, suggestion ou commentaire *



HAUT de la PAGE  |  ACCUEIL  |  CONTACT  |  PAGE 'INTIMITÉ'  |  ARTICLES GRATUITS
VIE PRIVÉE  |   MENTIONS LÉGALES  |   LIENS
problèmes_de couple,blog_sur_les_problèmes_de couple,solutions_problèmes_de_couple,communication_en_couple,blog_pour_les_couples,problème_de_couple, blog_couples, questions_sur_le_couple,témoignage_de_couples,situations_vécues, problèmes_de_relation, crise_de_couple,difficultés_de_couple,sexualité_du_couple, éviter_la_rupture,exprimer_ses_sentiments_en_couple,attentes_en_couple,communication_en_couple,dispute_de_couple,ennui_en_couple

28 causes de rupture - Activités ensemble - Agressivité en couple - Aide au couple - Aide conjugale - Aider les couples - Améliorer la communication en couple - Améliorer l'harmonie - Améliorer l'intimité - Améliorer la relation de couple - Améliorer la vie sexuelle - Apprendre à se parler - Apprendre à écouter - Les "attentes" en couple - Augmenter le désir féminin - Augmenter le désir masculin - Beaux-enfants - Centres d'intérêt communs - Ce qui plaît en couple - Comment améliorer notre vie sexuelle - Comment mieux faire l'amour - Comment la rendre heureuse - Comment le rendre heureux - Communication du couple - Communication non-verbale - Communiquer - Compréhension en couple - Connaître son/sa partenaire - Conseil conjugal - Conseil familial - Conseil de psy - Conseillers du couple - Conseillers en relation - Conseils pour couple - Consultants pour couples - Consultants en relation - Couple en crise - Couple et savoir-vivre - Disputes de couple - Donner du plaisir à sa femme - Donner du plaisir à son mari - Dynamiser la relation de couple - Échanger des concessions Empathie - Engagement amoureux - Engager une discussion - Ennui en couple - Entretenir sa relation de couple - Épanouir son couple - Éviter la rupture - Experts & consultants en sexualité - Experts en relation - Experts pour couples - Faire plaisir à sa femme - Faire plaisir à son mari - Fantaisies & jeux amoureux - Fantasmes - Fuir ses responsabilités - L'Harmonie en couple - Honnêteté & relation - Indulgence en couple - Infidélité - Jalousie" - Livres de psychologie - Mariage 'ouvert' - Mieux communiquer - Mieux connaître votre partenaire - Mieux faire l'amour - Orgasme - Parler d'amour - Positions amoureuses illustrées - Préliminaires amoureux - Premier enfant - Problèmes de relation - Problèmes de couple + fréquents - Quiz, tests, questions sur problèmes de couple - Questions à se poser avant - Questions à se poser pendant - Problèmes de couple et Islam - Psychologie conjugale - Rapport multiorgasmique - Rapports sexuels - Récupérer sa femme - Récupérer son homme - Relation adulte - Relation conjugale - Relation "ouverte" - Relation sexuelle - Rencontrer les attentes - Réparer une erreur initiale - Répondre aux attentes - Routine en couple - Le savoir-vivre en couple - Sexologues consultants - Sexothérapeutes - Sexothérapie - Sexualité - Spécialistes de la relation - Spécialistes du couple - Succès dans la vie de couple - Thérapie de couple - Tolérance en couple - Valoriser l'autre est essentiel - Violence en couple













XI$IZ$

PING